Disney Universe

27 sept. 2011
Rédigé par
Prévu sur

En route pour titiller les jeux LEGO ?

Des petits bonhommes qui se déguisent et se mettent sur la tronche, le tout dans des mondes issus de l'univers Disney, c'est ce que nous proposera Disney Universe à la fin du mois d'octobre. Si le programme peut faire peur, ce premier contact avec le jeu s'est avéré plutôt sympathique.

Les interactions avec les décors promettent d'être nombreuses.

LEGO Universe

Pour résumer le concept de Disney Universe, on pourrait dire que le jeu lorgne clairement du côté de la franchise LEGO, avec une caméra comparable et la nécessité de coopérer avec ses compagnons, mais avec une bonne dose de compétition en plus. Ainsi, durant cette présentation, les interactions avec l'environnement étaient nombreuses et si nous nous allions aux autres joueurs, c'était surtout parce que cela relevait de l'obligation pour progresser au sein des niveaux. La preuve : un système de points était de la partie, points que l'on récoltait en tapant sur des ennemis... où sur les autres joueurs ! les mécaniques de jeu étant plutôt simples et bien pensées, le titre se transformait rapidement en simulation de pugilat. Vous êtes à la traîne comparé aux autres joueurs ? Libre à vous de rechigner à avancer et d'être l'initiateur d'une baston générale. Cependant, l'argent ne fait pas tout et le bilan en fin de niveau prend en compte bien des paramètres, comme par exemple votre propension à remporter des joutes aux règles prédéfinies ou à participer à l'aventure en interagissant avec les mécanismes. De ce fait, il vous faudra souvent jongler entre le ying et le yang pour maximiser vos chances de remporter les parties.

Disney devrait également proposé des costumes et autres joyeusetés en guise de DLC.

Vers un contenu limité mais travaillé ?

Pour ce qui est du contenu, Disney Universe ne vous mettra pas dans la peau de personnages Disney à proprement parler, mais dans celle d'avatars devant remettre un peu d'ordre dans les six mondes constituant le jeu. Le Roi Lion, Aladdin, Monstres & Compagnie, Wall-E, Pirates des Caraïbes et le Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton seront ainsi au programme. Une goutte d'eau dans l'océan que représente la firme américaine, certes, mais qui est rattrapée par des mécaniques de jeu sensiblement différentes d'un monde à l'autre. A vrai dire, cette présentation de quatre des six univers qui seront présents dans la version finale fut l'occasion d'être rassuré quant-à la diversité. A noter tout de même que ces environnements seront divisés en trois niveaux distincts aux ambiances changeantes. Si le jeu nous place dans la peau d'avatar se déguisant, c'est avant tout pour coller à l'esprit Disney et permettre de sortir un jeu axé sur la baston sans choquer les parents. Bien que ce choix paraîtra décevant aux yeux de certains, vous devriez vous y habituer rapidement, d'autant qu'il vous sera possible d'améliorer les différents costumes de façon sommaire.

Si on excepte une gestion des sauts parfois capricieuse, il est légitime de voir en ce Disney Universe une alternative sympathique aux jeux estampillés LEGO, surtout que la recette de ces derniers semble pour le moins stagner. Bien plus tourné vers la compétition et le party game, Disney Universe pourrait donc satisfaire les plus jeunes en manque de fun. Réponse à la toute fin du mois d'octobre.