Rugby World Cup 2011

05 juil. 2011
Rédigé par
Prévu sur

Vers un vrai jeu de rugby ?

Le Rugby fait assurément partie de ces sports pas forcément gâtés sur le plan vidéoludique, la faute à des règles souvent trop complexes à retranscrire dans un jeu vidéo. Profitant de la Coupe du Monde 2011 se déroulant en Nouvelle-Zélande au mois d'octobre, Rugby World Cup 2011 espère changer la donne. Est-il sur la bonne voie ? Peut-être bien.

Le jeu disposera de la licence officiel de la FFF. En revanche, pas sûr que toutes les nations aient cet honneur.

Un pari technique

Si le Rugby est un sport compliqué à adapter compte tenu de ses règles, c'est aussi le cas sur le plan technique. Ainsi, on se doute que le travail à effectuer sur les animations est considérable tant la notion de contact est importante dans ce sport. Lors de cette présentation, Rugby World Cup 2011 ne semblait pas faire de miracle en ce qui concerne ce point : les joueurs, issus de la vingtaine d'équipes présentes, paraissaient un peu trop rigide et les réactions de la mêlée pas forcément extraordinaires. Graphiquement parlant, "beau de loin mais loin d'être beau" semblait être le credo du jeu. Il faut dire que le titre n'était pas aidé par l'endroit exiguë (un pub parisien) et la taille assez colossale de l'écran. Si le titre était globalement agréable à l’œil, respectant plus ou moins le côté télévisuel du sport, la modélisation des joueurs en gros plan ainsi que l'uniformité du public laissaient encore sceptique. Pas forcément étonnant lorsque l'on sait que c'est le premier jeu de rugby estampillé HB Studio à sortir sur cette génération de consoles. Le jeu semblait donc payer sa jeunesse technique et l'on espère que la version finale sera un peu plus "fraîche", même si cela ne pénalisait en rien l'amusement pourtant bien présent. Enfin, pour en finir avec l'emballage, Rugby World Cup 2011 bénéficie des commentaires plutôt convaincants des commentateurs de Canal +, Eric Bayle et Philippe Sella. Sympa.

Au centre, on aperçoit les jauges d'intensité.

Un jeu qui essayera quand même d'être respectueux vis-à-vis du rugby

Car côté gameplay, ce Rugby World Cup 2011 s'en sort plutôt bien. Bien que la jouabilité était assez difficile à assimiler, l’exhaustivité des possibilités mises à notre disposition était réjouissante. Ainsi, le jeu s’efforce à appliquer les règles et atouts du rugby. Comment cela se passe t-il concrètement ? Les passes latérales s'effectuent à l'aide de gâchettes tandis que d'autres touches servent à plaquer les joueurs adverses ou effectuer des dropes et autres passes au pied. Mais bien entendu, c'est la gestion des possessions qui est au centre de nos préoccupations. De ce point de vue, les développeurs ont opté pour une jauge d'intensité. Une fois la balle perdue, chaque joueur peut remplir une jauge s'apparentant à de la réactivité. Si cette dernière est trop remplie, cela peut pousser les joueurs à la faute. A contrario, et si le placement de nos joueurs est favorable, cela peut nous permettre de récupérer la balle. En résulte un jeu sans temps mort, à la fois dynamique et complet. A noter qu'une vue verticale est également présente. Plus logique compte tenu de la configuration des touches, celle-ci pâti pourtant d'un défaut quelque peu gênant : l'absence de transition. A coup sûr, une caméra rotatif aurait était la bienvenue pour indiquer les changements de possessions, tout comme la présence d'un radar. Centré sur la coupe du monde, le jeu nous proposera des modes en conséquence, avec la possibilité de participer à la compétition ou à des test matchs (avec des tournées propres à chaque hémisphère). Des séances de penalties seront aussi de la partie, tout comme le saint mode multijoueur. Rien de bien surprenant, mais de quoi occuper quelques probables bonnes soirées.
Alors qu'au niveau de l'emballage, Rugby World Cup 2011 semblait souffler le chaud et le froid, il nous a tout de même rassurer au niveau de son gameplay et de sa propension à nous amuser. Très dynamique, le jeu de HB studio devrait être synonyme de petit vent de fraîcheur sur le sport vidéoludique. Pas de quoi sauter au plafond, mais de quoi rester un minimum positif quand à la sortie de ce titre toujours prévu pour la toute fin du mois d'août.