Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3

20 févr. 2013
Interview par

Entretien avec Hiroshi Matsuyama

Hiroshi Matsuyama n'est autre que le président de CyberConnect2. En plus d'avoir une place importante dans le projet transmédia .hack, il est aussi réalisateur exécutif sur Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3. De passage à Paris pour présenter ce jeu qui s'annonce tout simplement génial, vous vous doutiez bien que nous n'allions pas laisser le Monsieur repartir sans lui poser quelques questions.

"C'est comme si nous parvenions à relier les différents médias de Naruto."

Depuis quelques années, CyberConnect2 réalise des jeux ressemblant à des animés interactifs. Le but du studio est-il avant tout de donner un orgasme aux fans de dessins animés japonais ? Naruto Ultimate Ninja Storm et Asura's Wrath vont clairement dans ce sens, non ?
Hiroshi Matsuyama : C'est exactement ça ! Étant nous-mêmes de grands fans de mangas et d'animés, nous pensons que c'est une belle voie à suivre que d'essayer d'allier le jeu vidéo au dessin animé, et de retranscrire des émotions à travers un gameplay rapprochant les deux mondes.


Justement, l'une des forces de Naruto Ultimate Ninja Storm 3 réside dans le travail de réécriture. La narration du deuxième volet était d'ailleurs impressionnante : un joueur qui ne suivait pas Naruto parvenait à prendre du plaisir en se laissant porter par l'histoire et ses rebondissements. Aviez-vous songé, dès le début, à faire de Naruto Ultimate Ninja Storm un palliatif pour ceux qui ont arrêté de suivre le manga ?
H.M. : En réalité, la série Naruto dure depuis plus de 13 ans maintenant et vous imaginez bien que pendant tout ce temps, il y a forcément des gens qui ont décroché à certains moments, des personnes qui ont repris la série un peu plus tard et ainsi de suite... À vrai dire, le pourcentage de ceux qui suivent Naruto depuis le début n'est pas si important. Les gens puisent dans l’œuvre quand ils le souhaitent puis passent à autre chose. Si Naruto Ultimate Ninja Storm permet à ces personnes de découvrir l'histoire et de combler certaines zones d'ombres, c'est absolument fantastique. C'est comme si nous parvenions à relier les différents médias de Naruto grâce à notre travail de réécriture.

Le jeu accordera une grande place aux cinématiques interactives, sans oublier le gameplay pour autant. Tout cela pour le plus grand plaisir des fans.

"Passer trop de temps devant une cinématique n'est pas toujours passionnant."

Vous êtes issus du monde de l'animation. On dit souvent que le fait d'avoir des notions de mise en scène et de réalisation aide grandement à comprendre des œuvres, et notamment des jeux vidéo. Pensez-vous que la réussite qualitative des jeux conçus par CyberConnect2 est due à votre expérience de l'animation ?
H.M. : J'ai grandi en regardant beaucoup de dessins animés, en lisant des tonnes de mangas. J'étais passionné de tokusatsu, ces univers atypiques tels que Godzilla ou Ultraman... Depuis cette époque, j'ai toujours cherché à retranscrire des émotions à travers des images. Aujourd'hui, je pense que ça a grandement influencé mon travail : ça me permet de transposer cela dans mes jeux.


Certaines personnes reprochent à des jeux comme Heavy Rain, Asura's Wrath ou The Walking Dead d'être trop proches du cinéma et de ne pas proposer un gameplay assez profond. Comprenez-vous ce point de vue ?
H.M. : Oui, c'est une chose à laquelle nous pensons très souvent. Nous portons une attention toute particulière à l'équilibre entre les phases d'exploration, les combats et les cinématiques. Nous avons appris que passer trop de temps devant une cinématique n'était pas forcément passionnant. C'est pour ça que nous nous efforçons d'intégrer suffisamment d'éléments dynamiques pour éviter au joueur toute lassitude.

Le chapitre présenté nous montrait ce combat hallucinant contre Kyubi, ainsi que la naissance de Naruto. L'émotion était de la partie.

"Nous faisons toujours notre possible pour donner le meilleur de nous-même."

Pour revenir à Naruto Ultimate Ninja Storm 3, le jeu a l'air démentiel et ses qualités sont indéniables. Finalement, on s'interroge plutôt sur l'avenir de la série : songez-vous déjà aux prochaines consoles ou pensez-vous que, sur le plan commercial, l'arrivée d'un quatrième volet sur PlayStation 3 et Xbox 360 est inévitable ?
H.M. : Vous savez, nous faisons toujours notre possible pour donner le meilleur de nous-même et nous pensons encore l'avoir fait en livrant avec Naruto ce que nous considèrons comme le jeu ultime. Évidemment, nous serions encore prêt à nous surpasser une fois de plus si nous venions à travailler sur d'autres plateformes. Mais à l'heure actuelle, je ne peux pas en dire plus.


Pour finir, une question un peu plus "légère" : quels sont les derniers jeux qui vous ont séduit ?
H.M. : Si je ne devais en citer qu'un, ça serait un jeu qui, si ma mémoire est bonne, n'est pas encore sorti en Europe. Le jeu s'appelle Time Travelers et est développé par Level-5. C'est vraiment un excellent jeu sorti sur 3DS, VITA et PSP.


(Merci à Jonathan Khersis qui a eu la gentillesse de jouer les interprètes lors de l'entretien.)