Mardi, c'est le coup de gueule !

14 févr. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

À l’heure d’un monde de plus en plus connecté à Internet, les développeurs privilégient des modes de jeu en ligne plutôt qu’une fonctionnalité qui a pourtant permis au jeu vidéo d’être ce qu’il est aujourd’hui : le jeu en écran partagé. Que ce soit de façon coopérative ou compétitive, il est vraiment dommage de ne plus pouvoir se retrouver entre amis autour de la télévision et d’être obligé, casque sur les oreilles, de jouer à distance afin de profiter d’un jeu à plusieurs.

Même si le jeu vidéo reste un plaisir des plus solitaires, je garde de merveilleux souvenirs de parties de GoldenEye 007, Mario Kart 64 ou encore de Halo. De nos jours, à quelques exceptions près, seuls les jeux de sport, de courses ou de combat permettent encore de défaire des amitiés de longues dates.

Moi qui adore pouvoir partager un jeu avec madame, il devient de plus en plus compliqué de trouver un titre pour passer ces longues soirées d’hiver. L’année dernière, même la série Halo a abandonné cette possibilité de faire le mode Campagne en coopération. Et pour beaucoup de joueurs, cette annonce était en quelques sortes le dernier clou apposé sur le cercueil du légendaire split screen.




La raison de cette disparition ? Les développeurs parlent souvent de problèmes techniques. Afficher un jeu sur deux parties d’écran différentes demanderaient de fois plus de ressources. Cela peut paraître logique mais n’oublions pas que cela se fait à des résolutions inférieures à la résolution originale. Argument pas vraiment recevable.

Autre argument : les joueurs ne jouent plus en local et préfèrent le multi en ligne. Il est vrai que de nombreux joueurs jouent aujourd’hui en ligne. Mais je pense qu’il est tout aussi vrai de dire que de nombreux joueurs aiment toujours s’insulter autrement que via micro interposé tout en se bousillant les yeux sur des écrans de 15 centimètres carrés.

Il y a réellement une population de personnes qui aiment partager leur canapé manette en mains. C’est pour cette raison que l’on trouve d’excellents sites comme Co-Optimus, spécialisé dans les tests de jeux coopératifs, qui proposent des listes filtrables de jeux jouables à au moins deux joueurs en local ou en ligne. Argument pas plus recevable.

En vrai, j’ai l’impression que c’est simplement les développeurs/éditeurs qui ne veulent pas se sortir un peu les doigts et optimiser un tant soit peu leur moteur (par manque de temps et d’argent) qui peine déjà à afficher du 30 images par seconde. Et plutôt que de proposer une version inférieure du jeu capable de faire de l’écran partagé, ils préfèrent totalement s’en passer. Pourtant, les vrais vous diront que les versions consoles sont déjà une sous-version du jeu original. Alors bon, on est plus à ça près !