Devinez qui va vous décevoir ?

10 janv. 2006
Testé par sur
Disponible sur
1

Basé sur un chef d'oeuvre de la littérature policière, Devinez qui ? avait tout pour être un hit des jeux d'aventure. Les développeurs ont pris une bien malheureuse orientation en partant dans ce système de recherche d'objets qui ne semblent rien apporter à l'enquête. Alors on tourne, on résout les diverses énigmes plus par habitude que par envie. On devine sans peine l'utilité des objets trouvés, car ceux-ci sont souvent côte à côte. Pas convaincu par le manque d'attitude des personnages qui, rappelons le, sont censés être en sursis, on se désintéresse au final bien vite de cette quête pas si désagréable que ça mais qui manque cruellement de personnalité.

Devinez qui ? est librement inspiré du roman "Dix petits Nègres", chef d'oeuvre du roman policier publié dans les années 40. C'est une adaptation assez ouverte car de 10 nous passons à 11. Et devinez qui est le onzième ? C'est vous bien sûr ! Mais peu importe les largesses de ce nouveau scénario qu'il a fallu adapter au jeu vidéo, du moment qu'il nous fasse vivre l'intrigue inimitable d'un Agatha Christie.

Ah, Agatha...

Bloqué dès le début

Inspiré et non adapté du roman d'Agatha Christie, Devinez qui ? en reprend les éléments clés. Vous incarnerez le onzième personnage, P. Narracot / Faine, le batelier s'apprêtant à embarquer les dix convives du mystérieux Owen. Une fois les invités débarqués sur l'île de l'Epave, vous devriez théoriquement rentrer au port. Mais durant le court laps de temps où vous déposez les autres protagonistes, votre bateau se fait saboter. Dans l'impossibilité de reprendre la mer, vous passez la nuit sous le même toit que vos passagers, sans partager leur table pour autant. C'est l'occasion idéale de prendre connaissance des lieux. Peu après le diner, le majordome d'Owen leur passe un disque exposant le passé funeste de chacun d'eux. Le message fini comme une condamnation et l'un d'eux s'étouffe dans l'instant en finissant son verre. Etait-ce un accident ? En tous cas la tension devient palpable et vous aurez fort à faire pour trouver les réponses aux questions que tous se posent.

Là, c'est vous. Tout piteux d'être embarqué dans cette galère.

Point & Quit

A ce stade de la partie, on se tient prêt à fouiller les lieux à la recherche d'indices, à tirer sournoisement des informations. Quelle déception ! Nous voilà en fait partis à la recherche de différents objets, dans le but de les assembler, les modifier puis les utiliser. L'oeuvre originale n'était elle pas une enquête faite de déductions ? De nombreuses énigmes sont dispersées sur l'île, celles-ci sont de bonne facture mais n'aident pas à élaborer un dossier concret à la manière d'un Law & Order. Nous sommes résolument dans un point & click banal où le joueur a du mal à s'impliquer dans ce qui devrait être une aventure haletante pleine de suspens. L'atmosphère retombe vite et ce même si l'on ressent le travail effectué pour ne pas nous faire revisiter l'île constamment, ou le découpage du jeu par chapitres, censés rappeler ceux d'un livre.

La comptine qui rythme le scénario

Le jeu à licence a encore frappé !

C'est vraiment dommage de voir que le fond ne suive pas une forme assez agréable, en tous cas suffisante pour un jeu d'aventure. Les lieux visités sont joliment dessinés et dans des palettes souvent riches. Les textures sont travaillées et des lieux se dégage une bonne atmosphère d'enquête policière. La musique façon "Seventh Guest" (cherchez bien) est des plus sympathiques et propice à la réflexion. Il est dommage que le clic méthodique ne remplace justement cette réflexion qui fait cruellement défaut au titre, rendant le tout soporifique. Comme tout titre de ce genre, la prise en main est immédiate et très accessible. La rigidité et le manque d'expression des différents personnages viendront finir de ternir le tableau d'une réalisation qui dessert l'histoire. Ces derniers points finissent de laisser retomber le soufflet d'un scénario pourtant si bien débuté.
Les Plus
  • Le scénario reprend tout de même les points clés de l'ouvrage
  • Les énigmes ne sont pas désagréables
  • La musique est sympathique
Les Moins
  • L'atmosphère n'est pas rendue
  • Les personnages semblent impassibles
  • On s'ennuie au final