Nights of Azure

17 sept. 2016
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Koei
  • Développeur Gust
  • Sortie initiale 1 avril 2016
  • Genre Rôle

Pour des nuits un peu moroses

Nights of Azure est un sympathique petit jeu. Pas de doute là-dessus. Toutefois, il peine à se démarquer de la majorité des productions du genre. Pas aidé par un gameplay manquant de dynamisme, le jeu s'en sort en revanche grâce à son aspect RPG et les bestioles qui l'accompagnent. De même, il est dommage que le scénario ne soit pas porté par une réalisation plus exaltante, surtout que le ton de l'aventure et les thématiques abordées ne sont pas forcément courantes.

Il y a parfois des jeux qui suscitent la curiosité sans que nous comprenions trop pourquoi. C'est le cas de Nights of Azure, qui était attendu par quelques fans de beat'em all et de RPG.

L'histoire

Il faut avouer que Nights of Azure propose des bases scénaristiques plutôt correctes. Dans un monde plongé dans la nuit suite à une bataille entre démons et saints, les hommes vivent dans la peur de monstres s'éveillant aux heures les plus sombres. Comme protection, rien de mieux qu'un sacrifice au seigneur démon à l'origine de la situation : lorsqu'il fût déchu, une pluie de sang bleu s'est abattue sur le monde, et les hommes touchés par celle-ci sont ceux qui se sont transformés en monstres. Vous jouez une sang-mêlé nommée Arnice et qui doit mener la fille sacrifiée au lieu de la cérémonie. Seul souci : il s'agit de votre meilleure amie qui a accepté par elle-même ce statut.

Si le pitch de Nights of Azure est alléchant, le jeu pâtit à la fois de son rythme et de la quasi absence de mise en scène. Ainsi, l'aventure met du temps à démarrer, cumulant les lignes de dialogues à n'en plus finir et peinant à apporter du dynamisme grâce à une réalisation tout ce qu'il y a de plus quelconque. Pas de quoi s'emballer donc, et surtout pas de quoi favoriser l'immersion. C'est dommage car le scénario de Nights of Azure méritait probablement un peu plus d'efforts.

La gameplay de l'héroïne est décevant mais la gestion des familiers est sympathique.

Le principe

D'ailleurs, la remarque vaut aussi pour le gameplay. Nights of Azure mêle beat'em all et jeu de rôle. Pour faire simple, il reprend la structure des jeux d'action mais vous propose de vous battre (en plus) à l'aide de familiers. Ces derniers constituent probablement la réussite du jeu et sont basés sur une jouabilité assez intuitive : quelques pressions de touches permettent d'invoquer les monstres qui attaquent automatiquement lorsque vous ne leur demandez pas d'utiliser des coups spéciaux nécessitant l'habituel mana.

Hélas, dommage que le gameplay de l'héroïne soit beaucoup plus sommaire malgré la présence de différentes armes. Même si celle-ci peut par exemple se transformer, les coups manquent d'impact et Nights of Azure rappelle, lors des affrontements au corps-à-corps, tous ces jeux japonais lorgnant sur le secteur de l'action sans jamais briller. Un constat d'autant plus triste que le système d'amélioration est pour sa part plutôt original. Nights of Azure sépare à la fois son héroïne, son épée et les familiers qui l'accompagnent. Autant vous dire que ceux qui aiment répartir des points d'expérience en tous genres auront de quoi s'amuser. Le système d'équipement finit de donner du sel à l'ensemble puisqu'il permet, en plus de s'occuper d'Arnice, d'affilier des objets aux monstres.

Augmenter le niveau d'Arnice nécessite de passer par une zone de "rêves" et de dépenser des points.

Pour qui ?

Nights of Azure peine surtout à se démarquer des autres jeux japonais du genre. Toutefois, le jeu n'est pas fondamentalement un calvaire et il ne manque pas grand chose au titre pour devenir un jeu rafraîchissant. En l'état, ceux qui apprécient les jeux avec des monstres devraient y trouver leur compte tandis que les autres seront probablement lassés par le manque de peps du gameplay et la monotonie des environnements.

Il y a une sorte de romantisme derrière la relation qu'entretiennent Arnice et sa copine.

L'anecdote

Le scénario de Nights of Azure est d'autant plus intéressant qu'il aborde presque ouvertement le thème de l'homosexualité, ce qui est finalement assez rare dans le monde du jeu vidéo. En effet, le comportement d'Arnice envers sa copine (et vice versa) laisse souvent planer un doute. Toutefois, sachez que le jeu n'est jamais trop graveleux à ce niveau et si le côté nunuche est parfois présent, ce n'est jamais sur ce secteur finalement assez romantique dans l'esprit.
Les Plus
  • Les idées à la base (au niveau du gameplay mais aussi du scénario)
  • Les systèmes d'amélioration
  • Les musiques
Les Moins
  • Finalement très basique et peu passionnant
  • Un gameplay qui peine à tirer le jeu vers le haut
  • Une mise en scène basique ne met jamais le scénario en valeur
  • Assez pauvre graphiquement