InCrazyBall vous rendra maboule

04 oct. 2005
Testé par sur
Disponible sur
3

Le mot de la fin pour les lecteurs ?

CrazyBall : Je n’invente pas le genre des "jeux de boules" mais je peux constituer une bonne alternative aux FPS et autres jeux de plates-formes. Essayez moi et vous m’adopterez immédiatement !

Comment décrire InCrazyBall, ce jeu où vous devrez contrôler une boule en métal forgé où le dynamisme est plus qu’au rendez-vous ? En fait, le tout nouveau jeu de Lexis Numérique est une véritable surprise à classer entre un Super Monkey Ball, un Trackmania. Alors est-ce que la maniabilité de la boule a été modifié depuis la version preview ? Est-ce que le fun est resté intacte ? Pour cela, laissons la parole à notre boule : la CrazyBall.

Cinq heures plus tard, vous avez déjà fini le mode solo...

Didacticiel et concept

Pouvez-vous expliquer le concept du jeu en quelques mots ?

CrazyBall : Le jeu vous propulse à l’intérieur de ma vie qui me semble bien difficile. Elle se résume à traverser des niveaux toujours plus difficile à terminer, à franchir des obstacles qui me feront de plus en plus mal. Pour pouvoir finir les sections, je dois récolter un certain nombre de points dispatchés dans les Checkpoints, les Winpoints et les Ball.

Mais qu’est ce que cela ?

CrazyBall : Ah, c’est compliqué à vous expliquer. Comment dire ? Les checkpoints sont des sauvegardes à l’intérieur du niveau. Lorsque je tombe dans le vide, je suis sauvé par l’un de ceux-ci. Si je me perds dans le niveau, il vous faudra appuyer sur une touche bien spéciale pour pouvoir me transporter dans le dernier checkpoints pris. Les Winpoints sont des petites icônes que je dois prendre absolument pour pouvoir terminer un niveau. La Ball est une sorte de protection que je dois amener vers un but – comme au football. Ces trois types d’objectifs sont repartis dans les 40 niveaux que composent le mode solo du jeu.

Est-ce que tout est expliqué ?

CrazyBall : Heureusement sinon les débutants seraient vite perdus avec les commandes de jeu. Les premiers niveaux sont des petits didacticiels qui vous permettra d’avoir un meilleur contrôle sur moi. Et puis, dans les niveaux plus difficiles, des indications, grâce au icône d’aide repartis dans l’ensemble de la section, vous permettront d’avoir une progression facilitée par rapport à mes concurrents comme Super Monkey Ball et Mercury. Mais ne vous attardez pas à lire ces petites aides car le temps tourne.

Ah ! Enfin ! Ca se corse un peu ! Mais ça reste toujours faisable...

Dur mais que c’est dur !

Les premiers niveaux sont simples certes mais est-ce que la difficulté est plus élevée au fil des sections ?

CrazyBall : La facilité du soft pourrait vous paraître ennuyant à la longue alors mon créateur Lexis Numérique n’a pas hésité à construire des niveaux encore plus difficiles. On aura la possibilité de traverser une rampe faite de deux tuyaux parallèles, de me propulser dans les divers plates-formes avec des rampes d’accélération, de me catapulter dans les airs pour atteindre des sections aériennes. Quand je vous disais que ma vie est difficile… En tout, ce sera pas moins de 43 niveaux en mode solo où vous pourrez me contrôler. Certaines sections vous feront appels à vos réflexes et d’autres requiert un sens de l’orientation développé.

Que savez-vous faire dans le jeu ?

CrazyBall : Grâce à ma forme ronde, je peux rouler dans tous les sens. Ca me permettra de traverser les niveaux et d’arriver çà l’arrivée en ayant assez de points avant la fin d’un temps limité. Je m’explique : les points sont donnés grâce au Winpoints, au Ball et au Checkpoints. Si je passe la ligne d’arrivée, ça me donne 5 points en plus. Et en plus, si j’arrive à battre le record du niveau, je peux acquérir 10 points supplémentaires. Pour ce qui est du temps dans le jeu, au départ, le chronomètre affiche un temps limite. A moi (ou à vous) de traverser les niveaux avant que ce temps limite soit écoulé. Si le temps vous semble trop court, essayez de me faire prendre des Timepoints. Le joueur pourra aussi ralentir ma vitesse pour passer des plates-formes très étroites. Je peux sauter pour atteindre des sections aériennes ou éviter des turbos qui vont en sens contraire du roulement. Je possède également des pouvoirs spéciaux – dont je laisse le soin à mes utilisateurs de les découvrirent.

L'éditeur de niveaux rallonge la durée de vie mais de combien de temps ?

Enfin un éditeur de niveaux

Mais quelle est la finalité de ces niveaux en mode solo ?

CrazyBall : Une finalité ? Vous voulez dire : "qu’est ce qu’on peut gagner avec les niveaux bonus ?". Avec les points, vous gagnez des nouvelles pièces pour l’éditeur du niveau. Si vous battez le record du niveau, d’autres pièces secrètes pourront se débloquer pour construire des sections toujours plus inimaginable. Oui ok, le mode solo ne prendra pas plus de 6 à 8 heures de jeux à se consumer. Cela dépendra des réflexes et du sens d’orientation de mon contrôleur. L’éditeur de niveaux est là pour palier ma durée de vie assez faible. Tout y est : déplacement de la caméra lors de la construction du niveau, changement d’orientation de la pièce. Le joueur pourra même magnétiser la pièce souhaitée. On pourra aussi mêler les quatre modes de jeux : ball, course, tag et drapeau. Ensuite, en appuyant sur un bouton de l’interface assez simple de l’éditeur de niveaux, je peux tester les envies de mon contrôleur. Et tant pis si je tombe dans le vide, je dois toujours faire plaisir à mon contrôleur.

Mais vous parlez d’un mode solo trop court. Est-ce que l’éditeur de niveaux rallonge votre durée de vie ?

CrazyBall : Je crains de vous apporter une réponse négative. Mais cela dépend aussi des envies et de l’imagination du joueur. Les possibilités de création sont presque infinis avec plusieurs niveaux de construction. Mais bon, certains s’en lasseront bien vite de mon éditeur de niveaux. Ce n’est pas grave car le jeu possède aussi un mode multijoueur où je pourrais joindre mes amis CrazyBall jusqu’à 8 joueurs. Mais bon, en somme, ma durée de vie est assez courte. Désolé de devoir mourir trop vite.

La boule est dynmaique, tellement dynamique qu'on n'arrive plus à la suivre à certain moments.

Boule dynamique

Vos constructeurs vous ont embelli.

CrazyBall : Hé oui ! Ma modélisation est assez propre ainsi que celle des plates-formes aux alentours. Le décor où j’évolue possède un esthétique assez convaincant. Et puis, le joueur pourra remarquer que ma prise en main est particulièrement facile. Les didacticiels sont là pour faciliter mon déplacement et connaître mes différents possibilités d’action. Mon utilisateur pourra peut-être regreter les angles de vue quand je dois reculer – la caméra se tourne à 90° assez rapidement, il faudra jongler avec les touches haut et bas.

Et au niveau de l’ambiance sonore ?

CrazyBall : Le joueur aura le droit à des musiques électro qui rythmera mes parties endiablées. Mes bruits sont réalistes et ne connaît pas de temps de retard.
Les Plus
  • Fun
  • Adapté pour les plus petits
  • Modélisation
Les Moins
  • Durée de vie faible
  • Trop d'aides