The Legend of Legacy

03 févr. 2016
Testé par sur
Disponible sur
4

L'héritage des années 90

Ce serait mentir que d'affirmer que The Legend of Legacy plaira à tout le monde. Le titre se destine surtout aux joueurs adeptes des RPG des années 90, disposant de systèmes de jeu solides mais de scénarios pas toujours folichons. Ici, le moteur reste l'exploration et les combats, le tout bercé dans un visuel plutôt réussi. Ce n'est pas tous les jours qu'un RPG vous propose de jouer votre vie au tour par tour à chaque combat, quitte à devoir fuir sans scrupule. Assez unique, The Legend of Legacy risque d'être considéré comme le jeu de rôle "pur et dur" de ce début d'année 2016, voire de cette année. Vu la concurrence qui arrive sur la portable de Nintendo, avouons que c'est déjà plus qu'intéressant.

The Legend of Legacy débute une année faste pour la 3DS de Nintendo, en particulier pour ce qui est du jeu de rôle japonais. Et avec des séries comme Bravely Second ou Fire Emblem, ce nouveau venu a fort à faire.

L'histoire

Si The Legend of Legacy est original, c'est surtout grâce à sa structure. Ainsi, le jeu vous permet de choisir parmi sept héros afin de vous aventurer sur l'île d'Avalon. C'est une fois sur ce territoire que vous partez à l'aventure et engrangez de l'expérience, notamment en recrutant vos autres camarades. À peine votre première mission d'exploration achevée que vous vous rendez compte que vous êtes capable d'écouter les chants de pierres mystiques conférant des pouvoirs élémentaires. Un point qui n'est pas sans rappeler les jeux de rôles des années 80/90, mais nous y reviendrons plus tard.

Car avec sa structure et son système de progression, The Legend of Legacy met sans surprise son scénario au second plan. Heureusement, le jeu se rattrape avec brio sur le plan esthétique. Avec son design et ses tons pastels rappelant aussi bien les SaGa que Bravely Default, The Legend of Legacy est un ravissement pour les yeux. De même, les musiques du brillant Masashi Hamauzu (notamment connu pour son excellent travail sur Final Fantasy XIII) apportent une légèreté et un dépaysement bienvenus.

Vous choisissez votre héros parmi sept disponibles.

Le principe

Le dépaysement, c'est un peu le moteur de The Legend of Legacy. En effet, avant même d'aborder ses combats, il convient de parler de son rapport à l'exploration. Le jeu centralise l'aventure dans la ville portuaire d'Initium. C'est à partir de ce lieu que vous choisissez vos destinations en acquérant des itinéraires dans les boutiques. Ainsi, le jeu n'est pas linéaire et vous laisse décider des endroits à explorer. L'exploration a d'ailleurs une place prépondérante puisque, à mesure que vous progressez dans un donjon et dénichez des objets, une carte se complète. Celle-ci peut par la suite être revendue pour une somme rondelette, vous permettant d'acheter de l'équipement ou... de nouveaux itinéraires. The Legend of Legacy fait donc la part belle à l'exploration, et le fait d'avoir des récompenses en fonction de notre minutie confère un certain côté addictif à l'aventure.

Pour leur part, les ennemis sont visibles à l'écran et se révèlent assez nombreux et très vivaces. Comme nous le verrons plus tard, il faudra la plupart du temps essayer de les éviter. Une fois en combat, vous commencez par choisir une formation stratégique, et ce avant chaque tour. À vous de décider si vous voulez tout miser sur l'attaque ou non. L'autre particularité de The Legend of Legacy se situe dans son système de cristaux élémentaires. Le jeu vous permet d'observer la tendance élémentaire d'un environnement. En fonction de l'élément dominant, vous bénéficiez de bonus ou malus afin d'exécuter des actions.

Et si l'élément joue en votre défaveur, libre à vous de réaliser un pacte élémentaire. En fonction de votre équipement et des cristaux assignés, vous pouvez vous lier à un éléments et accentuer son importance lors d'un affrontement. Une fois l'élément en votre faveur, vos personnages pourront faire des actions magiques. Et si les compétences dépendent des cristaux assignés, celles-ci peuvent également être apprise définitivement, en les utilisant régulièrement - et à condition d'utiliser par la suite un équipement du même type. Vous utilisez un bouclier d'eau à outrance ? Vous risquez donc de l'apprendre définitivement, et vous pourrez par conséquent l'utiliser sans assigner le cristal adéquat, car vous utilisez une épée élémentaire d'eau. Compris ?

Il vous faut jouer habilement avec les éléments.

Le multi

The Legend of Legacy ne dispose pas d'un mode multijoueur. La seule fonction communautaire réside dans l'utilisation de StreetPass, qui vous permet d'envoyer des bateaux récupérer de l'équipement en croisant d'autres joueurs. Si l'idée est sympathique, le fait que le jeu soit élitiste laisse penser que la fonction StreetPass restera globalement anecdotique, faute de joueurs à rencontrer. Dommage.

Initium concentre une bonne partie de l'aventure.

Pour qui ?

Mettant son scénario au second plan pendant une bonne partie de l'aventure, The Legend of Legacy n'est pas forcément destiné aux adeptes des jeux de rôle actuels. À vrai dire, le jeu sent bon les années 90. Un constat dû à son système de combat mais aussi à la liberté qu'il accorde au joueur. Vous parcourez Avalon un peu comme bon vous semble, et tout cela n'est pas sans rappeler les titres de la fin des années 80 et du début des années 90. Plutôt solide sur le plan esthétique et sonore, The Legend of Legacy devrait convaincre les adeptes du genre sans soucis... à conditions que ces derniers parlent anglais, puisque le jeu n'est disponible que dans cette langue.

Pensez à créer vos formations, cela peut être utile lors des combats.

L'anecdote

C'est d'autant plus vrai que les vingt premières heures de jeu sont particulièrement laborieuse. Il ne vous tient jamais par la main, et il est assez difficile de monter sensiblement le niveau de vos personnages. En effet, le jeu rappelle certains Final Fantasy dans la mesure où il est possible de monter le niveau de votre personnage, mais aussi de vos actions en fonction de leurs utilisations. De son côté, la gestion des compétences précédemment évoqué n'est pas sans rappeler des jeux comme Final Fantasy IX ou Lost Odyssey, toutes proportions gardées évidemment.

Mais cela n'est pas de trop, car la liberté accordée est contrebalancée par une difficulté qui ne pardonne rien. Vous êtres souvent obligés de battre en retraite dès que vous tombez sur des ennemis un peu trop costauds. Pensez donc à bien sauvegarder, sous peine de perdre bêtement quelques heures de jeu. De même, la fuite d'un affrontement vous fera automatiquement revenir à l'entrée du donjon. Autant vous dire que vous aurez parfois envie de jouer avec le feu afin de ne pas retourner à la case départ. Et ce n'est pas toujours une bonne idée... Plus pragmatiquement, The Legend of Legacy est un des rares RPG vous encourageant à éviter les combats. Une fois mis à terre, vos personnages peuvent subir des blessures graves, abaissant leur PV maximum jusqu'à la prochaine sieste. Pour leur part, les blessures légères sont guéries après chaque affrontements et vous retrouvez ainsi vos PV. La preuve que chaque combat doit être pris au sérieux. Rassurez-vous : une fois la moitié de l'aventure passée, il est plus aisé d'acheter de l'équipement.
Les Plus
  • Joli
  • Une approche originale du jeu de rôle et de l'exploration
  • Un challenge qui pousse à réfléchir pour progresser
  • Le système élémentaire
  • La gestion des cartes et de la monnaie
  • Les musiques
  • Un hommage aux RPG d'autrefois
Les Moins
  • Une difficulté et un système de progression qui peuvent décourager
  • Un scénario au second plan, et qui peine à servir de carotte