Hatoful Boyfriend

29 juil. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

L'amour donne t-il des ailes ?

Hatoful Boyfriend est plutôt une expérience. Ainsi, le fait de draguer des volatiles est à la fois étrange et lourd de sens. De même, l'écriture du titre est plus fine que certains autres visual-novel. Après, Hatoful Boyfriend reste un jeu du genre, avec des mécaniques peut-être moins prononcées que dans certains titres ajoutant quelques éléments de RPG ou autre (Hyperdimension Neptunia PP par exemple). Reste une bonne rejouabilité et le fait que le jeu soit localisé en français, ce qui en fait une exception à la fois sur Vita et PlayStation 4. À vous de peser les pour et les contre, et peut-être de découvrir un genre plus qu'atypique dans le paysage ludique.

D'abord sorti sur PC en 2011, Hatoful Boyfriend a eu droit à un remake HD en 2014. Une nouvelle version développée par Mediatonic et éditée pour l'occasion par Devolver Digital (qu'on ne présente plus). Mais que vaut ce drôle de jeu initialement créé par une japonaise, Moa Hato ?

L'histoire

Tout d'abord, sachez que Hatoful Boyfriend vous fait incarner une lycéenne, humaine qui plus est. Vous verrez que ça a son importance en matière d'identification. Cela fait donc un an que Hiyoko Tosaka a intégré, pour des raisons inconnues, l'académie de St. Pigeonation. Là-bas, la jeune fille à bon nombre de prétendants. Toutefois, ces derniers ont une drôle de particularité...

En effet, le lycée est d'ordinaire destiné aux oiseaux surdoués. Ainsi, il convient ici de parler d'anthropomorphisme, chaque volatile étant personnalisé avec un caractère qui lui est propre. Si celui qui passe son temps à la bibliothèque est timide, d'autres sont dragueurs ou passent leur temps à faire du sport. Ainsi, tout l'intérêt du jeu réside dans ce rapport au réel et à l'image. Un constat d'autant plus vrai qu'il vous faut effectuer un choix loin d'être anodin au début du jeu : à vous de choisir si vous voulez voir un portrait humain lorsqu'un pigeon se présente à vous pour la première fois. Si cela est intéressant, c'est parce que vous vous rendez finalement compte que vous n'auriez peut-être pas abordé le jeu de la même manière sans cet aperçu plutôt évocateur de la personnalité des protagonistes (on retrouve sans surprise presque uniquement des "beaux gosses aux traits efféminés"). De même, il découle de ce choix un certain discours sur l'apparence, le joueur qui choisi de désactiver cette option n'ayant que le caractère des oiseaux pour faire ses choix. Cela nous change des filles aux poitrines prononcées.

Niveau scénario à proprement parler, difficile de dire que Hatoful Boyfriend se démarque sensiblement des autres jeux du genre. Si le ton est tourné vers l'humour avec quelques références et clins d'œil bien sentis, l'histoire alterne sans surprise entre le rire et l'émotion. Cette émotion, justement, c'est peut-être l'unique chose qui démarque le jeu d'autres titres du genre, peut-être plus enfantins. Les musiques, plutôt bien choisies, favorisent cette impression.

Vous pouvez choisir de voir un portrait ou non lors des présentations.

Le principe

Côté jeu, Hatoful Boyfriend est un visual-novel pure souche. Ainsi, ne cherchez pas de gameplay prononcé, voire de gameplay tout court. Le titre se limite aux habituels écrans de dialogues lors desquels vous devez parfois effectuer des choix (parler à tel ou tel oiseau, offrir tel ou tel cadeau, etc.), tout cela dans le but d'accorder ou non vos faveurs à un prétendant. En dehors de cela, il faut avouer que le jeu ne propose rien à se mettre dans le bec. Et si la rejouabilité est présente (plusieurs fins sont présentes), les plus impatients auront vite fait de passer certains dialogues déjà croisés. Notez toutefois que faire plusieurs parties vous permettra de mieux comprendre les situations, ce en fonction de vos expériences précédentes. Accepterez-vous tel travail en sachant que votre ami en a besoin pour aider sa mère malade ? C'est le genre de questionnement plutôt judicieux que vous propose ce jeu.

Voilà le genre de choix que vous devrez faire. Notez que le jeu est disponible en français.

Pour qui ?

Précision importante : Hatoful Boyfriend est localisé en français. Ainsi, en dehors du PC (qui doit disposer de traductions non-officielles pour certains jeux du genre), Hatoful Boyfriend est l'une des rares opportunités, pour un joueur console non-anglophone, de découvrir le visual-novel. De même, une partie étant assez courte (comptez deux heures pour parvenir à l'une des différentes fins disponibles), le jeu vous évite tout sentiment de frustration ou exaspération dans la durée, tout en bénéficiant d'une certaine rejouabilité.

La caractérisation des volatiles/persos est amusante.

L'anecdote

Contrairement aux apparences, Hatoful Boyfriend a eu un certain succès d'estime, au point d'avoir été adapté en web-série ou en CD de drama (ces CD audio permettant d'écouter les scènes d'un jeu ou d'une œuvre). D'ailleurs, une suite a également vu le jour, et devrait sortir dans quelques mois, toujours grâce à Devolver Digital. À voir.
Les Plus
  • Une expérience
  • Une écriture un peu plus intéressante que d'ordinaire
  • Relativement drôle par moment
  • Une rejouabilité prononcée et intelligente
Les Moins
  • Ça reste un visual-novel pure souche (avec tout ce que cela implique)
  • On ne va pas non plus sauter au plafond niveau histoire