Super Smash Bros. for 3DS

16 oct. 2014
Testé par sur
Disponible sur
4

Aussi incontournable que prévu

Super Smash Bros. for 3DS est-il un des meilleurs jeux de la 3DS ? Assurément. Mais qui en doutait ? Impressionnant sur le plan technique, plus équilibré que l'épisode précédent, proposant une fois de plus un contenu conséquent... Finalement, tout est digne d'un Smash Bros. de salon. Si bien, justement, que le jeu donne parfois l'impression de faire le minimum syndical en matière de connectivité et d'aspect communautaire. Entre l'absence de défis/trophées liés au mode en ligne, le StreetPass au rabais ou le challenge relatif en solo, Super Smash Bros. for 3DS sait aussi faire les choses à moitié. C'est d'autant plus perturbant que le jeu s'inspire ouvertement de Kid Icarus Uprising, certainement le titre qui exploite au mieux les capacités connectées de la portable de Nintendo. Malgré cela (et malgré un stick tout juste efficace), difficile de faire la fine bouche : en dehors de Dead or Alive : Dimensions, la concurrence en matière de baston est aux abonnés absents. Un incontournable promettant de belles soirées à plusieurs, mais qui impressionne presque autant qu'il joue la sécurité.

Dès son annonce, Super Smash Bros. for 3DS était synonyme de succès assuré. Sortir une des trois séries majeures de Nintendo sur la portable qui écrase tout sur son passage : voilà une riche idée (ou plutôt une idée à devenir riche). De plus, l'ambition est forte, à savoir montrer à tout le monde que la 3DS est capable, elle aussi, d'accueillir une licence de salon si prestigieuse ; le tout sans chouiner. Verdict.

L'histoire

Si Super Smash Bros. for 3DS ne propose pas d'histoire à proprement parler, il convient peut-être de parler du background du jeu. Pour ceux qui ne le savent pas, Super Smash Bros. consiste en de joyeuses bastons bordéliques, qui regroupent les principales têtes d'affiche de Nintendo (et pas que). Mario, Donkey Kong, Link, Samus, Pit, Marth, Kirby, Fox, Pikachu, Captain Falcon... Les stars de Big N ne manquent pas. Côté nouveaux venus, saluons l'arrivée de quelques personnages mythiques tels que Little Mac de Punch-Out, le chien de Duck Hunt ou Shulk de Xenoblade Chronicles. Enfin, en plus de Sonic et malgré le départ de Solid Snake, deux personnages symboles de l'industrie font également leur arrivée : Pac-Man et Megaman. Au final, c'est sur une cinquantaine de héros qu'il faut compter. Seul petit bémol ; les sempiternels clones qui tendent toujours à tirer le panel vers le bas.

Chaque ennemi éliminé dans le mode Aventure laisse tomber des améliorations de stats.

Le principe

Évidemment, la question que tout le monde se pose concerne l'équilibre de jeu. A ce sujet, Super Smash Bros. for 3DS s'en sort plutôt bien, ou du moins mieux que son prédécesseur. L'impact des smashs (coups propulsant l'adversaire hors de l'air de combat) semble moindre, et même si quelques combattants se détachent du lot, vous mettrez un bon paquet d'heures à trouver votre personnage fétiche. Évidemment, les puristes préfèreront désactiver les smash finaux - des attaques spéciales - réalisables en détruisant un bonus, et qui clivent un peu le niveau des personnages. Les bonus, justement, vont de pair avec la démesure du casting. Particulièrement nombreux, ces derniers sont également plutôt bien équilibrés. Pour leur part, les modes de jeu sont parfaitement adaptés au format mobile, avec des parties n'excédant jamais cinq minutes. En dehors des habituels mini-jeux (home-run, smash en masse, etc.), trois modes principaux sont de la partie : Classique, Aventure et All-Stars.

Le premier vous propose de sélectionner des combats rapportant aléatoirement des trophées, des crédits ou des pièces de personnalisation (sur lesquels nous reviendront plus tard). Pour sa part, le mode Aventure est plus original et vous fait parcourir un niveau afin d'augmenter les statistiques de votre personnages avant de participer à une épreuve (courses, combats, etc.). Enfin, le mode All-Stars vous fait affronter des adversaires en fonction de leur apparition dans l'industrie du jeu vidéo. Plutôt corsé, ce mode empêche la régénération superflue entre deux affrontements. Comme de coutume dans la série, ces différentes batailles ne seront pas de trop pour récolter les centaines de trophées disponibles, tous saluant à leur manière le jeu vidéo made in Nintendo. Certains d'entre eux sont d'ailleurs utilisable en combat, comme dans Super Smash Bros. Brawl, sous forme de soutien.

Enfin, la plus grande nouveauté de Super Smash Bros. for 3DS réside dans la personnalisation des combattant. Chaque équipement récolté dans le jeu peut être attribué à un combattant existant, ou à des miis totalement personnalisables. Les avatars Nintendo peuvent se voir assigner différents style de combat (épéiste, shooter, etc.) et c'est à vous qu'il incombe de choisir l'attaque correspondant à tel ou tel mouvement. De ce fait, des personnages qui n'avaient jusqu'à présent pas suscité votre intérêt pourront miraculeusement faire partie de vos chouchous. Un point qui pourrait être accentué par les Amiibos, des figurines censé sauvegarder l'expérience accumulée au fil des combats. Sortie prévue en fin d'année ; wait and see.

La personnalisation des miis constitue la grosse nouveauté de ce volet.

Le multi

Sans grande surprise, Super Smash Bros. for 3DS prend toute sa saveur à plusieurs. Cette version 3DS ne déroge pas à la règle et n'a rien à envier à un épisode de salon. En plus des parties en ligne, il est possible de s'adonner à certaines parties exclusives au local, avec par exemple la possibilité de faire une session à plusieurs dans le mode Aventure. Comme toujours avec cette série, il est possible de personnaliser chaque partie (nombre de bonus, système de comptabilisation des points, etc.) afin de trouver le challenge qui vous sied. Notons néanmoins un point quelque peu regrettable : malgré les nombreux défis à remplir, aucun n'est véritablement lié au multijoueur. De même, bien qu'un mini-jeu StreetPass soit présent, il est dommage de ne pas échanger des cartes regroupant les statistiques précises des joueurs rencontrés. Finalement, l'aspect communautaire est peut-être moindre que ce qu'on pouvait espérer en comparaison d'autres jeux, et notamment vis-à-vis des cadors de la console. Même si Nintendo a pu en garder sous le coude pour sa gamme de figurine Amiibo, la démarche - mercantile - est discutable.

Désormais, passé un certain seuil de dégâts, votre personnage gagne en puissance.

Pour qui ?

Malgré cela, pas de quoi bouder son plaisir : Super Smash Bros. for 3DS est digne d'un épisode de salon. Enfin presque. Si graphiquement le jeu ne fait aucune concession, le gameplay pâtit inévitablement du stick peu précis de la 3DS, que vous aurez tendance à ménager faute d'assurance tous risques concernant sa solidité. En dehors de ce couac, impossible, pour un fan de la série ne disposant que d'une 3DS, de faire l'impasse sur ce volet qui a tout des grands. Attendons tout de même de voir ce que donnera la version Wii U, et si la compatibilité entre les deux moutures ajoute (en plus du gameplay à la manette) un atout de taille pour repasser à la caisse.

Les décors de cette version 3DS sont issus d'autres jeux sortis sur portables Nintendo.

L'anecdote

Super Smash Bros. Brawl avait signé le retour de Pit, le héros de Kid Icarus. Super Smash Bros. for 3DS va plus loin, probablement poussé par l'immense succès du retour de la franchise. Ainsi, de nombreux bonus sont issus de Kid Icarus Uprising et la difficulté modulable est reprise du jeu d'action 3DS. Ainsi, le mode classique reprend le système d'intensité d'Uprising, et la gestion des défis est elle aussi équivalente au jeu 3DS. Si cela reste excellent, il est assez perturbant de voir une telle influence dans un jeu censé regrouper diverses séries, tout en devant avoir une identité propre.
Les Plus
  • Impresionnant graphiquement
  • Contenu comme toujours conséquent
  • Quelques ajustements de gameplay bienvenus (notamment le fait qu'on peut s'accrocher à plusieurs à un rebord)
  • Des nouveaux venus bien sentis (Little Mac, Pac-Man, des pokémons, etc.)
  • Une des meilleures OST de la 3DS
  • La personnalisation très poussée des personnages et miis
  • Un multi plus que solide
  • Aucune concurrence
Les Moins
  • Le stick, assurément
  • Le système de progression parfois trop inspiré
  • L'aspect connecté limité (StreetPass, échange de profil indigne)
  • Des défis décevants (et aucun en multi)