Pokémon Art Academy

26 juil. 2014
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Nintendo
  • Sortie initiale 4 juillet 2014
  • Genre Inclassable

L'art de faire fructifier

Bien que, à l'instar des autres logiciels estampillés Art Academy, Pokémon Art Academy arrive à apprendre quelques bases de dessin, il met également plusieurs défauts en exergue. Ainsi, entre son prix élevé et la cible plus jeune qu'à l'accoutumé, le jeu donne surtout l'impression de se chercher. Certes, le titre apprendra à vos enfants (ou à vous-même) à dessiner des pikachus - et c'est peut-être le principal - mais les 40 euros demandés n'incitent pas à l'achat. Une sortie à prix réduit aurait été plus judicieuse.

Symbole, pour certains, de l'orientation "casual" de Nintendo, Art Academy nous revient avec une mouture basée sur un autre grand succès de la firme : Pokémon. Ainsi, Pokémon Art Academy vous permet d'apprendre à dessiner des dizaines de monstres colorés.

Le principe

Pokémon Art Academy a la même force que les autres jeux de dessin estampillés Nintendo : en quelques temps, vous serez vraiment capables de dessiner des "pocket monsters". Coté interface, vous restez en terrain connu : un stylet, diverses options (crayons, tailles du trait, couleurs, gomme, etc.) et des calques sont de la partie. Sans surprise, le jeu reprend aussi le système de leçons d'Art Academy. De ce côté, pas grand chose de neuf non plus : vous enchaînez les leçons permettant de débloquer des nouveaux pokémons à dessiner. Globalement, le jeu a surtout le mérite d'affuter votre regard de dessinateur, et l'esprit logique au centre de l'art.

L'interface est aussi sobre qu'efficace.

Pour qui ?

Bien qu'il n'ait pas d'histoire à proprement parler, Pokémon Art Academy reprend peu ou prou le cheminement de la série Pokémon à travers des clins d’œil ou récompenses diverses. Ici, le Léo de Art Academy est remplacé par un cousins aux faux-airs (très éloignés) du célèbre professeur Chen. De même, la première leçon débute, comme dans Pokémon, par le choix d'une bestiole. Évidemment, ce genre de références vont rarement plus loin, mais elles ont le mérite de nous indiquer la cible privilégiée du jeu ; à savoir les enfants. Toutefois, on peut s'interroger sur un point : une fois l'apprentissage terminé, que reste t-il ? C'est un peu ce qui est étonnant avec Pokémon Art Academy ; avoir un jeu qui n'en est pas vraiment un, mais qui est vendu au même prix que n'importe quel gros titre 3DS. Là est tout le problème, celui qui rend l'achat discutable. Il n'y a pas de petits profits, mais pas non plus de petites économies. A l'heure des tutos sur internet, difficile de conseiller un logiciel destiné aux enfants et qui coûte une petite quarantaine d'euros. Le prix d'un jeu Pokémon, en fait.

Les traits de certains pokémons sont particulièrement simples à mémoriser.

L'anecdote

Pour les plus vieux, Pokémon Art Academy donne surtout une envie un peu particulière : retourner sur les bancs de l'école. Pourquoi ? Tout bonnement pour dessiner des pokémons sur les tables. Finalement, les dessins appris par Pokémon Art Academy se prêtent plutôt bien à ce genre "d'exercices". Mais chut ! Pas un mot aux profs.
Les Plus
  • Plutôt bien adapté à l'univers Pokémon
  • On apprend vraiment à dessiner des pokémons
Les Moins
  • Un cible restreinte
  • Les épisodes précédents sont logiquement mieux adaptés aux ados/adultes
  • Très cher