Mario Kart 8

14 juil. 2014
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 30 mai 2014
  • Genre Course

Un champignon d'or pour la Wii U

Mario Kart 8 remplit son contrat, et c'était pas une mince affaire. En équilibrant la série et en intégrant de nouvelles mécaniques de jeu, Nintendo redonne un coup de boost à la franchise... Mais aussi aux ventes de sa Wii U. Avec Donkey Kong Country : Tropical Freeze, Mario Kart 8 se place en indispensable de la console de Big N. Deux des meilleurs jeux de l'année sont donc sur Wii U. Qui l'eut cru ?

Ne nous voilons pas la face : depuis la sortie de la Wii U en 2012, chaque possesseur de la console attend le jeu qui lui permettra de dépoussiérer cette dernière. Mario Kart 8 n'avait donc pas pour seul but de poursuivre une recette vieille comme le monde (ou presque), mais aussi de convaincre les réfractaires afin de faire décoller les ventes de la console.

Le principe

Quand on dit Mario Kart, on pense inévitablement à une formule intemporelle. Pour dire vrai, chaque épisode de la série est à la fois similaire et différent des précédents, accentuant tel ou tel aspect de gameplay ou intégrant de nouvelles mécaniques afin d'apporter de la nouveauté. Le souci, c'est qu'à force de vouloir modifier une bonne vieille recette de grand-mère, il n'est pas rare de bouleverser l'équilibre de jeu. Quand Mario Kart Double Dash! misait sur une conduite nerveuse, Mario Kart Wii faisait la part belle au hasard. Pour sa part, Mario Kart 7 revenait à une sorte de sobriété, tout en conservant un système de "tunning" discutable. Mario Kart 8, lui, est l'un des épisodes les plus généreux de la série.

Premièrement, il conserve lui aussi le système de personnalisation des karts en prenant soin, tant bien que mal, d'équilibrer le jeu. Un pari partiellement réussi, puisque Mario Kart 8 fait tout de même la part belle à l'accélération plutôt qu'à la vitesse pure. Toutefois, les ajustements annexes sont assez conséquents pour passer outre cet aspect. Ainsi, la part de hasard dans les courses a été amoindrie. Globalement, Mario Kart 8 met en avant la conduite, avec des dérapages omniprésents et des chutes moins punitives qu'auparavant. Réunissant 12 concurrents, les courses voient la répartition des bonus être légèrement plus équilibrée, grâce à la présence de deux bonus particuliers (une pièce ainsi qu'un klaxon permettant d'éviter la fameuse carapace bleue) et un aspect stratégique plus prononcé : impossible de prendre un second cadeau en réserve sans lâcher son bonus.

Enfin, la principale nouveauté de cet épisode reste la présence de roues anti-gravité : sur certaines portions de circuit, Mario Kart 8 permet de parcourir les murs un peu à la manière de F-Zero GX. Si de prime abord ces chemins annexes semblent plus rapides, vous vous rendez finalement compte qu'un choix stratégique s'offre souvent à vous. Tandis que les chemins muraux disposent souvent d'accélérateurs, les parcours au sol permettent de prendre le point de corde et favorisent les dérapages. De même, la présence de pièces ou cadeaux sur telle ou telle bifurcation influera sur vos décisions.

S'il peut esquiver l'anti-premier, le leader peut avoir le malheur de ne disposer que de pièces.

Le multi

Évidemment, l'intérêt de Mario Kart 8 réside surtout dans son multi. Le jeu est donc plutôt équilibré, alternant judicieusement entre "skill" et hasard. Globalement, les ajustements et quelques nouvelles mécaniques de jeu (roues anti-gravité, boosts en percutant les adversaires, etc.) apportent un dynamisme constant. Pour profiter de cela, deux modes s'offrent à vous : en ligne ou local. Le mode en ligne permet à un ou deux joueurs (vous et un visiteur en local) de participer à des courses réunissant 12 participants. Concernant le mode local, rien de bien neuf à l'horizon. Notez toutefois que, dans un mode comme dans l'autre, les fameuses batailles de ballon de la série se déroulent désormais au sein même des circuits (avec la possibilité de déraper brusquement pour changer de direction).

Mario Kart 8 et un régal coloré pour vos rétines.

Pour qui ?

La réponse es simple : chaque possesseur de Wii U se doit de posséder Mario Kart 8, pour la simple et bonne raison qu'il s'agit d'un des rares jeux capables de faire l'unanimité. Bien qu'il ne s'agisse pas forcément du meilleur épisode de la série, Mario Kart 8 est quand même parmi les volets les plus convaincant. La HD apporte également du charme à l'expérience. Un regret tout de même : la non-exploitation du GamePad, qui ne montrera pas dignement les fonctionnalités ludiques de la console. Ceux qui veulent acheter le bundle avec la console sont prévenus.

Une chaine Mario Kart TV permet d'uploader en ligne des ralentis/courses.

L'anecdote

Bien que les courses multijoueurs soient paramétrables (objets, etc.), il est dommage qu'aucune option ne soit présente pour modifier l'aspect sonore ou le sens de l'écran splitté (uniquement vertical). D'ailleurs, il est encore plus regrettable que le premier joueur ne puisse pas jouer sur le GamePad tandis que le second profiterait de la télévision. Cela aurait permis une gestion plus stratégique du rétroviseur - en plus de faire profiter l'invité des graphismes du jeu en plein écran.
Les Plus
  • Un relatif équilibre (qui apparait sur la longueur)
  • Beaucoup de nouveautés (roues anti-gravité, etc.)
  • C'est joli
  • Un contenu classique mais conséquent (quatre nouvelles coupes, et autant de coupes "best-of")
  • De nouveaux circuits réussis
Les Moins
  • Des débuts perturbant
  • Le GamePad inexploité