Inazuma Eleven 3 : Les Orges Attaquent !

27 févr. 2014
Testé par sur
Disponible sur
2

Dans la souffrance

Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! est une déception. N'apportant aucune nouveauté digne d'intérêt, ce volet pose problème à plusieurs niveaux. Si les mécaniques scénaristiques finissent par tourner en rond, on regrette surtout le parti pris commercial de Nintendo, à savoir sortir ce jeu (sorti au japon sur DS) à plein tarif, sans refonte digne de ce nom. Pas fondamentalement moins bon que les épisodes précédents, mais assurément pas plus réussi. L'effet de surprise en moins. En espérant que le prochain jeu de la série, cette fois développé pour la 3DS, sera à la hauteur.

La sortie européenne de Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! prouve une chose : Nintendo mise sur cette série comme sur [b]Pokémon[:b]. En effet, cette épisode n'est autre qu'une version annexe du troisième épisode sorti il y a quelques mois. Le résultat est-il à la hauteur de la campagne marketing accompagnant cette licence désormais connue ?

L'histoire

Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! est finalement une sorte d'épisode best of de la série. Si la trame scénaristique est inédite, elle fait la part belle à l'histoire de la série. Inazuma devient Inazuma Japon, à savoir une équipe nationale censée défendre les couleurs japonaises sur la scène mondiale. Ainsi, l'équipe est constituée de tête bien connues des fans de la licence, déjà rencontrées dans les précédents volets. De façon plus pragmatique, dommage que les péripéties (faites d'apparitions d'équipes en tous genres) soient si convenues, notamment pour les personnes s'étant déjà essayées aux autres épisodes. En revanche, la localisation reste une fois de plus exemplaire, avec des dialogues parfaitement doublés et nombreux. La belle marque de fabrique de la série.

Le principe est le même, et les nouveautés trop rares.

Le principe

Plus que reprendre les bases des épisodes précédents, Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! n'apporte aucune nouveauté ou presque. Vous voilà donc avec un jeu mêlant gameplay au stylet (pour les déplacements des joueurs) et choix tactiques entrainant des actions à la Olive et Tom. Certes, deux ou trois (très) petites nouveautés font leur apparition, comme reprendre un ballon sur votre trajectoire, mais absolument rien n'apporte un réel sang neuf à la licence. C'est dommage, d'autant qu'Inazuma Eleven 2 ne brillait déjà pas par ses ajouts. A noter, tout de même, pour cette version 3DS européenne, une fonctionnalité StreetPass relativement anecdotique et permettant de rencontrer les équipes d'autres joueurs. Les Ogres Attaquent ! amène quand même son contenu supplémentaire, à savoir quelques techniques bonus, une trame inédite (vous opposant à l'équipe à laquelle est dédiée ce volet) et des galeries d'images à débloquer.

Les matchs sont toujours aussi courts (et adaptés au jeu sur console portable).

Le multi

En plus du StreetPass, Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! propose également des matchs multijoueurs. L'obligation d'avoir une cartouche par joueur tend toutefois à baisser votre enthousiasme, même si cela est en accord avec le système d'échange de joueurs. Quoiqu'il en soit, après trois épisodes, il est encore compliqué de voir en Inazuma Eleven un vrai jeu multi, au gameplay profond comme Pokémon.

L'histoire est dans la continuté des volets précédents, et la localisation est à la hauteur.

Pour qui ?

Difficile de dire qu'Inazuma Eleven 3 : Les Ogres Attaquent ! soit destiné à tous. A vrai dire, la cible est plutôt restreinte et se cantonne à deux catégories de joueurs. Premièrement, ceux qui n'ont jamais joué aux autres épisodes de la série. Ces derniers verront en Les Ogres Attaquent ! le volet le plus complet, même s'il faudra passer outre quelques aspects scénaristiques développés dans les précédents jeux. Deuxièmement, le titre pourra éventuellement convaincre les fans les plus acharnés de la licence, plus précisément ceux qui n'ont pas été lassés par les deuxième et troisième volets.

Graphiquement, ce troisième épisode reste un jeu DS. Décevant, surtout pour le prix.

L'anecdote

Inazuma Eleven 3 n'est pas un jeu 3DS à proprement parler. Sorti au japon en 2010, le titre est en réalité sorti sur DS. Il n'est donc pas étonnant que le jeu ne reflète pas les capacités de la portable actuelle de Nintendo. Néanmoins, on regrette que le titre ne soit pas, du coup, proposé à petit prix. D'ailleurs, cela aurait permis à quelques personnes hésitantes de s'essayer à la série.
Les Plus
  • Une localisation toujours exemplaire
  • Un peu de contenu supplémentaire pour les fans acharnés
Les Moins
  • Initialement sorti sur DS, et vendu sur 3DS à plein tarif ou presque
  • Très peu de nouveautés
  • Une recette qui commence à tourner en rond
  • Pas à la hauteur graphiquement (logique vu qu'il s'agit d'un portage dissimulé)