Killer Instinct

03 déc. 2013
Testé par sur
Disponible sur
3

Tueur de porte-monnaie, mais pas que

Killer Instinct n'est pas un mauvais jeu. A vrai dire, il est pourvu d'un technicité qui devrait attiser la curiosité de bien des passionnés de baston, surtout qu'il s'agit du seul jeu du genre sur Xbox One. Doté d'un gameplay profond et rafraîchissant, Killer Instinct payera hélas sa politique économique. C'est dommage, car avec quelques combattants et arènes supplémentaires pour le même prix, le jeu aurait pu cibler autre chose qu'un marché de niche. Espérons surtout que cela ne remettra pas en cause le futur de cette licence trop longtemps oubliée, et qui revient ici avec une envie de bien faire certaine.

C'est l'une des spécificités mercantiles du jeu vidéo : un succès ne meurt jamais. Ainsi, une vingtaine d'années après avoir fait le bonheur des joueurs de salles d'arcade et des possesseurs de la Super Nintendo, Killer Instinct revient sur console. Et pas sur n'importe laquelle puisqu'il s'agit d'un titre de lancement de la Xbox One. Ce retour est-il à la hauteur du mythe ?

L'histoire

L'histoire de Killer Instinct reprend la trame de la série : une multinationale a regroupé des types ultra agressifs afin de les faire combattre entre eux. Rien de neuf pour un jeu de baston, au point que le scénario n'est évoqué qu'à travers le menu Aide. Pour ce qui est des graphismes (primordial pour un jeu de lancement), Killer Instinct satisfait sans convaincre. Avec son style graphique fortement inspiré de Street Fighter IV, le jeu est plutôt beau malgré quelques bugs de collision. Pour ce qui est de l'aspect "next-gen", il faut plutôt se tourner vers les effets visuels. D'étincelles aux airs de feu d'artifice aux éclats de glace plutôt détaillés, la différence se situe ici. Le jeu est donc beau, mais son tarif peinera quand même à justifier l'achat auprès de ceux qui ne recherchent qu'une simple claque visuelle.

Si les commandes sont assez simples, les combos doivent être liés par des attaques précises.

Le principe

Prolongement d'une licence reconnue, Killer Instinct conserve les bases qui ont fait les beaux jours de ces ancêtres. Le titre s'affranchit du système conventionnel de rounds pour y appliquer sa touche d'originalité : les personnages disposent de deux barres de vie et ne récupèrent pas de santé une fois l'une d'entre elles mise à mal. L'idée est rafraichissante (surtout à l'époque où les jeux de baston semblent sclérosés). Côté gameplay, Killer Instinct est une fois de plus fidèle à ses fondements. Rappelant Motal Kombat par sa violence, la série a toujours brillé par ses combos dévastateurs et ses manipulations conséquentes. Le jeu repose toujours sur son système de Finisher, d'Ultra Combo et d'Ultimate Combo, comprendre des enchaînements de coups à rallonge. Comme par le passé, les combos automatiques pleuvent et la violence de l'ensemble est plutôt grisante. Les Combos Breaker permettent toutefois de couper un enchaînement adverse (avec l'intervention de la fameuse voix-off s'il vous plait).

Bien pratique, le dojo regroupe une trentaine de défis qui font office d'entraînement.

Le multi

Vendu comme un free-to-play, Killer Instinct n'a pourtant aucun intérêt dans sa version gratuite, la faute à des succès bloqués. Autant dire qu'il s'agit plus d'une simple démo que d'autres choses. Pour profiter du jeu complet (huit personnage et le système de personnalisation qui les accompagne), il faut débourser pas moins de 39 euros. Une somme conséquente qui rebutera les joueurs occasionnels. Le faible nombre de personnages a quand même un avantage : trouver son combattant favori est logiquement plus rapide que d'habitude. De ce fait, les joutes multijoueurs (en ligne mais surtout en local) deviennent rapidement intéressantes. Pas besoin de se taper un roster de 40 personnages pour trouver son bonheur.

Graphiquement, le jeu brille surtout par ses effets visuels.

Pour qui ?

Killer Instinct a un énorme avantage : il est le seul jeu de combat disponible sur Xbox One. Le titre se destine donc à ceux pour qui baston rime avec prédilection, surtout que son gameplay agressif sort des sentiers battus. Avec ses graphismes décents mais pas époustouflants, Killer Instinct aura toutefois du mal à attirer l’œil des joueurs à la recherche d'une vitrine technique pour leur nouvelle console.

Six personnages sont disponibles, deux autres arriveront par la suite.

L'anecdote

Une fois le jeu lancé, le menu Xbox nous mène vers une petite surprise : pour tout achat de Killer Instinct, l'épisode d'origine est offert. De quoi faire passer la pillule du prix... Enfin presque.
Les Plus
  • Fidèle à l'épisode d'origine
  • C'est nerveux
  • Un gameplay profond et atypique
  • Les effets visuels
Les Moins
  • Pas surprenant sur le plan graphique
  • Un prix qui en rebutera certains