The Night of the Rabbit

13 juin 2013
Testé par sur
Disponible sur
4

Voyage enchanteur au pays du pointer-et-cliquer

The Night of the Rabbit est un vrai bonheur. Servi par une direction artistique du meilleur goût vous embarquez pour un voyage magique. Au fil des chapitres dont la longueur et la difficulté vous assurent de longues heures de jeu vous n'en finissez plus de tantôt vous creuser la tête, tantôt vous attendrir devant des personnages attachants.

Lointaine est l'époque des bons point'n'click tels que Day of the Tentacle, Full Throttle ou Simon the sorcerer. Raccrochez les wagons car depuis la découverte de The Night of the Rabbit ce genre qui ne subsiste que dans vos mémoires revient au grand jour, avec talent qui plus est.

L'histoire

L'histoire est exceptionnellement mise en scène dès les premières secondes. Appuyée par une musique douce qui met en valeur le calme qui ressort de ce jeu la première scène vous place comme spectateur d'une rencontre étrange entre un lapin - bipède - et un lutin des bois. Cette scène surréaliste donne le ton du reste du jeu. De là votre aventure démarre dans la peau d'un jeune garçon, John, déçu de n'avoir plus que deux jours de vacances et qui veut en profiter dans son terrain de jeu privilégié, la forêt, pour encore y vivre de folles aventures empreintes de magie et d'imagination. Les premières énigmes vous font rencontrer ce lapin - Mister Horo - qui est en fait un grand magicien qui vous propose de vous former en visitant plusieurs mondes où vous apprendrez peu à peu son art. Ces mondes sont pour la plupart étranges et sans limites : ils vous réduisent par exemple à la taille d'un rongeur, mais surtout ils regorgent de personnages bizarrement attachants et d'énigmes de haute volée.

L'inventaire permet aussi de mélanger les objets

Le principe

John doit ramasser des objets, les mélanger entre eux, les transformer ou les donner au bon personnage au bon moment pour débloquer l'aventure. Les décors fourmillent de détails alors les développeurs vous donnent une pièce magique qui permet de mettre en surbrillance les interactions cachées à première vue. De plus la baguette magique permet de déceler la dimension magique des tableaux, révélant alors personnages et possibilités supplémentaires.

Pour qui ?

The Night of the Rabbit est pour tous ceux qui aiment le point'n'click certes mais son atmosphères calme, envoûtante presque, permet de passer un bon moment même aux non-initiés en partie grâce aux aides de jeux. Par contre si vous ne les utilisez pas attendez vous à un jeu dont la difficulté est considérable.

Certains enchaînements sont tordus et la direction artistique irréprochable

L'anecdote

Est-ce vraiment une anecdote ? j'ai programmé mon réveil un dimanche matin pour y jouer ... Mise à part cela j'ai souri en certaines occasions et stressé pour une souris attaquée par un corbeau (?). Ou encore un personnage m'a donné envie de lui donner des claques : en bref je suis tombé sous le charme. Envoûtant.
Les Plus
  • De très jolis tableaux
  • Une identité par chapitre
  • Une difficulté à la hauteur, mais des aides de jeu sont présentes
  • Une histoire enchanteresse, comme l'atmosphère de ce jeu
  • Des énigmes intéressantes
  • Des personnages attachants
  • Textes entièrement traduits dans un bon français
Les Moins
  • Il y une faute d'accent dans le menu