Kung Fu Rabbit

28 mai 2013
Testé par sur
Disponible sur
3

Meat Boy à la sauce lapinou

Kung Fu Rabbit est un bon jeu. A vrai dire, le seul reproche que l'on pourrait lui faire, c'est son manque global de challenge qui s'apparente, là encore, à ce que l'on trouve sur les jeux mobiles actuels. Ainsi, le clivage entre celui-ci et un titre comme Super Meat Boy (au plaisir tout aussi instantané) se situe avant tout dans sa difficulté et le public ciblé. Alors que le bout de viande se destine aux carnivores les plus hardcore, Kung Fu Rabbit aura les faveurs des personnes adeptes de bonbons (et de carottes). C'est déjà ça.

Kung Fu Rabbit débarque sur un store assez morose, puisqu'il arrive sur l'eShop de Nintendo. Ainsi, ce petit jeu vendu pour une bouchée de pain (ou plutôt pour le pris de trois pains au chocolat) se destine à la Wii U. Un choix judicieux compte tenu du catalogue relativement pauvre de la console.

L'histoire

On ne peut pas dire que Kung Fu Rabbit repose véritablement sur une histoire. A l'instar des jeux avant tout basés sur leur concept, le pitch n'est que prétexte pour mettre le gameplay en exergue. Ici, vous incarnez un lapin maître en arts martiaux, et qui doit sauver ses élèves d'êtres malfaisants (qui ne sont pas sans rappeler quelques dessins animés asiatiques, notamment par leur design et leur couleur noire).

Glisser est la passion de notre lapin

Le principe

Que ce soit par la longueur de ses niveaux (très courts) ou par certaines capacités de son héros, Kung Fu Rabbit surfe sur le succès de l'excellent Super Meat Boy. Vous retrouvez cet amour pour les glissades sur les murs et autres pièges tortueux (blocs qui disparaissent, substances nocives, etc.). En fait, la différence vient surtout de la présence d'ennemis à éliminer en mode ninja (par derrière) ainsi que d'améliorations bienvenues et relativement nombreuses. Jeu apéritif par excellence, Kung Fu Rabbit demande simplement d'atteindre un lieu en ramassant, si possible, les quelques carottes présentes en chemin. Des légumes qui servent de monnaie d'échange au fil des dizaines et dizaines de niveaux qui constituent le jeu.

Le level design est une douce torture

Pour qui ?

Kung Fu Rabbit se destine principalement aux amateurs de petits jeux pas trop chers, et plus particulièrement à ceux qui affectionnent les jeux iPhone. D'ailleurs, le jeu est également disponible sur les smartphones et tablettes. Pourquoi donc prendre cette version Wii U ? Tout simplement pour le stick analogique du GamePad, sûrement plus pratique que le tactile des téléphones portables. Par contre, inutile d'espérer trouver des fonctionnalités spécifiques à la manettes Wii U : on n'est pas là pour ça ma bonne dame ! Enfin, notez que s'il s'inspire de jeux assez ardus, Kung Fu Rabbit reste plus accessible et plus simple que la concurrence. La comparaison avec les jeux mobiles était tout sauf anodine.

Qui aime les tons pastels ?

L'anecdote

Le titre rappelle les jeux mobiles, et ce également par son ambiance. Des graphismes chatoyant aux remarques amusantes lors des temps de chargement, il se dégage de Kung Fu Rabbit un côté mignonnet. Les temps de chargement, justement, sont presque inexistants et l'interface est d'une simplicité enfantine, si bien que votre mère pourrait y jouer (euh...).
Les Plus
  • Sympathique et plutôt accrocheur
  • Mignon
  • Le système d'amélioration, amusant
  • Le stick du GamePad
  • Pas mal de niveaux
Les Moins
  • Un challenge pas assez prononcé