Defiance ou la synergie entre série TV, TPS et MMO

06 mai 2013
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Trion Worlds
  • Développeur Trion Worlds
  • Sortie initiale 2 avril 2013
  • Genres Massively Multiplayer Online, Stratégie temps-réel

Defiance n'excelle pas dans les genres qu'il réuni, mais cette alliance donne un titre plaisant à jouer malgré des graphismes loin d'être enchanteurs et un gameplay un peu mou. Mais comme tout MMO qui se respecte, imaginez le nombre de mises à jour dont Defiance fera l'objet. Il s'agit donc d'un titre imparfait, certes, mais qui déjà conquiert le cœur des joueurs tout en en promettant plus encore. Bravo donc à Trion qui apporte un peu de fraîcheur dans un univers semblant dominé par les gros éditeurs.

"Defiance" est un titre bien trouvé. En parallèle d'une série TV éponyme, ce jeu vous place au cœur d'un MMO bourré d'action. En mêlant un gameplay à la Borderlands à un univers proche de celui de Mass Effect, la partie vidéoludique est un défi à elle seule. L'industrie du jeu a connu bon nombre d'échecs de titres dits "crossmedia" mais il se pourrait bien que Defiance sorte du lot.

L'histoire

Suite à une guerre contre une race d'Aliens nommés "Votan", la Terre subit de nombreux changements climatiques et ses paysages font place à un décor post-apocalyptique. La faute en revient aux débris des vaisseaux extra-terrestres tombés sur Terre, ceux-ci contenant une énergie nocive qui au passage transforme en mutants ceux de notre espèce. Une fois la guerre terminée, les survivants forment des groupes armés afin de se partager le peu de ressources restantes et de résister aux assauts des mutants. Le scénario est celui de la série TV ce qui augure une continuité de vos aventures sur consoles, ou inversement ! C'est une réelle première, cet aspect n'est pas à négliger car il donne de la profondeur à une histoire laissant libre champ à l'imagination des scénaristes, dont vous bien sûr.


Gamatomic

Le principe

Defiance vous place au coeur d'une histoire dont vous tenez les rennes de bout en bout. De nombreuses quêtes secondaires sont mises à disposition : elles permettent comme dans tout MMO d'accélérer la montée en compétences de votre personnage que vous pilotez en mode "Troisième personne". C'est à dire que votre caméra se situe derrière votre personnage qui, non content de pouvoir tirer sur tout ce qui bouge, pilotera divers véhicules lui permettant de se déplacer aisément sur les cartes de fortes belles tailles. L'EGO est une puce électronique placée sur votre personnage et permet de choisir votre pouvoir de prédilection, à choisir entre invisibilité temporaire, augmentation des dégâts au corps-à-corps, vitesse de déplacement accrue et création de leurres sous forme d'hologrammes. Bien qu'alléchantes ces capacités ne servent pas réellement en solo. A choisir, un système de couverture aurait été plus adéquat.


Gamatomic

Pour qui ?

Defiance n'est pas un MMO profond, ni un TPS passionnant. Disons qu'il mêle habilement les genres malgré une fioriture de bugs qui - n'en doutons pas - seront corrigés au fil du temps. Donc son public n'est pas le joueur blasé de World of Warcraft ou le hardcore gamer Xboxophile. C'est plus le gentil joueur "pas hardcore du tout" qui peut s'intéresser à ce titre. De plus la campagne solo - un poil monotone - n'offre pas de réelle difficulté mais est agréable et permet d'avancer doucement dans l'aventure. La partie multijoueur pour l'instant fortement déséquilibrée relève le défi et est plus destinées aux joueurs aguerris.

Le multi

Les fous du paddle peuvent s'en donner à coeur joie dans des environnements ouverts à 64 Vs 64, des sessions coopératives ou du PvP allant jusqu'à 12 joueurs par équipe. Les armes débloquées en solo sont utilisées, donc n'y allez pas trop tôt.


Gamatomic

L'anecdote

J'avais beaucoup de mal à récupérer un artefact dont l'utilité m'a d'ailleurs échappé et c'est ce que je reproche au solo : les missions ont toutes un prétexte fumeux pour vous envoyer à l'autre bout de la carte... bref. Donc au coeur du combat je me fais tirer dans le dos. Mais en fait ces tirs se sont précisés et commencent à toucher les mutants. Effectivement j'avais oublié le côté quelque peu multijoueur du titre - une première pour un TPS - mais une fois assimilé ce concept j'ai trouvé vraiment agréable de parcourir les missions à plusieurs.
Les Plus
  • L'alliance du TPS et du MMO
  • Pas d'abonnement
  • Un plaisir de jeu indéniable
  • Il y a beaucoup de contenu
Les Moins
  • Des graphismes à la ramasse
  • Des bugs comme s'il en pleuvait
  • Des classes de personnage sans réelles différences