Monster Hunter 3 Ultimate, pas si ultime que ça

03 avr. 2013
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Capcom
  • Développeur Capcom
  • Sortie initiale 22 mars 2013
  • Genre Rôle

Dans un sens, Monster Hunter 3 Ultimate porte bien son nom : plus de 70 monstres à chasser, plus de 200 quêtes à accomplir, des milliers de pièces d'équipement à confectionner... Le jeu a revu son contenu à la hausse. Pourtant, pas de miracle à l'horizon : Monster Hunter 3 était déjà un jeu élitiste à l'époque, il l'est tout autant aujourd'hui. Entre son tutoriel indigeste, son gameplay ultra rigide, l'absence de scénario capable de tenir le joueur en haleine et les défauts inhérents aux supports (la technique sur Wii U et le multi sur 3DS), difficile de trouver le jeu véritablement bon. Un titre qui se cache derrière son orientation pseudo-gamer, sans pour autant suivre la voie extrême d'un Dark Souls.

Vendu à plus de deux millions d'exemplaires sur Wii, Monster Hunter 3 débarque sur la petite sœur, à savoir la Wii U, mais aussi sur la Nintendo 3DS. Estampillée Ultimate, cette version se veut être la mouture ultime d'un des plus gros succès de Capcom. Entre la HD de la console de salon et les fonctionnalité de la portable de Nintendo, Monster Hunter 3 Ultimate intriguait.

Cette version Wii U a tout des refontes HD habituelles. Correcte mais (vraiment) sans plus.

Retour vers le futur

Qu'est-ce que Monster Hunter ? Tout simplement une gigantesque chasse aux monstres, comme son nom l'indique. Ainsi, Monster Hunter 3 Ultimate allie action et jeu de rôle pour des affrontements en solo ou en coopération. N'allez pas chercher de scénario digne de ce nom dans la franchise de Capcom : non, Monster Hunter n'est que pur plaisir ludique. "Plaisir", un drôle de mot pour un jeu qui, déjà en 2010, pâtissait de soucis de gameplay forts désobligeant. Vous êtes en 2013 et rebelote : le jeu paraît toujours suranné. Certes, la refonte graphique est relativement réussie, même si vous déplorez toujours quelques bugs de collisions, mais l'interface, aussi lourde que les monstres barrant votre route, peine toujours à convaincre. Cette version Wii U a beau bénéficier du GamePad, l'apport de ce dernier reste minime, celui-ci ne servant qu'à obtenir quelques informations ou à gérer les objets en temps réels. Pour le reste, vous demeurez en terrain connu, avec des coups assignés aux touches du périphérique, une interface qui manque globalement d'intuitivité, un tutoriel indigeste pour ne pas dire effrayant et une caméra pouvant être gérée à l'aide du second stick analogique. Un minimum compte tenu de la frustration que son placement peut procurer!

Avant d'avoir de l'équipement et de l'action dignes de ce nom, attendez-vous à passez de longues heures de calvaire.

L'addiction en écran de fumée

En fait, si Monster Hunter a tant de succès, c'est parce qu'il prend le marché actuel à contresens. A une époque où la plupart des jeux privilégient le spectacle et l'accessibilité au challenge (y compris la dernière aventure de Lara Croft), Monster Hunter 3 Ultimate se révèle plus gratifiant. Ici, vous parcourez des terres sauvages sans même pouvoir monter le niveau de votre personnage. Pour rendre votre avatar plus puissant, il est impératif de lui confectionner un équipement digne de ce nom, en récoltant des objets de-ci-delà et en allant voir des forgerons. De ce fait, il est évident que pour tout joueur parvenant à adhérer au principe de la franchise, celle-ci à un fort potentiel addictif. C'est d'autant plus vrai que ces moutures Wii U et 3DS bénéficient d'un contenu fortement revu à la hausse, qu'il s'agisse du nombre de monstres à chasser, de l'équipement à créer ou de la difficulté des missions les plus ardues (atteignant désormais le rang G). Au final, Monster Hunter 3 Ultimate mise plus que jamais sur son orientation gamer, un peu à l'instar d'un Dark Souls - en moins extrême, se cachant derrière celle-ci pour dissimuler ses défauts.

Les graphismes de la version 3DS sont à la hauteur. Dommage que la caméra fasse des siennes.

Wii U ou 3DS ?

Finalement, la vraie nouveauté de Monster Hunter 3 Ultimate vient plutôt de la connectivité entre la 3DS et la Wii U. En effet, le jeu permet d'importer son personnage Wii U sur la portable et vice versa. Un point qui a son importance puisque le multijoueur des deux versions diffère : si le multi en ligne est présent sur la console de salon, il est aux abonnés absents sur 3DS. Certes, le jeu en local est de la partie (à conditions que les joueurs possèdent chacun une console et une cartouche) mais l'intérêt de la version 3DS s'en retrouve amoindri. La solution est simple : importer les personnages sur Wii U pour pouvoir jouer en ligne. C'est dommage, car la version 3DS tient plutôt bien la route sur le plan technique et est plus valorisante pour son support que la version Wii U. A contrario, la gestion de la caméra est logiquement encore plus insupportable, celle-ci se contrôlant via l'écran tactile de la console. Pour les plus riches, l'utilisation du Circle Pad Pro reste une option intéressante. Entre les deux moutures du jeu et le périphérique de la 3DS, avouons que l'addition commence à devenir salée. Autant se diriger directement sur le jeu Wii U si votre console prend la poussière.
Les Plus
  • Un contenu énorme
  • Un jeu qui peut être addictif
  • Les graphismes sur 3DS
  • Le jeu en ligne sur Wii U
Les Moins
  • Un gameplay suranné
  • Long à se mettre en route
  • Une interface lourdingue
  • Un jeu élitiste qui se cache derrière son concept
  • Les graphismes WII U, convaincants mais qui se contentent du minimum
  • La connectivité entre les versions
  • L'absence de multi en ligne sur 3DS