La croisière s'amuse à moitié sur One Piece Unlimited Cruise SP

27 févr. 2012
Testé par Motormike sur
Disponible sur
2

Dur de ne pas crier au scandale pour cette localisation européenne de One Piece Unlimited Cruise SP. Amputée du deuxième épisode de la licence, le jeu est vieillot sur le plan graphique et contient une 3D inutile. Les combats sont (trop ?) nombreux et auraient pu être mieux mis en avant via un meilleur emploi des angles de caméra. La progression, assez lente, est également dommage. Reste l'univers One Piece, enchanteur et relativement riche pour amuser. Les possesseurs de la mouture Wii peuvent donc passer leur chemin, les modes exclusifs ne justifiant aucunement de repasser à la caisse.

Véritable phénomène, le manga de Eiichiro Oda connaît, tel Dragon Ball et Naruto, de nombreuses adaptations en jeux vidéo. Après un passage remarqué sur la dernière console de salon de Nintendo, One Piece débarque sur 3DS dans une compilation regroupant les deux épisodes Wii. Du moins au Japon, car cette version européenne a de quoi décevoir plus d'un fan. Explications.

Ohé, ohé, capitaine abandonné !

Le Vogue Merry, le navire de Luffy et sa bande, est le lieu central de l'aventure.
Bien trop tardivement, l'un des porte-parole de Namco Bandai a fini par lâcher le morceau quant au contenu de cette fausse compilation : "Pour la sortie européenne, nous devions intégrer le jeu en cinq langues (Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol) et cela nous a posé un problème pour intégrer les deux jeux sur les cartouches 3DS disponibles. Nous avons tenté diverses approches sans succès (d'où le retard d'ailleurs) et au final nous sommes contraints de n'inclure que le premier épisode." En un mot : ceux qui ont fait l'acquisition de la 3DS pour découvrir les aventures du capitaine Monkey D. Luffy ont de quoi l'avoir mauvaise puisque One Piece Unlimited Cruise : L'Éveil d'un Héros n'est pas présent. La 3DS étant zonée, les joueurs sont donc en droit de bouder le titre, surtout au prix fort. Reste à espérer que l'éditeur ne pousse pas le bouchon trop loin en nous proposant le jeu manquant dans plusieurs mois.

Une aventure longue (à démarrer)

Les textures piquent malheureusement les yeux.
Même si Konami et Capcom ont pu obtenir des cartouches de plus grandes capacités auprès de Nintendo pour Resident Evil : Revelations et Metal Gear Solid 3D, accordons le bénéfice du doute à Namco Bandai et concentrons-nous sur le jeu. Visuellement déjà, celui-ci accuse son âge. Beaucoup de textures font un peu tâche, notamment dans les environnements extérieurs ; le prix à payer pour afficher un monde ouvert relativement grand. De plus, les animations des personnages gagneraient à être plus fluides pour une meilleure immersion dans l'univers de Luffy et sa bande. Comme souvent, la 3D est ici plus un gadget qu'une caractéristique servant le gameplay. Longue à démarrer, l'aventure met clairement l'accent sur les combats qui se déroulent en temps réel. Si le panel global de coups est au final assez important (attaques normales faible et puissante, furies et attaques combinées), débloquer de nouvelles techniques demande un gros investissement en temps. De quoi rebuter certains impatients tant les premières heures de jeu peinent à convaincre du potentiel du titre.

I will survive

Luffy alias le pirate d'eau douce...
Quand vous creusez, vous vous rendez compte que One Piece Unlimited Cruise SP possède pas mal d'à-côtés propres à tout jeu d'aventure/action. Tel Link dans plusieurs épisodes de Zelda, vous pouvez sortir la canne à pêche pour taquiner le goujon et chasser des insectes avec votre filet. Votre aspirateur, quant à lui, permet de récupérer de nouveaux objets ainsi que d'ouvrir des passages jusqu'alors inaccessibles. Pour revenir aux affrontements, le cœur du jeu, il convient de préciser que la gestion de la caméra est loin d'être optimale. En effet, même s'il est possible de locker un ennemi avec le bouton Y, il n'est pas rare que les batailles paraissent brouillonnes quand vous êtes entourés d'une dizaine de truands. Enfin, les seules caractéristiques inédites de cette version 3DS sont les modes Marineford et Survie. Repris du manga et de l'anime, le premier mélange beaucoup de combats avec un zeste d'aventure tandis que le second n'est un challenge où vous devez enchaîner des salves d'ennemis (soit 200 adversaires, soit des boss).
Les Plus
  • Un univers onirique
  • Les voix japonaises
  • De nombreux à-côtés
  • Des combats sympas...
Les Moins
  • Techniquement un peu dépassé
  • La 3D obsolète
  • La caméra à revoir
  • ...mais des techniques trop longues à acquérir
  • Le deuxième jeu manquant : inadmissible !