Le Professeur Layton répond brillamment à l'Appel du Spectre

16 déc. 2011
Testé par sur
Disponible sur
4

Sans grande surprise, Professeur Layton et l'Appel du Spectre est un bon jeu d’énigme réunissant tous les éléments qui ont fait le succès de ses prédécesseurs : une histoire sympathique, de jolis graphismes, un gameplay simple mais efficace, un déroulement du scénario très étudié et des énigmes très intéressantes avec des niveaux hétérogènes. Bref, voici l'un des succès mérité de la saison.

Professeur Layton et l'Appel du Spectre est le quatrième épisode de la poule aux œufs d'or de Level-5. Comme ses prédécesseurs, ce jeu d’énigmes tout public squatte en bonne place les meilleures ventes de cette fin d'année. C'est la dernière escapade du détective sur console 2D, ses deux prochaines enquêtes sont en effet prévues en 2012 sur Nintendo 3DS. En attendant, voyons ensemble si cet Appel du Spectre se repose sur les acquis du professeur ou s'il mérite réellement son succès.

Lorsque la brume se lève, un spectre apparaît pour détruire la ville ... Un nouveau mystère à résoudre pour Layton.

Une mise en scène qui laisse présager le meilleur

Un Professeur Layton, c’est d'abord une histoire. En effet, leurs scénarios respectifs qui ont largement contribué au succès des volets précédents. L'Appel du Spectre ne fait pas défaut à la série. Cet épisode se passe trois ans avant L’Etrange Village. Le professeur Layton rencontre Emmy qui lui propose de devenir sa nouvelle assistante. Suite à une étrange missive signée de Clark Triton, un ancien ami de Layton, ce dernier se rend dans la ville de Mistarhelly. Il y rencontrera un mystérieux petit garçon à la casquette bleue particulièrement doué : Luke, celui qui l’accompagnera tout au long des épisodes suivants. Emmy, Luke et Layton vont tenter de résoudre un mystère de taille : les apparitions nocturnes d'un spectre projetant de détruire le village. Si l’histoire est un peu moins prenante que celle des autres volets, elle est bien mieux mise en avant. Ainsi, certains passages peuvent être visionnés un nombre illimité de fois à n’importe quel moment du jeu. Les graphismes aussi sont mieux travaillés, notamment les scènes de brouillard qui sont juste très belles. Bref, L'Appel du Spectre est un jeu qui se visionne peut-être encore plus qu’il ne se joue.

Les graphismes sont très réussis.Une nouvelle fois dans la saga du Professeur Layton, le jeu est scénarisé comme un dessin animé

Un jeu qui plaît à tous, parents inclus

La série a le gros avantage de plaire à tous, à part peut-être aux moins de huit ans et aux hardcore gamers. Logique puisqu'ils n’y trouveront clairement pas ce qu’ils recherchent dans un jeu, l’action étant plus que succincte. Là encore, Professeur Layton et l'Appel du Spectre ne déroge pas à la règle : le savoir-vivre y es omniprésent, on ne dénote aucune scène de violence. Les énigmes sont d’un niveau assez hétérogène avec des indices très bien dosés, permettant à chaque joueur d’avancer à son rythme sans être bloqué. Le gameplay est très simpliste mais finalement vraiment efficace. Rien à redire à part peut-être une question : quelle est la différence avec les précédents volets ? Le scénario est proche de celui de ses ainés mais les énigmes arrivent à se diversifier. On en dénombre 170 dans L'Appel du Spectre, soit une douzaine d’heures de jeux en prenant son temps, à peu près huit heures pour un joueur averti. Une durée raisonnable donc, pour un jeu qui parvient à être un peu toujours le même, tout en étant à chaque fois différent. Chapeau !

Les énigmes, variées, sont toujours aussi sympathiques. Leur niveau est très hétérogène pour permettre à chacun de s'amuser.

Des mini-jeux décevants

Le gros bémol de Professeur Layton et l’Appel du Spectre se trouve dans ses mini-jeux. Ce n’est pas un critère de décision pour l’achat jeu puisqu’il ne s’agit que d’une sorte de bonus. Mais voilà, il y a juste une grosse incompréhension à ce niveau-là : pourquoi mettre des jeux si mauvais ? Les bonus comptent la collection – des objets à trouver tout au long du jeu –, une idée sympathique ayant déjà fait ses preuves. Mais on compte aussi le "mini express", le "poisson" et les "marionnettes". Si les deux premiers ne présentent que peu d’intérêt, le dernier frôle le ridicule puisqu’il s’agit d’un texte à trou. Oui, comme à l’école élémentaire. Avec des devinettes type "Je mis de l’huile dans la poêle et y déposai la viande et les légumes pour les (???)" - (???) pouvant être remplacé par "faire revenir", "lécher" ou "laver". Comment dire ? Un mini-jeu niveau élémentaire et pas spécialement drôle a-t-il un intérêt quelconque ? Heureusement que le professeur se rattrape sur l’intrigue principale captivante et qui s’adapte également très bien au format portable : les énigmes, courtes, permettent de sauvegarder à quasiment n’importe quel moment de jeu. Un vrai plus pour les joueurs occasionnels qui souhaitent se détendre dans les transports en commun.

Fidèle à sa réputation, entre courses poursuites et énigmes, Layton reste un "gentleman" accompagné de personnages attachants.

Professeur Layton se positionne bien

Professeur Layton est clairement un jeu qui se visionne au moins autant qu’il se joue. C’est encore plus le cas de ce quatrième épisode. De fait, on attend avec impatience la sortie sur Nintendo 3DS de Professeur Layton et le Masque des Miracles, mais également de Professeur Layton VS Ace Attorney : un dessin animé en 3D peut être un gros plus, surtout quand il s’agit d’un cross-over. Le succès des jeux d’énigmes a toutefois poussé quelques autres éditeurs à proposer leur version. Dans les plus ou moins bons jeux d’énigmes, Le professeur côtoie ainsi notamment Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés, Les aventures de May : l’Étrange Disparition, sans compter les versions plus matures et plus difficiles type Les Chevaliers de Baphomet. Or finalement, le Professeur Layton réussit, comme les autres succès du genre, à créer un univers réellement unique. On aime les répliques de gentleman, les graphismes, les personnages clairement attachant, et le scénario si bien mis en scène. Professeur Layton et l’Appel du Spectre confirme la saga dans sa position de valeur sûre : c’est un bon jeu, avec un public-cible très large.
Les Plus
  • Le bon scénario
  • Les jolis graphismes
  • Les séquences qui peuvent être visionnées indéfiniment à n’importe quel moment du jeu
Les Moins
  • Les mini-jeux, apportant très peu d’intérêt
  • Peu d’innovation par rapport aux précédents volets