Yoostar 2 : coupez !

27 avr. 2011
Testé par sur
Disponible sur
1

Sur le papier, Yoostar 2 promettait énormément : possibilité de rejouer des scènes cinématographiques en étant incrusté à l'écran, partage des vidéos sur internet, présence de séquences d'improvisation et de défis en tous genres... autant d'éléments qui s'avèrent finalement être ratés. Concrètement, toute la partie technique est à revoir, aussi bien en ce qui concerne l'incrustation du joueur que la gestion du son. Pire, le système de jeu est lui aussi bancal. Comment prendre du plaisir plié en quatre, obligé de gérer la distance de la caméra et en devant lire bêtement les indications présentes à l'écran ? Non, au final, Yoostar 2 prouve une fois de plus que réaliser un jeu convivial n'est pas une mince affaire, et qu'une idée ne suffit pas toujours.

Nous permettre de revivre des grandes scènes de l'histoire du cinéma, voilà ce que nous promettait Yoostar 2. Avouez que l'idée avait de quoi intriguer, surtout que le jeu est destiné au Kinect et au PlayStation Move. Pourtant, force est de constater que le résultat est loin d'être à la hauteur de nos espoirs...

Avant chaque scène, le jeu vous demande de vous positionner à l'instar d'une silhouette.

Une réalisation façon Ed Wood

Pour résumer Yoostar 2, on pourrait sans prendre de risque parler de Singstar du Cinéma. En fait, le principe est plus ou moins le même : noter la performance du joueur en fonction de sa synchronisation, de son intonation, etc. Sauf que dans le cas de Yoostar 2, l'image du joueur est incrustée à l'écran et le tout manque cruellement de finition. Ainsi, l'incrustation censée tirer profit du Kinect est tout bonnement horrible, bien loin des screenshots visibles au dos de la jaquette du jeu. Quant à l'utilisation du micro, elle s'avère être également assez déplorable. Ainsi, la qualité sonore de votre enregistrement tranche grandement avec celle des dialogues des protagonistes qui vous donnent la réplique. D'ailleurs, c'est tout le système de de jeu qui est à revoir : comment vous faire revivre des scénettes du cinéma en étant plié en quatre ? Voilà comment aurait pu s'appeler Yoostar 2, le titre vous demandant de vous positionner à la manière d'une silhouette visible en début de partie, tout en lisant le dialogue de la scène en question. Un dernier point qui ne constitue pas une obligation puisque le jeu vous propose également d'improviser en modifiant les dialogues à votre guise. Pourquoi pas après tout, surtout qu'il y a un côté ridicule à se voir à l'écran en train de lire un texte. Enfin bon, un jeu d'acteur se travaille diront certains (probablement des fous qui connaissent mal la notion d'amusement).

La sélection de scènes était pourtant alléchante.

Un contenu qui essaye de faire illusion

Au niveau du contenu, Yoostar 2 fait là encore penser à Singstar. Ainsi, les menus ressemblent grandement à ceux du titre de Sony et le jeu dispose de 80 scènes jouables. Des gros blockbusters récents (Kick-Ass, Tonnerre Sous Les Tropiques, Shaun of the Dead, Very Bad Trip, etc.) côtoient des titres parfois plus vieux (Casablanca, Le Magicien d'Oz, etc.). Globalement, le tout reste destiné à un public "jeune" (la plupart des longs métrages datent des trente dernières années), et on regrette le choix de certaines scènes, pas forcément très pertinent. Pareillement, il faut faire attention en disant que le jeu contient 80 scènes jouables : certaines étant particulièrement courtes, le contenu du titre n'est pas forcément aussi conséquent que vous pourriez le croire. Le mode solo intitulé "défis" permet d'enchaîner les scènes avec différents objectifs, comme par exemple enchaîner des séquences appartenant à un même thème ou jouer avec certaines phrases manquantes. En validant ces défis, vous débloquez de nouvelles zones et ainsi de suite. Classique mais logique. Enfin, un mode deux joueurs est évidemment présent, tout comme la possibilité de partager vos vidéos en ligne (via Facebook par exemple) ou de télécharger des scènes sur les marchés en ligne.
Les Plus
  • La sélection de films, plutôt alléchante
  • Le partage de vidéo
Les Moins
  • L'incrustation du joueur, une horreur
  • La gestion du son
  • Vous aimez être plié en quatre et ne pas réussir à vous repérer quand vous jouer ?
  • Des scénettes désuettes parfois