Ça glisse sans souci pour la Big Air Edition de Stoked

17 avr. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3

Toujours aussi sauvage et naturel, Stoked reste une valeur sûr de la simulation de "snow". Avec deux massifs en plus et un prix de quarante euros, le jeu de Bongfish pourrait bien séduire de nouveau venus peut-être un peu frileux à l'idée de s'attaquer à un titre élitiste. Bien que des défauts restent présents (collisions, etc.), cette Stoked : Big Air Edition demeure assez solide pour convaincre les passionnés à la recherche de sensations fortes.

C'est un an et demi après sa sortie américaine que Stoked : Big Air Edition se décide à pointer le bout de son boîtier dans les montagnes européennes. Pour information, ce volet sorti seulement six mois après le jeu original aux États-Unis s’apparente en quelque sorte à une version 1.5. Une idée risquée souvent synonyme de racket en bonne et due forme, ce qui n'est pas forcément le cas ici.

Pour peu que l'on s'habitue à l'aspect simulation, les sensations sont de la partie.

Même joueur joue encore

Stoked : Big Air Edition est avant tout une version boostée de jeu d'origine. De ce fait, il en reprend les bases, c'est-à-dire des environnements ouverts et un gameplay axé sur la simulation. Ici, pas de tricks de folie à la SSX, c'est sûr, mais des grabs, slides et autres spins à passer à la sueur de votre bassin (ou du moins de celui du snowboarder que vous aurez préalablement créé) et de vos pouces. Ainsi, les sticks ont une importance primordiale dans la prise en main, vous permettant de gérer aussi bien la position de votre personnage que sa vitesse ou l'exécution de grabs (en utilisant les gâchettes). Une fois lâchez sur le massif par votre hélicoptère, il ne vous reste plus qu'à choisir vos défis en appuyant sur X lorsque vous passez à côté des concurrents ou des spots de glisse. Courses et autres concours sont donc au rendez-vous. Bien sûr, libre à vous de dévaler la piste "tranquillement" si vous le souhaitez, histoire de vous amusez en toute simplicité et de profiter du (beau) paysage. Après tout, il n'y a pas de mal à ce faire du bien comme on dit. Une liberté qui n'est pas sans rappeler celle du sympathique Shaun White Snowboarding, mais en plus poussée.

Les environnements sont toujours aussi réussis.

Des ajouts appréciables même si...

Techniquement, les améliorations de cette Big Air Edition sont logiquement minimes. C'est tout juste si vous remarquerez que les textures sont un peu plus fines, notamment en ce qui concerne la modélisation des snowboarders. Pas de quoi crier au scandale pour autant : d'une part, le titre date théoriquement de 2009, d'autre part il reste agréable à l'œil. Une sentiment dû en grande partie à la profondeur de champ et aux panoramas des sommets, plutôt magnifiques. Les montagnes, justement, voient leur nombre accru, deux nouveaux massifs étant à débloquer (Laax ainsi que le très célèbre K2). Néanmoins, halte aux fainéants et snowboarders du dimanche : il faut jouer un certains nombre d'heures pour pouvoir accéder à ces pans enneigés inédits. Si les ajouts sont sympathiques, on regrette toujours le manque de diversité des défis ainsi que la gestion calamiteuse des collisions, vous obligeant à appuyer sur B à chaque chute ou presque pour revenir sur la piste. Pareillement, l'interface est toujours confuse tandis que, pour sa part, le tutorial se révèle être toujours aussi indigeste. Heureusement, l'ambiance quelque peu underground est bel et bien présente, notamment de par les musiques moins redondantes qu'auparavant. Malheureusement, on regrette que le multijoueur (en ligne uniquement) soit dépeuplé. Tout cela pour dire que le jeu de Bongfish reste destiné à une niche de joueurs, ceux qui sont véritablement passionnés et savent où ils mettent les pieds. Élitiste dites-vous ? Oui, plutôt.
Les Plus
  • Joli, surtout les panoramas
  • Les K2 et Laax
  • Le réalisme et le côté bac à sable (neige ?)
  • De bonnes sensations
  • Durée de vie plus que correcte
Les Moins
  • Elitiste et parfois rebutant sur certains points
  • La gestion des collisions