Avec Dance Central, finis les pingouins sur le dancefloor

02 déc. 2010
Testé par sur
Disponible sur
4

Dance Central est probablement ce qui se fait de mieux à l'heure actuelle en matière de jeu de danse. Ultra précis et d'une exigence bienvenue, notamment dans ses choix musicaux, le jeu d'Harmonix se révèle très addictif lorsque vous souhaitez réellement apprendre à danser. En d'autres termes, ne gaspillez plus votre argent dans des cours de Kamel Ouali. Côté fun et partage, la comparaison avec un Just Dance 2 est certes moins flatteuse mais il parait évident que ces deux titres n'ont pas le même objectif. Avec Dance Central, vous tenez le jeu du line-up qui justifie à lui seul l'achat du capteur Kinect. Rien que ça !

Vous aimez danser. Ou plutôt, vous aimeriez danser mais vous parvenez juste à vous remuer. Vous savez, ces gesticulations saccadées qui vous font invariablement passer pour un vrai looser en boîte de nuit. Eh bien, rassurez-vous : grâce à Dance Central et au capteur de mouvement Kinect qui va avec, vous allez enfin pouvoir briller en soirée. Mais avant ça, comme dans Fame, il va falloir suer. Beaucoup.

Mais remuez-moi ces hanches bon sang !

Laissez parler le mouv'

Un jeu de danse pour lancer un capteur de mouvement, quoi de plus logique ? Sur le papier, Dance Central est le titre idéal pour exploiter les capacités du nouveau périphérique de Microsoft. Dans les faits, c'est encore meilleur. La reconnaissance de mouvement est on ne peut plus impressionnante. A elle seule, la navigation dans les menus façon Minority Report, vous donne la patate : un geste de la main droite pour sélectionner la chanson, le mode de jeu, etc., un geste de la main gauche pour revenir en arrière. Extra ! Cela dit, vous n'avez pas payé pour naviguer dans une interface, aussi chiadée soit elle, alors entrons directement dans la première danse. Deux possibilités de base s'offrent à vous : plonger tête baissée sur la piste ou apprendre d'abord les pas de danse. Le deuxième choix apparait le plus judicieux pour démarrer car la décomposition des mouvements vous permet de mesurer la précision du capteur Kinect. Dans ce mode de jeu, la chanson est découpée en séquences où vous devez reproduire les pas 3 fois pour les valider (moins si vous êtes doué). Cet entrainement est très bien fichu et s'offre même le luxe de ralentir le tempo lorsque vous vous emmêlez les pinceaux (enfin, les jambes et les bras surtout). Ensuite, vous pouvez attaquer la chanson et observer le compteur de vos points grimper. Ou pas.

Reproduisez un mouvement 3 fois pour bien l'assimiler.

Amusez-vous à apprendre

Dance Central est d'abord un jeu pédagogique qui va réellement vous permettre d'apprendre à danser. Contrairement à un Just Dance 2 ou celui qui danse bien n'est pas forcément celui qui marque le plus de points. Ici, pas question de secouer la Wiimote dans le bon rythme pour faire mouche. Le capteur Kinect est bien plus précis et ne laissera presque pas passer un mauvais mouvement. L'appareil analyse vos membres. Les contours rouges qui apparaissent sur le danseur à l'écran vous indique les parties que vous devez travailler : jambe gauche ou bras droit par exemple. Quand je vous dit que c'est très précis ! Tant mieux. Rien de tel pour progresser. Cet apprentissage ne doit pas vous effrayer car dans Dance Central, la progression est réellement motivante. Cela dit, n'essayez pas de brûler les étapes en vous lançant directement sur une chanson trop technique, surtout dans son dernier niveau de difficulté, vous risqueriez d'être refroidit direct. Non, allez-y en douceur et si possible dans l'ordre. Vous n'en serez que plus à l'aise ensuite.

On tape toujours dans ses mains, mais avec classe cette fois !

Belle exigence sonore

En plus de ses qualités indéniables de coaching, Dance Central se paye le luxe d'une playlist recherchée et moins passe-partout que la concurrence. Si des tubes de l'incontournable Lady Gaga sont bien sûr au rendez-vous (Just Dance et Poker Face), vous pouvez aussi vous mesurer à des titres moins racoleurs comme Days Go By de Dirty Vegas ou encore Don't Sweat the Technique de Eric B. & Rakim. Les choix sont judicieux, mélange de hits qui rassurent et de chansons moins marquées qui facilitent peut-être l'appropriation. Un bel emballage sonore donc mais un peu entâché par la voix off faussement hype qui vous assène des encouragements sans arrêt. Rien de bien grave, c'est un défaut auquel vous vous ferez rapidement. Là où vous serez moins indulgent, c'est probablement sur l'aspect multijoueur, un mode Battle qui consiste à se confronter à tour de rôle. On est bien loin du quatuor de danseurs permis par Just Dance 2. Même si la zone de captation du Kinect écarte cette possibilité, on aurait tout de même pu s'attendre à quelques duos sur des chorégraphies moins gourmandes en espace. Dommage.
Les Plus
  • Une reconnaissance des mouvements ultra-précise
  • La méthode idéale pour apprendre à danser
  • Des choix musicaux plus intéressants qu'ailleurs
  • Une navigation dans les menus qui rend "top classe"
Les Moins
  • Pas de multijoueur simultané