Sega All Star Racing : très "gaming", pas rétro

28 mars 2010
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur SEGA
  • Sortie initiale 26 février 2010
  • Genre Course

Carton plein pour Sonic et les amis de notre enfance. Billy Hatcher ou encore le héros de Jet Set Radio (premier titre de la Dreamcast) vous emmènent sur des circuits qui transcrivent fidèlement l'univers de chacun des jeux présentés. La conduite est agréable et vive, les sensations sont présentes et le tout est soigneusement emballé dans des circuits aux couleur chamarrées. Ajoutez à cela 64 défis, 4 championnats aux 6 niveaux de difficulté mais hélas aussi de problèmes d'animation qui gâchent un paysage presque aussi beau (et délirant) que le niveau consacré à Samba de Amigo.

Sega débarque sur le devant de la scène en s'inspirant, semble t'il, de Mario Kart. La comparaison avec un titre autre que celui de l'ennemi juré des parents de SONIC est difficile car il y a peu de concurrents dans le domaine et qu'ici aussi les personnages phares de la marque sont de la partie. Sachez qu'il faut maintenant compter avec Sonic & SEGA All-Stars Racing! Vous pouvez incarner les héros connus depuis la Master System dans des courses de Kart à la hauteur de ... qui vous savez et peut être mieux encore.

Les deux-roues ne sont pas avantagés. Leur style est juste un peu plus rock'n'roll.

Des modes à la hauteur

Les modes de jeux font dans l'efficacité et fondent d'ailleurs quasiment tout l'intérêt du jeu. Tout d'abord le mode championnat classique permet de découvrir les niveaux, que l'on compte en nombre mais ce n'est pas tout. Leur beauté saute aux yeux, même si la vitesse des courses est bien rendue. Couleurs vives, énormes animations ou passages totalement délirants, une chose est sûre : vous ne pouvez rester indifférent. Leur particularité est de s'inspirer de chacun des jeux de chacun des coureurs. Un mode "Contre la Montre" vous permet de parcourir différemment les mondes tout en figures imposées et en comparant vos temps avec les joueurs du Monde entier : rien de tel pour vous surpasser. Plus énorme encore : le mode "Défi". Rattrapez Sonic, évitez les obstacles, écrasez les personnages... les challenges sont aussi nombreux qu'inattendus ! Vous êtes notés à chaque épreuve. Une note de "E" à "AAA" récompense vos efforts ou les sanctionne. Vous ne pouvez passer au niveau supérieur qu'en obtenant au minimum un "A". Le niveau de difficulté est bien dosé : vous ne pouvez parcourir le jeu tout d'un trait. Certaines missions donnent du fil à retordre, et c'est tant mieux.

Si vous êtes dans les parages alors ce bonus vous enverra dans les décors.

Nostalgie, quand tu nous tiens ...

Le principe de conduite est simple mais efficace. Déraper remplit une barre d'accélération qui se déclenche automatiquement à la fin d'une glissade. Alors pratiquez la glisse à outrance si vous espérez rattraper les adversaire ; sans cela vous ne pouvez que stagner en mode "facile". Profitez en même temps des bonus disponibles qui jonchent les circuits. Certains sont très classiques (boucliers, missiles) mais d'autres comme celui qui vous place la tête en bas (et inverse les commandes gauche / droite) surprend. L'arc-en-ciel remplit votre écran de vagues psychédéliques. Bien entendu c'est lors de parties en ligne que cet aspect du titre prend de l'ampleur. A ce stade Sonic & SEGA All-Stars Racing est plaisant et complet. Le "plus produit" tient véritablement du fait que chaque circuit est tiré de l'univers d'un personnage phare de SEGA, l'on retrouve les musiques des titres phares et le plaisir simple d'incarner et d'opposer ces héros vaut le détour. Vous aimiez jouer à Billy Hatcher (et ce même sur Gamecube) ? Qu'à cela ne tienne : son circuit prend place dans son château. Alex Kidd vous met la larme à l'oeil ? Ne vous en privez pas, mais attendez car ce n'est pas tout.

Chaque personnage possède un "super boost" : la mise en scène est à chaque fois délirante.

Des bonus indispensables

Vous pouvez grâce aux points accumulés acheter des personnages, des musiques ou des circuits. Tout est fait pour chatouiller la corde de la nostalgie. Si cela fonctionne avec vous c'est le jackpot assuré ! Tantôt vous naviguez avec Aiai de Super Monkey Ball, tantôt Sonic ou Ryo Hazuki, c'est selon les jeux de votre jeunesse. Ajoutez à cela le plaisir de trouver les raccourcis présents dans les niveaux et vous parcourez une nouvelle fois le titre en mode "Contre la montre". De plus chaque voiture possède un pouvoir spécial et très graphique qui permet de remonter les pires situations en vous accordant un court moment d'invincibilité et de turbo ininterrompu. Oui comme une certaine étoile il est vrai... Finissons sur LE point noir du jeu qui de l'indispensable le fait passer au stade de bon jeu : la fluidité de l'animation. En effet, les ralentissement se font violents lors de certains passage et ce en mode solo comme en écran splitté. Cela provoque une frustration énorme étant donné que votre conduite en pâtit.
Les Plus
  • Circuits graphiquement soignés
  • Univers des jeux phares SEGA bien retranscrit
  • De la vitesse !
  • Des bonus à la limite de l'indispensable
Les Moins
  • Parfois un peu de facilités en mode solo
  • Problèmes de fluidité