Harvest Moon en toute sérénité

14 déc. 2009
Testé par sur
Disponible sur
4

Quel bonheur que ce Harvest Moon Wii. Peu importe que vous ne deviez pas remuer votre wiimote pour donner des coups de hache. Tout se joue avec 2 boutons, en toute simplicité ce qui est totalement raccord avec l'ensemble du jeu. Cette simplicité amène en douceur un système de jeu bien pensé, qui laisse entrevoir de multiples ramifications mais au final vous ne vous y perdez pas. Harvest Moon : l'arbre de la sérénité est un long moment de détente qui se révèle être passionnant.

Harvest Moon : L'arbre de la sérénité arrive enfin sur Wii dans une toute nouvelle version. En fait "nouvelle version" n'est pas réellement approprié. Bien que cet épisode soit entièrement voué à la Wii il n'en exploite que très peu ses capacités. Disons-le de suite : vous êtes en terrain totalement connu. Alors, pour peu que vous connaissiez la série, êtes un fan des Animal Crossing ou cherchez juste un jeu reposant ce qui suit ne peut que vous plaire.

Si votre vache est bien traitée vous ferez de meilleurs fromages

Terre promise

Vous arrivez sur l'île gaufrette à la suite de la lecture d'un prospectus vantant ses mérites. Sur cette île il vous est offert un lopin de terre et même une ferme pour mener à bien une nouvelle vie de fermier. Le capitaine du bâteau qui vous y emmène profite d'une âpre discussion pour vous soutirer des informations personnelles. Tel que dans un Animal Crossing votre date de naissance et quelques uns de vos péchés mignons sont soigneusement notés. Pour quoi faire ? Patience... Au final vous comprenez que ce voyage est une manière de partir de zéro : la Légion Etrangère en version édulcorée. Quoique ne criez pas victoire trop vite car voici votre programme : une vie de fermier (sans ADSL). De plus un mystère se trame autour de l'arbre de la sérénité. Il souffre et la fée qu'il abrite en son sein vous appelle à son aide.

Votre personnage n'est pas obligé de manger

Etude locale

A peine arrivé le maire Romuald vous met à l'aise et le temps de préparer votre future demeure vous trouve même un emploi. Ainsi un fermier vous enseigne les rudiments du métier. Celui-ci est assez bourru mais sa femme est agréable. D'ailleurs en discutant avec la population locale vous découvrez des tas de caractères différents avec lesquels il faut parfois composer. Offrir des cadeaux tisse des liens, essayez cependant de ne pas vous tromper en étudiant un minimum les cartes de visite de chacun. Les dialogues vous laissent la possibilité de répondre de plusieurs manières, du moins au début du jeu. Ce doit être utilisé pour vous cerner. Par la suite les conversations sont un peu plus dirigistes et consistent surtout à vous indiquer par où continuer l'aventure. Seulement avant de devenir un aventurier des temps modernes voyez plutôt comment occuper vos journées en homme (ou femme) simple.

Développez votre potager pour en vendre les produits, ou les consommer

Prêt à transpirer ?

Contrairement à son concurrent direct, Animal Crossing, Harvest Moon ne suit pas l'horloge de la console. Une journée équivaut à un quart d'heure réel. Du moins cela dépend aussi des actions que vous effectuez : certaines telles que la pêche ou les déplacement sont des goinfres de pendules. Durant vos journées vous devez vous occuper de votre ferme (plantations, animaux, cuisine, ...) mais vos actions sont limitées par une barre d'énergie. Heureusement cette jauge grandit à l'aide des graines de pouvoir trouvées ça et là. Il est aussi possible de vous requinquer en milieu de journée, notamment grâce à un SPA qui remplit votre barre d'énergie une fois par jour. C'est très utile car durant la première dizaine d'heures de jeu il ne vous est possible que d'arroser quelques parcelles de terre avant de vous effondrer de fatigue. Et de ce fait finir à l'hôpital. Dans tous les domaines en collectant les matières premières nécessaires et en gagnant de l'argent vous améliorez vos outils afin qu'ils vous fatiguent moins. Mais aussi leurs capacités augmentent avec l'expérience. Alors plutôt que d'arroser une parcelle vous en arrosez 3, puis 9, puis 18 pour le même effort. Cela vous laisse autant d'énergie pour discuter avec les voisins ou travailler à mi-temps.

Vous pouvez acquérir de nouveaux terrains, mais tout est à faire.

Une aventure féérique

Si vous le souhaitez, ou si vos finances se portent mal, vous pouvez travailler chez un commerçant. Hélas au lieu des mini-jeux de mauvaise qualité qui parsèment le titre vous assistez à une ... cinématique. Vous n'êtes pas obligé d'y revenir car la liberté est le moteur du jeu. Choisissez de cultiver la terre, ou faites de l'élevage (vaches, chèvres, volailles, vers à soie, etc...). Coupez des arbres, cassez des cailloux ou allez à la mine, à vous de voir suivant le style de vie que vous choisissez. Notez que vous pouvez mélanger les activités pour plus de revenus. Même vos bâtiments s'améliorent pour développer vos activités. Il est juste dommage qu'il y ait un temps de chargement dès lors que vous entrez dans l'un d'eux. Par exemple faites pousser des fleurs afin de colorer la soie donnée par vos vers : vous y gagnez plus. Au passage n'oubliez pas de caresser vos animaux pour qu'ils vous donnent de bons produits. Economisez pour acheter des terrains ou pour vous marier ? Allez à la pêche ? L'île devient rapidement votre lieu de vie virtuel et ce pour longtemps car sur l'île gaufrette, rien ne presse.
Les Plus
  • Durée de vie phénoménale
  • Graphismes adorables kawai mangas
  • Les activités sont nombreuses, vous ne risquez pas de vous ennuyer
  • Le sentiment de liberté est omniprésent
Les Moins
  • Certains bruitages sont déplorables
  • Temps de chargement trop fréquents