Squeeballs Party, un défouloir complet ?

30 nov. 2009
Testé par sur
Disponible sur
3

Sans réelleement être un incontournable dans son domaine Squeeballs Party tire son épingle du jeu. La recette de son succès : des mini-jeux correctement exploités, un humour sarcastique servi par d'amusantes cinématiques et un niveau de jeu accessible par tous. Certes l'usage de ces mignonnes (et énervantes) peluches n'y est pas pour rien. De plus son prix conseillé à la vente étant de 30€ il est plus aisé de franchir le pas d'un sadisme désavoué, non ?

Qui qui qui sont les Squeeballs ? Qui qui qui mais qui ? Vous avez le droit de ne pas connaître les Squeeballs, et au passage d'ignorer la présence des Snorkies. Un Squeeball est une peluche au regard vide sur lequel il est possible de se défouler tellement son physique ingrat donne envie de taper. C'est certainement une technique pour épargner vos enfants mais peu importe car c'est maintenant sur Wii que vous continuez le massacre. En avant.

Vous souvenez-vous de ce jeu, étant enfant ? Ici vous gagnez l'électrocution d'un Squeeball.

Gardez l'esprit critique

A en croire les autocollants apposés sur la boite du jeu près de 200 types de mini-jeux vous attendent. Disons-le sans plus attendre : le CD de Squeeballs Party possède tout au plus 20 types d'activités différentes. Seulement après avoir pris connaissance de ce mensonge éhonté vous découvrez aussi que de ces ludiques passe-temps découlent une myriade de défis. Ceux-ci sont basés notamment sur un jeu de bowling, des séquences de cuisine reprenant quelque peu Cooking Mama, une variante du (encore) bowling où votre boule ne perd pas de vitesse et surtout vous la guidez à la Wiimote. Il existe aussi un atelier peinture où le sang coloré des Squeeballs lancés par vos soins donne vie à toutes sortes de coloriages. Le canon permet au fan de tennis d'envoyer le plus loin possible ces charmantes et agaçantes peluches à coups de raquette. Alors pourquoi le titre "Le canon" ? Tout simplement parceque les Squeeballs sont projetées par un canon à balle. D'autres épreuves permettent d'électrocuter, de faire dévorer ou de jouer au golf avec ces adorââbles bêtes. C'est jusqu'ici un bon défouloir à l'humour sarcarstique pour toute la famille, mais après ?

Tuez toutes les peluches avant "qu'elles ne vous étouffent de leur amour"...

Une durée de vie supérieure à celle d'un Squeeball

Passé le cap de la violence gratuite, et ce cap peut durer longtemps, vous découvrez les déviances des concepteurs. Ainsi chaque mini-jeu possède une quinzaine de défis dont la difficulté va croissante. En plus d'allonger de manière très significative la durée de vie de Squeeballs Party ces défis vous entraînent. Les parties multi-joueurs gagnent alors en intérêt. Le jeu à plusieurs se fait au tour par tour, chaque participant gagnant un nombre de point donné en fonction de sa place d'arrivée. Ces séances se font sur la base d'une dizaine de disciplines lancées à la suite. Le jeu propose des séries pré-conçues. Ceci évite de perdre du temps à les sélectionner et au final s'apercevoir que vous ne tournez qu'autour que de quelques mini-jeux, délaissant totalement les autres. Le mode solo quant à lui devient assez rapidement rebutant étant donné la difficulté excessive de certains défis. Il n'empêche que c'est en famille que vous vous amusez le plus, les épreuves étant réellement à la portée des 7 ans et plus. Pari donc réussi pour Squeeballs Party.
Les Plus
  • Cinématiques très amusantes
  • Bon multi-joueur, même s'il est au tour par tour
  • Les séquences de mini-jeux pré-conçues aident à animer vos soirées
  • Les défis sont intéressants et augmentent considérablement la durée de vie
Les Moins
  • Mode solo vite agaçant
  • Certains mini-jeux sont vus et revus