Wolverine ne se traine pas en Logan

04 juin 2009
Testé par sur
Disponible sur
4

Voici un jeu qui rappelle de vieux titres que l'on pouvait trouver sur les bornes d'arcade tellement la simplicité de son concept est prenant. Prendre en main le paddle équivaut à ne le rendre que quelques heures plus tard. X-Men Origins : Wolverine se joue comme un film hollywoodien, une action de fond est omniprésente tandis que de fortes scènes reviennent à intervalles réguliers. Un conseil : laissez le charme agir, vous y perdrez quelques neurones certes, mais aurez en contrepartie un agréable souvenir. Voila un jeu bon, tout simplement.

Ô joie : un jeu basé sur un blockbuster et qui, qui plus est, sort en même temps que son père spirituel cinématographique. Que de bonheur pour un testeur aigri qui ne demande qu'à massacrer. Par exemple, un de ceux qui ne se serait jamais remis d'avoir fait pipi en classe le jour où les dames de l'école n'avaient plus que des culottes de fille à prêter. Seulement, dans ce cas précis le jeu est une surprise. Et une bonne ! Alors finie l'aigreur. Le bonheur incommensurable envahit les tripes à l'idée de découper dans des gerbes de sang des centaines d'ennemis. Oui, Wolverine, c'est vous !

Le "finish" du pilote d'hélicoptère vous restera longtemps en tête.

Retour vers l'enfer

Les premiers instants de jeu vous plantent directement le décor. Vous êtes en mission avec votre frère et des amis mercenaires au dessus de l'Afrique. Plus tout à fait au dessus car à peine la sublimissime cinématique d'introduction terminée voila votre hélicoptère explosé par un missile. Vous prenez alors les commandes. Immédiatement après un atterrissage forcé vous devez échapper à une multitude d'ennemis qui vous encerclent. Heureusement, les coups sortent tout seul, en quelques secondes, le jeu vous appartient. Une succession d'appui sur une même touche déclenche une agression de la part de votre personnage qui laisse sans tête la plupart des ennemis rencontrés. Panachez vos combinaisons d'un saut ou d'une prise : vous voila un artiste bien macabre. Bien vite les fentes sont disponibles. Elles permettes de sauter de très loin sur un ennemi ciblé. Intéressé ? Ce n'est pourtant que le début des capacités offertes par les développeurs.

Les effets visuels pleuvent.

La danse du meurtre

Le technique suit, même si notre version présente des bugs d'affichage en HD uniquement. Les mouvements du personnages sont d'une fluidité quasi-réaliste. Comprenez par là que les enchainements représentent bien l'idée que l'on peut se faire d'un mutant bestial. Vous avez peut être essayé Star Wars : Le pouvoir de la Force ? Si oui alors sachez que les combats s'en rapprochent, les litres d'hémoglobine en plus. Interdit aux moins de 18 ans, le jeu propose son lot de membres coupés, gorges tranchées et corps empalés. Vous même êtes de la partie car lorsque vous êtes bien amoché vous combattez défiguré, brûlé et même les boyaux au vent. Au passage : votre t-shirt profite aussi de ce pouvoir mais ce détail s'oublie vite. Profitez des éléments du décor qui se prêtent au jeu. Ceux qui permettent les plus cruels traitements à vos ennemis se repèrent à des kilomètres. L'aventure aussi ne requiert pas des tonnes d'intelligence pour en deviner les méandres.

Il vous arrive de manier votre personnage au travers de la lunette de votre ennemi.

Une histoire approfondie

Le jeu retrace le passé de Logan, de sa "création" à son arrivée chez les X-Men. Et même si le scénario diverge du film, vous n'aurez pour le découvrir qu'à décimer des centaines d'hommes de main et de gigantesques boss. Ou pousser de temps en temps un bouton afin de déclencher un mécanisme car voila toute la profondeur des énigmes. Bizarrement cela importe peu car l'intérêt se porte sur les combos et aptitudes que vous débloquez au fil des niveaux. De plus, certaines capacités s'achètent grâce aux points de compétences gagnés lorsque vous évoluez. Tout cela au final pour obtenir un jeu que vous parcourez presque d'un trait tellement l'action est bonne et survoltée grâce à un héros en perpétuelle évolution. Cela même si vous vous surprenez à utiliser un coup beaucoup plus que les autres. De plus, votre personnage guérissant automatiquement, vous ne prenez pas le temps de réfléchir : vous foncez. Et vous avez tellement raison.

Vous ressentez toute la hargne de Wolverine, et comprenez sa douleur

Anthologique

Certaines scènes ne peuvent que rester dans les mémoires. Par exemple le combat contre Gambit ou l'attaque d'une flotte d'hélicoptère. L'action prend une telle dimension que vous vous retrouvez dans la stratosphère à vous battre contre un robot géant, et surtout tenace. Il est par contre dommage de noter qu'avant la fin du jeu les développeurs ont comme eu un essoufflement de créativité. Il vous resservent un boss déjà battu, mais cette fois ci en double exemplaire. C'est un peu la contrepartie à payer pour avoir une durée de vie d'une bonne dizaine d'heure sans un creux. Les bonus comme les changements de costumes n'arrivent pas à vous faire parcourir l'aventure une deuxième fois, même si les modes de difficultés débloqués représentent un énorme challenge. A parcourir comme un bon film donc. Un de ceux qui laissent un bon souvenir.
Les Plus
  • De l'action sans interruption
  • Durée de vie sympathique
  • La violence et la profondeur des personnages
  • Des scènes d'anthologie
Les Moins
  • Quelques angles de caméra sont gênants
  • Quelques boss sont resservis froids