WWE Smackdown Vs Raw 2009 Wii met tout le monde d’accord

24 janv. 2009
Testé par Motormike sur
Disponible sur
3

WWE Smackdown vs. Raw 2009 s’impose tout simplement comme la simulation de catch la plus aboutie sur Wii. THQ réussit à maintenir votre intérêt tout au long des nombreux modes de jeu grâce à une maniabilité quasi exemplaire. Vous devriez passer facilement outre les défauts récurrents de la série tous supports confondus (problèmes de collision, caméra imparfaite...). L’interaction est omniprésente dans cet épisode 2009. De ce fait, il est bien difficile de s’ennuyer une fois wiimote et nunchuk en mains.

La série de THQ n’avait pas laissé des souvenirs mémorables avec l’édition 2008 de son célèbre jeu de catch. Une première tentative sur la dernière console de salon de Nintendo vraiment médiocre qui, heureusement, est vite oubliée face à cette version 2009 remplie de bonnes idées en terme de maniabilité. Explications.

On the road again, again…

Les combats en cage font partie des plus amusants à jouer.
Un vrai mode histoire dans un Smackdown Vs Raw ? C’est désormais possible avec cette mouture 2009 qui vous propose, via le mode Road to Wrestlemania, d’incarner un combattant donné et de le suivre durant trois mois, soit l’équivalent d’une douzaine de matchs. Les catcheurs les plus connus sont de la partie : Undertaker, Triple H, John Cena, CM Punk... Jouables en solo – hormis celle de Rey Mysterio & Baptista – ces histoires jouissent d’une mise en scène fort sympathique. Les scénarios, relativement différents d’un personnage à l’autre, demeurent tout à fait dans l’esprit du catch. Autrement dit, vous retrouvez ce qu’il faut de trahisons et de rebondissements farfelus (un des présentateurs prend part à un combat à un moment par exemple) pour susciter votre intérêt. De plus, afin d’éviter une certaine linéarité lors des affrontements, vous serez parfois invités à remplir des objectifs secondaires (faire saigner son adversaire, gagner sur un tombé...) afin de débloquer des bonus divers (arènes, personnages…). Bref, ce mode est sans conteste à la fois le gros point fort et la réelle nouveauté de cet épisode 2009.

Quand la wiimote et le nunchuk deviennent vos bras

Les matchs de l'échelle sont souvent spectaculaires.
No More Heroes a déjà prouvé que les prises de catch peuvent être retranscrites avec précision et dynamisme sur Wii. Le titre de Suda 51 jouit en effet d’une bonne interaction entre les mouvements du héros à l’écran et les vôtres. WWE Smackdown vs. Raw 2009 Wii pousse le concept encore plus loin pour apporter un véritable plus en terme de plaisir de jeu. Tout est basé sur ce système interactif à vrai dire. Pendant les combats, évidemment. Les prises normales comme spéciales étant souvent synonymes de mouvements verticaux, horizontaux ou circulaires à exécuter avec la wiimote (le nunchuk servant surtout à envoyer votre adversaire dans les cordes ou un coin du ring). Mais aussi pendant les entrées sur le ring et durant les provocations, ce qui vous permet d’augmenter votre jauge de Super plus rapidement. Une approche excellente qui vous invite à participer en permanence et non à être passif sur le ring. La partie purement créative du jeu demeure quant à elle plutôt agréable. Vous pouvez évidemment donner vie à votre catcheur, et force est de reconnaître que l’éditeur est plus que complet (choix du sexe, de la corpulence, des vêtements, de l’entrée sur le ring, du thème musical...). De quoi s’impliquer comme il se doit dans le titre donc, d’autant plus que votre Mii, situé à côté du nom de votre catcheur, fait quelques mimiques sympathiques en fonction du déroulement du combat.

Une lisibilité encore perfectible

La réalisation demeure assez sommaire, surtout au niveau des environnements.
Les personnages sont plutôt nombreux puisqu’une bonne cinquantaine de catcheurs et divas sont disponibles en comptant ceux à débloquer. Il est toutefois regrettable de constater que leurs coups ne tiennent pas compte du poids des adversaires ; une régression par rapport à l’ère 64 bits quelque part. La réalisation est quant à elle plutôt fade. Les catcheurs restent correctement modélisés, mais trop d’éléments manquent de finition (le public et les environnements surtout). Les problèmes de collision et de caméra des jeux de catch estampillés THQ persistent, malheureusement. Concrètement, quand les joueurs sortent du ring, la caméra s’éloigne et a souvent du mal de se recentrer sur l’action. Quand une grosse prise est réalisée par un autre joueur que vous, vous risquez d’être hors champ. Enfin, l’ambiance du jeu tient bien la route. Les musiques propres à chaque catcheur sont là, les commentaires anglophones aussi. Dommage que ceux-ci soient vite redondants. Les commentaires de Raymond Rougeau et Jean Brassard de l’époque, c’était quand même autrement plus fun !
Les Plus
  • La maniabilité vraiment bien pensée
  • La variété des modes disponibles
  • L’ajout du mode Road to Wrestlemania
  • La variété et la richesse des éditeurs
  • Le nombre de catcheurs/divas disponibles
Les Moins
  • Les problèmes de collision et de caméra
  • Les graphismes bien trop fades (surtout les environnements)
  • Les chargements : fréquents et longuets