Secouez-vous avec avec Wario Land : The Shake Dimension

02 nov. 2008
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Good Feel
  • Sortie initiale 28 septembre 2008
  • Genres Action, Plateformes

Wario Land : The Shake Dimension est une belle surprise. Il ne réinvente pas le genre mais confirme que la plates–formes 2D est toujours présente. Proposant une jouabilité classique mais agrémentée d’idées ingénieuses, Wario prouve encore qu'il excelle dans son domaine de prédilection. De plus, c’est un bonheur pour les yeux et pour les oreilles. Alors, pourquoi se priver ?

Après ses ébauches dans le party game avec WarioWare : Smooth Moves, Wario revient à ses premiers amours : le jeu de plates-formes. A l’heure où l’exploit technique et le réalisme à couper le souffle sont mis en avant, Good Feel ose le pari fou de vous faire voyager dans l’univers old-school du jeu de plates-formes 2D avec Wario Land : The Shake Dimension. Réussite ou belle désillusion ?

Secouez la cage pour libérer le merlufe.

It is the war-io !

Qui ne connaît pas Wario ? L’antihéros par excellence célèbre pour sa malchance et son appât du gain démesuré. Encore une fois notre héros va devoir faire des pieds et des mains pour chaparder un fabuleux trésor. Le terrible auto-proclamé Roi Shake kidnappe la princesse de la Shake Dimension tout en emprisonnant la totalité de ses habitants, les merlufes. Heureusement, l’un des leurs arrive à s’échapper et vole demander de l’aide à Wario. Il lui fait part de sa malheureuse aventure tout en ajoutant que le précieux sac à pièces sans fond a été dérobé. Convaincu de pouvoir s’emparer du trésor, Wario décide alors de les sauver. Ne brillant pas par son originalité, le scénario ne sert que de prétexte au déroulement du jeu. En effet, les niveaux se parcourent tous de la même manière. Vous commencez par explorer le niveau à la recherche du merlufe emprisonné. Une fois secouru, vous devez revenir au début du niveau dans le temps imparti. Bien entendu, des boss plus farfelus les uns que les autres viennent conclure la fin de chaque monde.

Attention à ne pas casser votre chaudron !

Attention aux secousses

Vous pensez qu’une progression de la sorte rend le jeu répétitif ? Que nenni ! Malgré un level design certes classique mais toujours aussi attractif, le soft dispose tout de même d’idées originales. Tenue à l’horizontal tout le long du jeu, la Wiimote offre une multitude de possibilités. Bien entendu comme tout jeu de plates–formes, sauter reste l’occupation principale, de même que charger, Wario oblige. Mais c’est sans oublier les capacités spéciales de la Wiimote qui vient secouer tout ça. Agiter la manette permet à Wario de donner une grosse charge au sol qui étourdie les ennemis et modifie certains éléments du décor. Vous pouvez ainsi découvrir des chemins secrets. Mais pas seulement. Secouez tout ce qui vous tombe sous la main, les sacs de pièces en passant par les ennemis. Tout y passe ! Cela vous permet de récupérer plein de pièces. Elles sont d’une importance capitale pour la progression du jeu. Elles permettent d’acheter les cartes dans une échoppe pour accéder aux différents mondes. Secouez les ennemis sert à récupérer des vivres. Et comme secouer ne suffit pas, libre à vous de jeter votre otage dans la direction souhaitée en inclinant la manette. Plein d’autres alternatives viennent s’ajouter, comme la conduite des nombreux véhicules. Ils se dirigent avec aisance en penchant la télécommande dans la direction voulue ou encore jouer les trapézistes sur des barres parallèles en secouant la Wiimote. Malheureusement, les différentes phases en sous-marin inintéressantes et vraiment difficiles à jouer ternissent le tableau.

Les boss donnent du fil à retordre.

Un emballage de qualité

Bien que le fun soit au rendez-vous, le challenge reste trop facile. Et la durée de vie est trop courte si vous cherchez simplement à finir l’histoire. Mais Wario Land : The Shake Dimension offre tout de même un certain intérêt à qui veut bien s’investir à fond dans la recherche des différents trésors, ou encore dans les différentes missions à accomplir. Si vous aimez les challenges, vous pouvez aussi trouver un intérêt certain à revenir le plus vite possible au début du niveau, ne perdre aucun point de vie ou bien éliminer certains ennemis à la suite. Bien entendu, comme chaque travail à son dû, accomplir toutes les missions d’un niveau vous donne la chance de débloquer la musique de celui-ci dans la médiathèque. Assurément, pour certains cela n’a aucune utilité. Mais c’est sans prévoir le travail d’orfèvre réalisé par l’équipe sonore : la bande-son est tout bonnement exceptionnelle. De la musique folklorique à la musique groove, chaque niveau possède sa propre chanson en concordance avec son univers. Elle offre à chaque tableau une identité propre. Tout cela accompagné par une 2D sublimement détaillée. Vous avez l’impression d’évoluer dans un dessin animé interactif tellement l’animation est fluide et soignée. Chaque niveau à explorer vous fait voyager dans différents mondes assez commun mais tellement jolies qu’il est un plaisir de les (re)découvrir.
Les Plus
  • Un véritable dessin animé interactif
  • Une bande-son riche et variée
  • Les différentes utilisations de la Wiimote
  • De nombreux trésors à rechercher et de missions à accomplir
Les Moins
  • Une durée vie trop courte
  • Un jeu sans trop de difficulté
  • Un scénario sans grand intérêt
  • Les phases en sous-marin