Super Stardust Ultra VR

09 nov. 2016
Testé par sur
Disponible sur
4

Indispensable en VR mais pas que

Plus qu'une bonne pioche sur PlayStation VR, Super Stardust Ultra VR est avant tout une excellente édition d'un excellent jeu. Disposant d'un gameplay addictif, d'un contenu conséquent et d'une technique chatoyante, il a surtout la bonne idée de proposer du contenu VR sans l'imposer à l'ensemble de l'expérience. D'ailleurs, si le procédé peut paraître un peu gadget, il a le mérite d'amuser un temps. Pour une vingtaine d'euros, Super Stardust Ultra VR est donc un vrai indispensable. Seuls les joueurs possédant l'une des versions précédentes du jeu peuvent faire l'impasse sur cette édition VR.

Depuis le retour de Super Stardust sur PlayStation 3, les adaptations et moutures annexes se sont multipliées. Super Stardust Ultra VR profite cette fois de l'arrivée du PlayStation VR pour se rappeler à votre bon souvenir.

Le principe

Pas grand chose de neuf dans le fond : Super Stardust Ultra VR reste dans la lignée des autres éditions. Vous retrouvez donc un shoot'em up au concept ayant fait ses preuves. Avec le stick gauche, vous dirigez votre vaisseau sur une planète sphérique tandis que le stick droit vous sert à tirer sur des ennemis ou astéroïdes. Évidemment, vous avez également la possibilité de changer d'armes et de vous adapter aux situations.

Au fil des ans, le concept original de Housemarque a été peaufiné au point de devenir imparable. C'est coloré, c'est speed et le tout à un côté aussi psychédélique que moderne. Surtout, le gameplay est parfaitement calibré et les modes de jeu et variantes offrent un contenu assez gargantuesque pour le genre. Entre les parties vous imposant d'utiliser des bombes, celles vous obligeant à foncer sur les ennemis ou la présence de classements, les accros au genre ont assurément de quoi faire.

Un exemple de variante : dans ce mode, vous laissez une traînée d'astéroïdes derrière vous.

Le principe

Évidemment, l'interrogation concernant cette version résidait surtout dans l'apport de la VR. En mode standard, le ressenti est assez classique : vous voyez la planète devant vous comme si vous étiez devant un écran en relief (ou un hologramme). D'ailleurs, à titre de comparaison, le ressenti équivaut (grosso modo) à celui procuré par un écran de cinéma allié à la 3D. Un atout sympathique, même s'il n'y a pas de quoi sauter au plafond non plus.

Le vrai pan VR est tout autre puisque ce mode exclusif vous place à l'intérieur même du vaisseau et vous demande d'affronter des vagues d'ennemis. Pas très passionnant, l'expérience montre aussi les limites du procédé : vous cantonner à des positions statiques qui favorisent, au final, l'implémentation de simples mini-jeux.

En VR, les parties normales sont cools. Merci les explosions et les particules projetées vers vous.

Le multi

La marque d'un grand shoot'em up, c'est aussi d'être capable de tenir sur la longueur grâce à un système de scoring réussi. De ce point vue, Super Stardust Ultra VR rassure également avec une marge de progression importante. Il faut dire que les subtilités sont nombreuses, qu'il s'agisse des affinités des armes ou de la présence de séquences bonus nécessitant par exemple de détruire des cibles dans l'ordre. Enfin, en plus de ce système qui fera la joie des fans de classements, Super Stardust Ultra VR propose des modes multijoueur plus classiques, vous permettant d'inviter un joueur sur un écran partagé ou non. Il y a donc de quoi faire mais ce n'est pas tout : un peu à l'instar de l'aspect communautaire de Raiden V, Super Stardust Ultra VR permet aussi à des joueurs d'interagir avec vos parties (en vous aidant ou non) pendant que vous streamer. Sympa.

Armes, power up, boss, stratégies... tous les ingrédients sont là.

Pour qui ?

Déjà, si vous n'avez pas les précédentes versions de Super Stardust, cette mouture VR est l'occasion d'avoir une expérience gargantuesque à petit prix. D'ailleurs, si la VR est assez anecdotique dans le fond, elle reste une attraction sympathique capable de divertir un temps. Les fans de shoot'em up devraient donc y trouver leur compte, surtout que la console de Sony est dépourvue de l'excellent Raiden V.

Hélas, le mode exclusif à la VR n'est pas passionnant.

L'anecdote

Chose assez rare, Super Stardust Ultra VR n'impose pas forcément la VR. Autrement dit, surtout un mode est exclusif au procédé. Le reste du jeu peut parfaitement être joué sur un téléviseur si vous n'appréciez pas cette fonctionnalité. Une initiative que nous aurions aimé voir pour d'autres titres de lancement du PlayStation VR.
Les Plus
  • Un concept toujours accrocheur
  • Un gameplay peaufiné
  • Un contenu conséquent, en particulier pour un shoot'em up
  • Un multi sympathique
  • La VR "standard" plutôt cool
  • Un gros potentiel sur la durée
  • Parfaitement jouable sans VR
Les Moins
  • Les modes dédiés à la VR, un peu anecddotiques
  • Pas forcément indispensable pour les joueurs possédant les éditions précédantes