Sonic Boom : Le Feu & la Glace

30 sept. 2016
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur SEGA
  • Développeur Sanzaru Games
  • Sortie initiale 30 septembre 2016
  • Genre Plateformes

Enfin !

Avant Sonic Mania, Sonic Boom : Le Feu & la Glace rassure et nous laisse penser que le hérisson est sur la bonne voie. Si le titre manquera peut-être un peu de panache (dans les intentions uniquement) pour certains, il demeure sympathique et semble avoir été fait avec amour. Divertissant et constitué d'un cahier des charges bien rempli, Le Feu & la Glace bonifie le précédent volet sur absolument tous les points. Plus dynamique et engageant - grâce à une progression amusante - il devrait réussir à faire patienter les fans d'ici à 2017, année de sortie de Sonic Mania.

En 2014 sortait Sonic Boom, série télévisée accompagnée de deux jeux pour l'occasion. Si l'épisode Wii U était tout ce qu'il y a de plus catastrophique, l'épisode 3DS constituait un jeu moyen mais plutôt divertissant. Ça tombe bien, puisque c'est bel et bien sur 3DS que sort cette suite : Sonic Boom : Le Feu & la Glace.

Avant-propos

Avant même de parler du jeu, il est intéressant de revenir - un peu - sur son développement. En effet, rappelons que nous avions pu mettre nos mains sur une version jouable de Sonic Boom : Le Feu & la Glace dès le mois de juin 2015 (lors d'un évènement organisé par Nintendo). Si cela est intéressant, c'est parce que ce volet a de toute évidence bénéficié d'un temps de développement décent, surtout quand on sait que Sonic Boom : Le Crystal Brisé était sorti seulement quelques mois plus tôt, en novembre 2014. De là à dire que les deux développements se sont quasiment chevauchés, il y a un pas que l'on serait presque près à franchir.

L'autre chose qu'il est bon de souligner, c'est le fait que Le Feu & la Glace ait été repoussé de quelques mois. De quoi nous rappeler les dires du président de SEGA l'an dernier, qui soulignait la nécessité de privilégier la qualité afin que les fans de la firme ne tournent pas définitivement le dos au hérisson bleu. Si tout cela est important, c'est parce que ce Sonic Boom est au final une bonne surprise. Explications.

Parfois très rapide, ce Sonic fait aussi preuve d'une jolie diversité sur le plan visuel.

L'histoire

Le Feu & la Glace dispose d'un scénario qui a l'avantage d'être intégralement doublé en français (les plus jeunes apprécieront). Alors que le climat est bouleversé, Sonic et ses amis doivent reboucher des fissures pour que les choses rentrent dans l'ordre. Évidemment, c'est bien le Dr. Eggman qui est derrière tout cela, et le hérisson bleu est une fois de plus parti pour affronter une pléthore d'ennemis (et vite si possible !).

Les mécaniques liées au feu et à la glace dynamitent le gameplay.

Le principe

Le Feu & la Glace reprend sans trop de scrupules la formule de son prédécesseur. Pas de quoi être déçu puisque nous soulignions déjà, à l'époque, les bases plutôt correctes de ce volet. Vous parcourez donc des mondes en pouvant switcher instantanément entre chaque personnage. Si Sonic, Tails, Knuckles et Stick étaient déjà présents, Amy peut utiliser son marteau afin d'explorer de nouvelles voies.

Comme son nom l'indique, ce Sonic Boom permet surtout d'alterner entre deux auras, à savoir le feu et la glace. D'une simple pression de gâchette, votre personnage passe de l'une à l'autre et peut soit faire fondre la glace avec de la chaleur, soit la solidifier à l'aide du froid. D'apparence anecdotique, la fonctionnalité est en réalité salvatrice.

En effet, elle révolutionne en quelque sorte le level design un peu trop conventionnel de Sonic Boom : Le Crystal brisé. Désormais, le jeu privilégie parfois la vitesse en vous demandant par exemple d'utiliser tel pouvoir au bon moment plutôt que de freiner le rythme de façon absurde en vous demandant d'utiliser la capacité d'un personnage - hélas, ce cas arrive toujours mais moins souvent, en particulier avec Amy et son marteau au début du jeu.

Dernière bonne nouvelle : Le Feu & la Glace utilise aussi avec plus de justesse ses niveaux annexes, à la fois plus nombreux (les boss sont d'ailleurs plutôt amusants et s'étalent sur les deux écrans) et un peu plus complexes (les niveaux "bonus" nécessitent aussi d'alterner entre le feu et la glace). Enfin, le titre abandonne le système de progression chaotique du précédent épisode au profit de quelque chose de bien plus simple. Il n'est plus nécessaire de cumuler des médailles pour débloquer les niveaux. Ouf.

De nouvelles mécaniques sont présentes, ainsi que de nouveaux mini-jeux.

Le multi

L'autre bonne nouvelle, c'est que ce Sonic Boom inclut aussi des courses de vitesse. Premièrement dans son mode Aventure, mais aussi dans un mode VS (à condition de débloquer les courses en question). Saluons d'abord l'idée d'intégrer ces courses, tant elle va de pair avec l'esprit du hérisson. D'ailleurs, il est aussi possible d'aller voir Tails pour glaner quelques robots de course. Seul petit bémol : le mode VS n'est disponible qu'en local et nécessite un exemplaire du jeu par joueur. Pas de quoi ronchonner plus qu'il ne faut, vu que l'on aurait surtout été déçus si le jeu ne proposait pas de multijoueur.

Les objectifs bonus servent à gagner des courses, des marteaux pour Amy, des cinématiques, etc.

Pour qui ?

Le Feu & la Glace devrait en partie réconcilier les fans de Sonic avec SEGA. Au final, le plus gros souci du jeu est probablement l'annonce de Sonic Mania, vers lequel tous les fans semblent se tourner et à cause duquel certains vont certainement délaisser ce sympathique épisode. C'est dommage car le titre est une bonne petite surprise.

Tails dispose d'un blaster, pratique pour détruire des ennemis mais surtout pour ouvrir des voies.

L'anecdote

D'ailleurs, c'est probablement le moment de pousser un petit coup de gueule contre tous ces fans de Sonic incapables de savourer quelques petits jeux sympathiques, comme s'ils attendaient toujours le jeu qui leur fera oublier le plombier de Nintendo. Ainsi, il est hallucinant de voir - sur internet - le rejet des fans vis-à-vis de titres tels que Sonic The Hedgehog 4. Il serait bon, peut-être, de les faire (re)jouer à Sonic 2006 ou à Sonic Boom : L'ascension de Lyric, tous deux bien plus catastrophiques que des jeux comme Le Feu & la Glace ou Sonic 4.
Les Plus
  • Une belle variété (visuelle et dans le fond)
  • Un principe feu/glace qui fait mouche et un level design efficace
  • Une progression agréable
  • Les boss et certains mini-jeux
  • Les courses en multi, un plus sympathique
  • Une vraie évolution depuis Le Crystal Brisé
Les Moins
  • Peut-être un peu trop scolaire (parfois)
  • Un multi un peu minimaliste compte tenu du fait qu'il nécessite deux exemplaires du jeu
  • Une 3D parfois absente, et quelques ralentissements lorsqu'elle est activée