Dangerous Golf

26 juil. 2016
Testé par sur
Disponible sur
3

Une prise de risque payante ?

Dangerous Golf a déjà le mérite de tenter des choses. Nous le répétons à chaque titre de golf testé ici : ce genre est sclérosé par un formatage outrancier, si bien que chaque jeu se ressemble. Avec Dangerous Golf, Three Fields Entertainment apporte une petite bouffée d'air frais. Finalement, le seul regret réside dans la perfectibilité de l'expérience. Paradoxalement, si Dangerous Golf propose une approche différente dès jeux de golf conventionnels, le ressenti est plus ou moins le même : vous jouez sans être concerné plus qu'il ne faut, un peu comme si vous mangiez toutes cette junk food que vous détruisez à coups de balles enflammées. Un titre atypique mais qui mériterait une suite à la fois mieux calibrée et plus accrocheuse.

Dangerous Golf porte bien son nom puisqu'il tente à sa manière de chambouler le monde trop conventionnel des jeux de golf. Et ici, il ne s'agit pas des habituels pouvoirs et destinations exotiques. Non, Dangerous Golf vous propose de tout casser.

Le principe

Tout est dit sur le site de Three Fields Entertainment : "Il y a une balle, un drapeau et un trou... en dehors de ça, nous avons tout refait." En effet, si Dangerous Golf vous demande toujours de mettre votre balle de golf dans un trou, il demande surtout de réaliser le plus de dégâts possibles au sein d'environnements fermés. Pour faire simple, le titre n'est pas sans rappeler le mode Crash de Burnout 2. Pas étonnant puisque la plupart des développeurs ont travaillé chez Criterion par le passé.

Si les deux jeux se rejoignent, c'est dans leur aspect casse-tête (relatif). Dans Burnout, vous deviez calculer votre trajectoire pour effectuer le plus de dommage collatéraux. Le principe de Dangerous Golf est le même, sauf qu'il ajoute à cela toute la verticalité du golf. Envoyer la balle transpercer un vase pour la voir rebondir sur un tableau accroché au mur puis la faire atterrir sur une table pleine de couverts... Voilà le genre de coups communs dans le jeu que nous avons ici.

Dans ces moments, Dangerous Golf rappelle surtout des parties de billards à trois bandes. Ajoutez à cela des mécaniques singulières (visée laser, possibilité d'enflammer sa balle, de faire une onde de choque, etc.) et autant vous dire que la disposition d'un drapeau/trou est la bienvenue pour vous rappeler que vous jouez au golf.

Seul couac dans cet étrange tableau : le gameplay semble favoriser de côté festif au détriment de la précision et de la lisibilité. Lorsque vous jouez à Dangerous Golf, vous n'avez jamais totalement l'impression d'être maître de vos coups. Un constat surprenant quand on sait que la balle peut presque être contrôlée manuellement lors de certains coups. Le jeu produit ainsi un sentiment de frustration chez quiconque aime être complètement maître du jeu.

Le smashbreaker permet d'enflammer la balle et de la contrôler pour faire un maximum de dégâts.

Le multi

Jusque là, difficile de dire que Dangerous Golf justifie pleinement son prix (19,99 euros, tout de même). Comme souvent avec ce type de produit, il faut se tourner vers le multijoueur pour trouver du contenu plus conséquent. Avec le mode local d'abord, qui vous permet aussi de parcourir les "Tours" du solo en coopération. Ensuite vient les serveur en ligne qui, hélas, risque une fois de plus de ne pas faire long feu à moyen terme. Nous ne sommes pas certains, en effet, que le jeu puisse forger une réelle communauté sur la durée. À voir.

Les épreuves se débloquent petit à petit. Notez la police ressemblant à celle de Burnout 2.

Pour qui ?

Par voies de conséquence, nous pouvons même nous demander si le titre conviendra véritablement aux adeptes des jeux de golf, un sport qui est avant tout affaire d'anticipation et de précision chirurgicale quand Dangerous Golf propose de s'adapter à chaque situation. Pourtant, nous avons assez souligné le manque de prise de risque des jeux du genre sur Gamatomic pour ne pas louer la démarche d'un studio qui essaye, à sa manière, d'apporter un peu de fraîcheur dans le paysage vidéoludique. Pour peu que vous soyez un golfeur/joueur en ayant marre des sempiternels titres vous proposant de golfer dans des destinations exotiques (avec parfois quelques super-pouvoirs en prime), peut-être que Dangerous Golf vous permettra de changer votre routine ludique.

La visée laser fait partie des éléments rapidement déblocables.

L'anecdote

Bien que Dangerous Golf soit répétitif - et même s'il peine parfois à varier les ambiances - le jeu propose des objectifs plutôt nombreux. Si la plupart du temps il vous faut détruire des cibles (ustensiles, plats, objets, etc.) avant de putter, il est parfois nécessaire d'accomplir des objectifs annexes comme lorsque le jeu vous propose d'utiliser une balle imbibée de glue, et qui colle donc sur les murs. Si des épreuves chronométrées sont aussi présentes, nous retiendrons surtout celles vous demandant d’enchaîner les putts dans un temps imparti. Sympa.
Les Plus
  • Visuellement assez réussi
  • Une idée plus originale que d'habitude
  • Pas mal de décors
  • Une progression accrocheuse
  • Le multi
Les Moins
  • Vous n'êtes jamais impliqué plus qu'il ne faut
  • Un gameplay qui manque un peu de précision pour rendre le scoring réellement attractif
  • Un mode en ligne qui risque de ne pas faire long feu
  • Quand même répétitif
  • Quelques destinations en plus aurait été les bienvenues