Valkyria Chronicles Remastered

22 juin 2016
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur SEGA
  • Sortie initiale 17 mai 2016
  • Genres Rôle, Stratégie temps-réel

Défauts chroniques pour jeu sympathique

Valkyria Chronicles Remastered est un portage honnête. Il a surtout l'énorme avantage d'être disponible à petit prix (25 euros) et dans une belle édition. Côté refonte, le jeu se met tout juste au niveau de la version PC et ne justifie que partiellement son existence sur PlayStation 4 (il se destine aux joueurs n'ayant pas fait la version initiale). Un titre toujours aussi sympathique, mais qui aurait mérité quelques ajustements ne coûtant pas grand chose (la durée des tours adverses, l'absence de sauvegarde automatique, la gestion des game over, etc.). Un point qui empêche Valkyria Chronicles Remastered d'être un vrai indispensable, même s'il reste très sympathique.

Sorti en 2008, Valkyria Chronicles avait eu un joli succès d'estime, à défaut de ventes retentissantes. Afin de mettre son nouveau spin-off de salon sur de bons rails (un deuxième volet a déjà vu le jour sur PSP), SEGA décide de faire les choses dans l'ordre en ressortant une version remasterisée du premier jeu, à destination de la PlayStation 4.

L'histoire

Valkyria Chronicles Remastered prend place alors qu'une guerre éclate au sein d'une Europe tout ce qu'il a de plus fictive. Vous incarnez Welkin, un jeune soldat se retrouvant promu Général suite à un exploit : vous avez ainsi profité d'un char entreposé par votre père pour permettre aux habitants d'une ville voisine de fuir. C'est ainsi que vous voila à la tête de l'Escouade 7, une troupe d'élite.

Valkyria Chronicles Remastered est un jeu à la fois intéressant et exaltant. Les moments de bravoures sont là et nous pouvons juste reprocher au jeu un trop plein de bavardages (défaut commun chez les RPG tactiques). Pour faire illusion, le titre segmente ses chapitres en séquences, probablement pour laisser au joueur l'opportunité de gérer le rythme : à vous de regarder une cinématique, de gérer vos troupes, puis de regarder une nouvelle cinématique et ainsi de suite... Dans les faits, vous vous retrouvez trop souvent à enchaîner bêtement les séquences.

En réalité, Valkyria Chronicles propose une version "imagée" de la Seconde Guerre mondiale.

Le principe

C'est dommage car le jeu demeure solide niveau gameplay. Toute l'intelligence de Valkyria Chronicles Remastered réside dans sa faculté à ménager la chèvre et le chou, en automatisant certains points tout en vous donnant une grande marge de manœuvre. Pour faire simple : chaque tour est constitué de "jetons" qui correspondent à autant de points d'action. Sélectionnez un personnage et vous utiliserez un point d'action. À vous de déplacer le personnage et d'exécuter une action (tir, réparation, etc.) pendant ce laps de temps. Encore à vous, ensuite, de décider si vous voulez utiliser un deuxième point d'action pour un autre personnage... ou pour rejouer avec le protagoniste déjà utilisé. Notez aussi que des véhicules tels que des chars peuvent nécessiter plusieurs jetons.

Si ce gameplay est intéressant, c'est parce qu'il utilise à bon escient le système de classes inhérent aux jeux du genre. Il vous appartient de former votre équipe en sélectionnant les éclaireurs, l'infanterie, les snipers, les ingénieurs ou encore les soldats armés de roquettes (parfaits pour venir à bout des tanks). Évidemment, chaque unité bénéficie de caractéristiques qui lui sont propres, et il ne faut pas espérer pouvoir bouger avec un sniper comme vous le feriez avec un éclaireur. Le revers de la médaille, c'est qu'il est parfois difficile de deviner le déroulement d'une mission. À coup sûr, il aurait été bienvenu d'avoir des briefings plus détaillés, et surtout de ne pas être obligé de recharger une partie pour recommencer.

Mais si Valkyria Chronicles Remastered est malin, c'est parce qu'il automatise judicieusement l'aspect gestion. Contrairement à d'autres jeux dans lesquels les unités gagnent de l'expérience à mesure qu'elles tuent des ennemis, celles de Valkyria Chronicles Remastered partagent un fond d'expérience commun (ce qui est plutôt logique compte tenu du fait que vous gérez une milice militaire). Ainsi, vous répartissez l'expérience via les classes, leur équipement et quelques autres joyeusetés (char, pans annexes du jeu, etc.). En résulte un côté gestion finalement assez simple, laissant place au gameplay et à l'histoire.

Eldelweiss, votre tank, peut aussi être amélioré.

Pour qui ?

[gamesheet=10782]Valkyria Chronicles Remastered[/gamesheet est un portage digne d'intérêt, mais à condition que vous n'ayez jamais joué au jeu original. Certes, le titre tourne en 1080p et en 60 images/secondes, mais le rendu visuel n'est pas fondamentalement surprenant en comparaison du titre d'origine. La direction artistique si atypique du jeu est toujours aussi agréable à l'œil, mais tend à rendre toute refonte inévitablement peu surprenante. Pour les autres, ils auront la meilleure version du titre (DLC inclus), avec en prime une édition physique à petit prix et très jolie (avec un mini-artbook et un mini-poster).

Vous pouvez vous mettre à couvert ou vous cachez dans les hautes herbes.

L'anecdote

Pourtant, impossible de passer sous silence les défauts de l'aventure, initialement présents et qui n'ont pas été gommés pour l'occasion. Ainsi, le jeu pâtit toujours de masques de collision douteux : il n'est pas rare qu'un tir rate sa cible à cause d'un mur invisible. Voilà qui peut être rageant, surtout si vous venez à perdre une mission pour une raison de ce type. D'ailleurs, le jeu conserve tous ces petits bémols qui l'éloignent de la note maximale. C'est le cas, par exemple, de l'interface un brin bordélique et de l'impossibilité d'accélérer les tours adverses, voire de les passer (cela vaut aussi pour les cinématiques). Un point qui est agaçant, et qui nous pousse à bazarder certaines fins de missions, alors nous aurions préféré les recommencer pour ne pas perdre de protagonistes.
Les Plus
  • Une direction artistique toujours aussi top
  • Une histoire prenante
  • Un univers travaillé
  • De bonnes bases de gameplay
  • Un prix mini et des DLC inclus
  • 1080p et 60 fps (mais nous le mettons juste par principe)
Les Moins
  • Des défauts toujours agaçants
  • Dont certains qui auraient vraiment pu être corrigés
  • Tout de même bavard