V-Rally 2 : Expert Edition

13 oct. 2000
Testé par
Aussi disponible sur
3

Après une adaptation PC de V-Rally premier du nom décevante, Infogrames ne pouvait que faire un jeu épuré des nombreux bugs de son prédécesseur tout en essayant de l'adapter le plus possible aux sollicitations d'un ordinateur et de ses utilisateurs. Voici venu V-Rally 2 Expert Edition, résolument orienté arcade, maniant souplesse, fluidité et jouabilité sans pour autant tenir tête à ses principaux rivaux du moment.

Vroom

V-Rally premier du nom, sorti tout d'abord sur PlayStation il y a maintenant quelques années de cela, fit un ravage chez nos amis amateurs de consoles. Un jeu prometteur, certes attractif visuellement, contenant de nombreux bonus à débloquer, mais souffrant déjà de quelques problèmes de maniabilité. L'adaptation PC qui s'en suivit fut quelque peu désastreuse, avec d'importants défauts à dénombrer nuisant clairement à la notoriété du jeu face à des concurrents tels que Colin McRae ou encore Rally Championship. Avec cette nouvelle mouture, Eden Studios et Infogrames comptent bien prendre les parts de marché qui leurs manquent et ainsi toucher un public vaste avec ce jeu qui, comme la scène d'introduction le prédispose clairement, est résolument orienté arcade.
 

Le retour.

Du premier opus au second, et même si on ne peut pas parler de révolution, les améliorations sont nombreuses. Tout d'abord dans les chiffres qui ont doublé d'une version à l'autre: 84 circuits, 27 voitures, 4 modes de jeu répartis en 3 modes de difficulté chacun, c'est-à-dire un paquet d'heures de jeu en perspective si vous désirez gagner tous les championnats et débloquer toutes les voitures cachées. Ensuite, on note l'agréable présence d'un éditeur de circuits, censé renforcer la durée de vie du logiciel encore un peu plus, grâce à une interface claire et ergonomique très efficace pour générer le circuit de vos rêves. Enfin, la conduite a nettement été améliorée même si elle reste très "arcade" avec des dérapages difficiles à contrôler et des freinages quelque peu secs dans les virages.
 

Les modes de jeu.

Tout commence par un mode classique : le contre la montre. Votre mission si vous l'acceptez sera d'effectuer des tours de pistes en essayant de réaliser le meilleur temps possible. Trois autres modes sont disponibles. Les 2 premiers, nommés "Arcade" et "Trophée V-Rally" vous mettent en compétition avec 3 autres concurrents sur des parcours de spéciales, dont le but est bien entendu d'arriver le premier mais surtout d'avoir le temps cumulé sur le total des courses le plus faible possible sur des circuits bouclés ou non-bouclés, c'est-à-dire avec un départ différent de l'arrivée. Le dernier mode, le "Championnat des Rallyes" vous met cette fois-ci seul en piste. Votre but est toujours d'aller le plus vite possible, mais en évitant d'endommager votre voiture, pour ne pas perdre de temps en réparations entre les différentes spéciales. De plus, comme dans les autres modes, il est possible d'effectuer quelques réglages sommaires comme la hauteur de caisse, le régime du moteur ou encore la dureté des suspensions et la qualité de la gomme de vos pneumatiques.
 

Avancement et bonus.

A chaque championnat que vous remporterez, une voiture bonus vous est révélée et se trouve alors utilisable dans la suite des événements. Ainsi en plus des 206 WRC, Skoda Octavia, Subaru Impreza et Seat Cordoba, vous vous retrouverez rapidement avec des modèles aussi insolites que puissants, répartis en 3 catégories à savoir WRC, 1.6L Kit et 2L Kit, allant d'une Fiat Abarth, en passant par une 205 ou la 405 T16 avec son volumineux aileron arrière –- que les fans de tuning ne soient pas jaloux! Une vidéo présente sur le CD nous permet d'ailleurs d'admirer Ari Vatanen au volant de ce bolide arpentant la course de côte de Pikes Peak dans le Colorado à 4500 mètres d'altitude. A noter que même si pour les habitués du genre, le jeu peut paraître facile dans les premiers circuits, il n'en est rien vers la fin des championnats, quand vous aurez atteint un rang d'expert mondial…
 

Jouabilité?

Dès le début, les habituels invétérés des bornes d'arcade peuvent se rassurer car la prise en main des bolides est immédiate. Certes au début il vous sera un peu difficile de contrôler vos dérapages et manœuvres dans les virages et les épingles, mais très vite tout rentrera dans l'ordre. L'action est rapide, sans doute renforcée par la fluidité de l'affichage couplée à une volonté délibérée des développeurs de créer un jeu purement orienté arcade, sans prise de tête pour les utilisateurs et avec le minimum de réglages concernant la voiture et les circuits. Le pari est nettement relevé et Eden Studio a réussi à rehausser la maniabilité des voitures, défaut majeur du premier volet qui enlevait une énorme partie de l'essence même de l'arcade.
 

Technique.

Après une installation plutôt longue avec ses 640 Mo sur le disque dur, le jeu vous propose de configurer les options graphiques et sonores… Malheureusement, les problèmes commencent à partir de cette étape. Sous Windows 2000 -– non-certifié pour V-Rally 2 comme précisé dans le manuel et au dos de la boîte -– cette page de configuration refuse de se lancer n'arrivant pas à détecter que le jeu est bien installé. De plus, après quelques manipulations afin d'afficher ladite page, il se trouve que le fichier de configuration de sauvegarde présent à la racine du disque dur empêche au jeu d'y accéder et d'appliquer les changements. Ce dernier problème semble aussi affecter certaines autres configurations… De bien gênants problèmes qui empêchent de profiter pleinement du moteur du jeu, puisque la résolution reste alors bloquée en 640*480 sans FSAA de base ni son 3D!
 

Technique (suite).

Après toutes ces péripéties, il est enfin possible de monter le jeu dans des résolutions élevées – jusqu'en 1600*1200 malgré un très léger clipping fort peu gênant – le tout en couleurs 16 bits et d'activer le FSAA, c'est-à-dire l'effet d'antialiasing permettant de lisser les textures et les coins des polygones pour obtenir une image plus réaliste et fine à l'écran. A noter qu'en 1280*1024, le jeu est extrêmement fluide sur une GeForce 2 et permet ainsi un confort de jeu inégalé même avec le maximum de détails affichés et d'adversaires à l'écran, c'est à dire 3. De plus le jeu gère le son 3D en software et hardware mais malheureusement, il est impossible de couper la musique omniprésente et quelque peu mal choisie –- rythmes déchaînés du groupe Sin inspirés de Marylin Manson, Nine Inch Nails ou Godflesh entre autres –- à moins de rendre muette la gestion des pistes du CD Audio dans Windows. Enfin, il vous est aussi possible de choisir votre contrôleur entre ceux qui se trouvent être connectés à votre machine, à savoir joystick, joypad ou volant.
Les Plus
  • Les graphismes et leur fluidité
  • Beaucoup de circuits et de voitures
  • L'éditeur de circuits
Les Moins
  • Pas de vrai gestion multijoueurs!
  • Petits problèmes de configuration...
Résultat

Au final V-Rally 2 est un jeu détendant, agréable graphiquement par son univers relativement clair et coloré, marqué par des conditions météorologiques variées -– neige, pluie, poussière, brouillard -- et flanqué d'une fluidité et d'une finesse graphique argumentant pour l'orientation arcade de la conduite. On regrette cependant l'absence d'un mode multijoueurs autre qu'en écran partagé jusqu'à 4, alors que V-Rally premier du nom comportait une gestion Internet et LAN permettant de se défouler avec ses amis. On notera cependant qu'Infogrames a délibérément prévu d'augmenter la durée de vie annoncée du logiciel en créant le système V-Rally Online, accessible depuis votre ordinateur par un logiciel installé avec le jeu qui vous fera partager vos performances et peut-être les circuits que vous aurez créé. Enfin, à l'instar de Pod, les développeurs ont prévu de pouvoir télécharger des circuits officiels pour pouvoir vous affronter sur des tracés complètements nouveaux… En bref, si vous êtes fan d'arcade V-Rally 2 ne pourra que vous combler, dans le cas contraire, attendez peut-être Pro Rally 2001 afin s'assouvir vos passions simulationnistes!