Japan Expo 2010

10 oct. 2010
Rédigé par dalistar, jeff

Philippe Cardona nous parle de Noob

La Japan Expo a été l'occasion de lancer le tome 2 de la BD Noob en avant première. Le dessinateur Phillipe Cardona était donc présent sur la salon afin d'en assurer la promotion et nous a gentiment accordé quelques instants pour répondre à nos questions.

Cardona présente de tome 2 de la bd Noob.

Gamatomic : Comment présenteriez-vous Noob aux personnes qui ne connaissent pas encore la série ?

Cardona : Quoi ! Il y a des personnes qui ne connaissent pas Noob ! Mais c’est une honte ! (rires). Noob, à la base, c’est une websérie (série diffusée sur le net) qui a ensuite été diffusée sur la chaine Nolife et qui va bientôt l’être sur Kazé TV et le portail d’Ankama. Elle a été crée par Fabien Fournier et la Funglisoft . L’histoire se passe dans un MMORPG, l’univers d’Horizon1.1, dans le monde virtuel d’Olidri. Ça parle des aventures d’une bande de quatre joueurs dans la guilde Noob et qui sont les plus mauvais joueurs du jeu. Et même quand ils réussissent à monter de niveau, ils restent avec une mentalité de looser, ils sont maladroits, se tirent dans les pattes… C’est vraiment les pires ! Et de tout ça on a fait une bd.

G : Comment êtes-vous venu à travailler avec Fabien Fournier ?

Cardona  : J’ai rencontré Fabien Fournier il y a un peu plus d’un an, un an et demi. Lui connaissait mes anciennes productions. De mon côté, j’avais vu le série sur Nolife et elle m’avait bien fait marrer. On a su qu’on était tous les deux du sud et on a commencé à sympathiser et à s’envoyer des mails. Puis on nous à proposer à Florence (Torta) et moi de jouer des petits rôles dans la série. On a accepté et ça c’est bien passé. Puis on c’est dit « Allez faisons une BD ! », au début c’était limite comme ça pour rire et puis finalement ça c’est fait. Ça c’est passé super vite ! On a décidé ça en juin, on a laissé passer l’été et en septembre Fabien a écrit trois pages de scénario que j’ai ensuite dessiné très vite, puis Florence a fait les couleurs. On est allé voir Soleil et ils étaient à bloc ! On a signé tout de suite et voilà, ça c’est enchainé hyper vite.

Cardona en dédicace.

G : Comment a fonctionné votre collaboration avec Fabien Fournier ?

Cardona  : Sur Noob, c’est tout bête ! Fabien écrit les scénarios, il nous les envois par mail à Florence et moi et on se lance. Dans 99% des cas, c’est nickel mais des fois, on dit à Fabien que le gag n’est pas très clair, mais c’est très rare, peut-être trois gags sur deux album. Il faut dire que Florence et moi sommes deux grosses buses MMORPG ! On y a jamais joué, on n’y connait rien, on ne connait pas tous les termes techniques, du coup notre regard (de Noob justement) permet de ne pas trop s’éloigner du grand public. Par exemple, je ne savais pas du tout ce qu’est un PNJ, alors que j'en joue un dans la série !

En gros, Fabien envoie les scénarios découpés case par case, avec une description de chaque case et des dialogues. Moi, à partir de là, je fais un story board, un crayonné, que je lui montre quand je peux et qu’on peut retoucher qu’il y a le moindre souci.

G : Comment appréhendez-vous l’univers de Noob ?

Cardona  : C’est amusant car c’est un monde à la fois assez riche car on y retrouve plein d’idées, mais d’un autre coté, paradoxalement, on pourrait presque dire qu’il est encore vierge. Fabien a tout dans sa tête, il le développe dans la série et dans son roman mais il fait beaucoup d’allusion à des îles, à des lieux, à des bestioles mais sans qu’on les ait jamais vu au final. Donc là c’est à moi de me faire plaisir dans la bd, de créer des trucs. Des fois il me dit « Je veux un truc gros comme ça » et moi je lui fais un truc deux fois plus gros ! Pour exemple, à la fin du tome 1 il y a un donjon où il voulait plein de ponts suspendus où les gens tombent ; et je me suis adapté (mais j’ai eu peur) en faisant une grande case où on voit tout bien. Le but c’est d’aller dans l’exagération, surtout qu’on est dans l’épique et dans l’humoristique à la fois !

G : Donc en gros il vous donne ses directives ?

Cardona  : Il décrit quand même très bien, il a une idée assez précise, il est très fort pour ça ! Il sait exactement où il va !

Fournier (à gauche) et Cardona (à droite) en dédicace.

G : Noob T.2 a été dessiné au Japon. Qu'est-ce que cela lui a apporté de particulier ?

Cardona  : A la BD non, mais ça m’a apporté indirectement une sorte de tranquillité. Le tome 1 sortait pendant que je faisais le tome 2, mais nous étions loin de tout, à l’autre bout du monde. On avait pas à s’inquiéter de savoir s’il était en magasin, s’il se vendait bien… Ça arrive parfois, tu passes dans les magasins, tu vois la pile de ta BD et tu te dis que ça se vend pas ou bien il y en a plus et là tu te demande s’ils ont tous été vendus ou s’ils ont été renvoyé à l’éditeur. En étant loin on ne s’en est pas du tout occupé, on n’avait pas l’éditeur au téléphone, à peine quelques mails… Personne pour nous appeler, nous traque… On travaillait vraiment en autiste dans notre coin. Ça nous a apporté une vrai tranquillité et c’est pas plus mal !

G : Un apport plus technique, par exemple avec du matériel que vous ne trouviez pas en France ?

Cardona  : Non pas vraiment. Ça va faire prétentieux mais je m’expliquerais après… Ça va faire plusieurs années que je me fournie au Japon. Bon c’est quasiment les mêmes qu’en France sauf que là-bas c’est moins cher. Et à chaque voyage du Japon je vais dans un énorme magasin de fournitures de dessin sur plusieurs étages. C’est le paradis du dessinateur ! C’est un peu mon Disneyland à moi où j’achète des tonnes et des tonnes de stylos, de papier, des règles… J’en ai encore des caisses chez moi, je ne m’en servirais jamais mais je suis trop content pour me limiter. On est arrivé au Japon au mois de mars, je suis venu avec pratiquement rien à part du papier car la taille du papier japonais n’est pas la même et je suis un peux maniaque là-dessus, tout le reste j’ai acheté sur place.

Cardona présente fièrement le tome 2 de Noob.

G : Quelle évolution allez-vous donner à la bd Noob ?

Cardona  : Ca dépend avant tout de Fabien ! Moi je ne peux pas trop décider, les personnages sont à Fabien. Par contre – on ne le précise pas assez donc j’en profite là – tous les tomes de la BD se passent entre la saison 2 et la saison 3 car entre ces deux saisons il y aura un laps de temps virtuel d’un an. En gors la bd c’est comment pendant un an ils ont grappillé des niveaux envers et contre tout, et surtout eux-mêmes. C’est amusant de les voir gagner en puissance, mais ils restent toujours mauvais, ils sont très crétins. (rires)

G : Quels sont vos futurs projets en dehors de Noob ?

Cardona  : On espère que Noob va tout de même nous prendre beaucoup de temps ; le tome 3 est a priori prévu pour début 2011. L’éditeur le voulait pour Noël 2010 mais, je m’excuse auprès des lecteurs, on va mourir là ! On a fait deux tomes en quatre mois, on voudrait un peu se reposer, mais on a surtout d’autres trucs à faire ! De mon côté, je décline la BD Foot de Rue adaptée du dessin animé du même nom. Cette année on a tout de même fait quatre volumes ! Oui, il y a une espèce de compétition mondiale où une bande d’abrutis en short joue à la balle en Afrique du Sud, et du coup il y a tous les éditeurs qui se disent « Et si on faisait des BD sur le foot ! ». Maintenant ils s’en mordent tous les doigts !

Sinon Florence et moi avons un projet qui pour le moment reste encore ultra secret ! On ne peut en dire plus, car c’est lié à une de nos productions antérieures, et que vu qu’on a de gros problèmes de droits on ne peut pas encore en parler… Florence écrit aussi beaucoup de scénarios. Elle est en train d’écrire un scénario qui devrait sortir chez Tonkam ou Delcourt… On espère qu’elle va effectivement signer.

Et puis j’écris aussi des scénarios quand j’ai le temps pour d’éventuels projets, mais là quasiment tout mon temps est pris entre Noob et Foot de Rue.