DHM s’installe au Festival du Jeu Vidéo

26 oct. 2009
Rédigé par

Ce cher trublion de David Mulbach nous reçoit une fois de plus, mais cette fois ci sur son stand durant le FJV qui s’est déroulé à la porte de Versailles, du 19 au 21 septembre. Toujours aussi franc, c’est avec passion qu’il nous raconte son ascension vers les cimes grâce à vous.

Metal Slug Collection ou Sengoku Anthology... Cornélien!

Une belle start up française dévouée au service des joueurs

    Je vois que ton entreprise ne lésine pas à être partout à la fois.

Tu me diras : il faut ce qu’il faut. Entre la GamesCom, le TGS, le FJV, c’est primordial d’être le plus visible possible afin de susciter l’intérêt. Aujourd’hui, combien de fois j’ai eu le plaisir de tchatcher avec des passionnés qui m’ont donnés une bonne dose d’idée pour de nouvelles licences.
    Donc tu as dégoté de nouveaux arrivants au sein de la team DHM ?
Ah mais clairement ! J’ai démarché les plus grands : Square-Enix, Sony etc… Le seul problème réside dans le choix des titres, d’autant plus que certains coûtent les yeux de la tête ! J’ai reçu des centaines de mail, je commence donc avec Yakuza 3 qui fait partie du top 3. Moi je veux bien, mais va acquérir la licence à coup de millions, surtout pour un titre phare comme celui-ci. La seule chose qui me réconforte, c’est de voir la montagne de message que vous m’envoyez chaque jour. D’ailleurs, le forcing commence à être payant.
    A quel niveau ?
Je t’avais dit précédemment que la distribution se déroulait sur le net (CDiscount, Amazon, Windil) exclusivement. Et bien je viens tout juste de signer avec Micromania, sans oublier un distributeur allemand. Pour le coup c’est chez nos voisins d’Outre Rhin que DHM Interactive cartonne le plus, mais ce n’est pas réellement une surprise étant donné que nos jeux son traduits dans plus de six langues. Enfin voilà, je rêve déjà de voir Game, Carrefour, Auchan et tous les autres proposer mes jeux chéris sur leurs linéaires et ravir, par la même occasion, tous les amoureux de bonnes licences.
    A quelques heures de la fermeture du Festival, tu peux nous parler de ton futur proche ?
Avec plaisir : une douche et au dodo (rire). Non plus sérieusement le TGS arrive à grand pas et faut préparer le voyage. On y va avec toute la fine équipe pour rapporter un maximum de bonheur à tous ceux qui nous ont soutenu. J’en profite pour rabâcher sans cesse : laissez moi votre liste de jeux à éditer sur cette adresse mail info@dhm-interactive.com. Ne pensez pas petit, parce si jamais on prend notre envol, toutes les portes seront ouvertes et forcement ça sera grâce à vous. J’attends que vous suiviez vos désirs en achetant les titres disponibles dès maintenant comme Sengoku Anthology ou Metal Slug Collection. Merci à vous!