Nintendo

21 juil. 2011
Rédigé par
Prévu sur
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 2 décembre 2011
  • Genre Course

La collection automne/hiver 2011-2012

Début juillet, Nintendo a convié une bonne partie de la presse a une démonstration de ses jeux présentés à l'E3 2011. Et autant vous dire qu'il y avait du lourd - aucune déception pour ainsi dire. Jugez plutôt.

En bas, lécran tactile, ou comment résumer un gameplay en un screenshot.

Starfox 64 3D

Que dire sur Starfox 64 3D, si ce n'est que celui-ci semblait remplir son contrat, ni plus ni moins. Ainsi, la 3D apporte un plus non négligeable à l'expérience de jeu, grâce à un effets de profondeur assez saisissant lors des joutes spatiales. Côté gameplay, vous retrouvez des mécaniques bien connues telles que des vrilles, esquives et loopings. Si la configuration des touches apparaît relativement classique, elle s’avère surtout efficace de par sa simplicité. On peut également noter la prise en compte des fonctions gyroscopiques de la console. Bougez notre Nintendo 3DS dans tous les sens pour abattre des vaisseaux spacieux et autres joyeusetés, voilà ce que nous promet Nintendo avec Starfox 64 3D. Pour ce qui est des bémols, la version présentée semblait dépourvue de système de scoring véritablement solide. Un point qui pourrait donner au jeu un petit goût de remake facile. Prévu pour le mois de septembre, Starfox 64 3D rejoindra donc The Legend of Zelda : Ocarina of Time au rayon des titres d'antan remis au goût du jour pour la dernière née du Big N. Une recette finalement commune, mais qui devrait fonctionner compte tenu du manque de gros titres disponibles sur ce support, pour l'instant du moins.

Avec cet épisode, l'ambiance sera assurément au rendez-vous.

Resident Evil : Revelations

Présenté dans une version bien plus avancée que la démo disponible dans le très moyen Resident Evil : The Mercenaries 3D, Resident Evil : Revelations faisait office de véritable claque. Une baffe technique dans un premier temps, le jeu bénéficiant de graphismes assez exceptionnels, rappelant les grandes heures de la série avec Resident Evil 4. Une preuve, s'il en fallait, que la 3DS n'a pas grand mal à procurer des sensations dignes des jeux disponibles sur consoles de salon. Cette démo fut aussi l'occasion d'entrevoir quelques ajustements, principalement en ce qui concerne l'interface. Les indications pour interagir avec l'environnement sont par exemple bien plus lisibles que dans la démo de The Mercenaries 3D, et l'interface s'inspire plus généralement ce celles que l'on peut trouver dans des RPG sur DS (vive le tactile). Nous faisant parcourir le manoir, cette version fut aussi l'occasion d'en savoir un peu plus sur la mise en scène et l'ambiance, plus sombre que dans le cinquième volet et avec des mutants qui peuvent sortir de n'importe où. Pour finir, mention spéciale à la 3D relief qui parvient à accentuer certains effets d'ambiance tels que la brume. Excellent en tous points de vue, ce Resident Evil : Revelations fera assurément parti des titres phares de la 3DS lorsqu'il sortira, au début de l'année prochaine si tout se passe bien.

Les têtes habituelles de la série seront présentes, notamment notre bon gros Bowser.

Mario Kart 3DS

Dès son annonce, la mouture 3DS de Mario Kart a suscité quelques inquiétudes. En effet, on ne peut pas dire que les précédentes tentatives de révolutions de la série aient été fructueuses ; alors, quand on sait que cet épisode fait dans le tout-terrain, on pouvait légitimement craindre un manque d'équilibre au niveau du gameplay, un peu à l'image de ce qui s'est passé avec Double Dash en son temps. Pourtant, cette démonstration a été rassurante sur bien des points. Premièrement, la possibilité de planer dans les airs apparaît probablement plus stratégique que nous pouvions le penser de prime abord. Nous permettant de rattraper un retard assez considérable, cette possibilité est d'autant plus intéressante en possession d'un boost : en utilisant celui-ci juste avant un tremplin, notre personnages se voit propulsé particulièrement loin, lui permettant de grappiller de précieux mètres. L'autre grosse nouveauté viendra de l'aspect tuning, Mario Kart 3DS vous laissant l'opportunité de choisir différents éléments tels que les types de pneus. Là encore, l'expérience varie sensiblement en fonction de la configuration choisie. On espère néanmoins que les possibilités seront nombreuses et justifieront cet ajout sympathique sur le papier. Côté 3D, cette dernière n'est pas agressive pour un sou et le défilement de l'environnement est particulièrement plaisant. Prévu pour cet automne, Mario Kart 3DS ne devrait pas avoir de mal à booster les vente de la console et à convaincre les joueurs en manque de multi.

Et encore, vous n'avez pas vu les différentes animations.

Luigi's Mansion 2

Avouons que s'il y a bien un jeu que nous n'attendions pas lors du dernier E3, c'est bien Luigi's Mansion 2. Sorti au lancement de la GameCube, le premier volet avait eu un petit succès d'estime grâce à son ambiance "Ghostbuster pour les petits". Dans la droite lignée du premier volet, cette suite devrait posséder quelques atouts de tailles. A commencer par son aspect technique. En effet, difficile de voir une différence entre Luigi's Mansion 2 et son prédécesseur. Et si cette remarque peut être discutable en ce qui concerne les graphismes, elle demeure imparable pour ce qui est des animations. A grands coups d'aspirateur, le frère du plombier le plus célèbre de la planète fait virevolter bon nombre d'éléments des décors. En résulte une ambiance assez savoureuse, accentuée par des effets de lumière réussis. Concernant la jouabilité, vous retrouvez les bases du premier opus, à savoir la possibilité d'aspirer ou souffler avec l'aspirateur. Chose assez originale : il est possible de profiter du gyroscope pour viser en l'air ou au sol. Décidément, cette fonction est loin d'être le gadget que certains annonçaient lorsque la console a été dévoilée. Prévu pour le début de l'année 2012, Luigi's Mansion 2 devrait s'apparenter à un petit vent de fraîcheur sur une ludothèque manquant encore d'exclusivités.

Ne vous y trompez pas : le jeu alternera environnements assez ouverts à la Super Mario 64 avec d'autres plus exiguës.

Super Mario

Un savant mélange entre les Mario 2D et 3D, voilà comment s'annonce ce Super Mario 3DS. Si l'un des niveaux présents dans cette démo s'apparentait à du Mario 64, d'autres était plus longiligne et plus proche d'un New Super Mario Bros. Pas de 2D pure au programme, le jeu nous permettant toujours de promener notre personnage dans tous les sens, mais cette drôle de sensation de jouer à un Mario mêlant passé et présent. Plutôt très bon, surtout que la technique est au rendez-vous, avec une 3D agréable et apportant du confort dans le gameplay (notamment lors des sauts). Pour ce qui est des subtilités, le jeu permettra à Mario de se transformer en raton-laveur, à l'instar de Super Mario Bros. 3, capacité qui lui permettra par exemple de planer en ralentissant ses chutes. Si on ajoute le boss sympathique que l'on a pu affronter, ce Super Mario devrait convaincre les amoureux du plombier. Pour les autres, pas sûr que le miracle s'opérera pour autant, la faute à un goût très "best of".

La direction artistique de ce Xenoblade sera tout simplement somptueuse.

Xenoblade Chronicles

Si on devait résumer ce premier contact avec Xenoblade Chronicles, on pourrait dire que celui-ci est bien partir pour être ce qu'aurait dû devenir le douzième opus de Final Fantasy en son temps : un savant mélange entre action et MMORPG. Lors de cette démonstration, notre personnage tapait automatiquement lorsque nous nous trouvions près des ennemis. Néanmoins, c'était bien à nous de décider des tâches plus importantes, que ce soit d'engager le combat avec un adversaire ou d'effectuer toute action un temps soit peu spéciale. Des attaques spéciales étaient évidemment de la partie, nécessitant parfois de se placer à un endroit spécifique de l’ennemi pour être exécuter. L'occasion d'apercevoir un système d'agro assez similaire de celui d'un Army of Two : votre coéquipier peut attirer l'attention des adversaire pour vous permettre d'attaquer ces derniers par surprises, en effectuant diverses attaques par exemple. Intéressant, et de quoi varier l'action sans grand mal. Pareillement, des combos avec des partenaires devraient être au rendez-vous. Côté histoire, comme bien des joueurs le savent déjà, l'action prendra place sur deux colosses se bâtant depuis des lustres. Rien que ça. Un choix d'autant plus impressionnant que le titre jouira d'une direction artistique assez exceptionnelle. Assurément l'un des jeux de l'été, celui-ci ayant été avancé au 19 août prochain.

Le boss en question. Excellent.

The Legend of Zelda : Skyward Sword

On se souvient tous de l'E3 2010 ou un peu plus récemment du Paris Games Week, lors desquels on avait vu une démonstration pas forcément convaincante de ce Skyward Sword. Un an après, Nintendo dévoile une nouvelle démo divisée en trois sections distinctes. Premièrement, nous avons eu droit à ce qui semblait être l'introduction du jeu, introduisant la Zelda au cours d'une course aérienne à dos d'oiseaux. La course de quidditch de Harry Potter revisité par Nintendo, rien que ça ! Assez déroutante sur le plan du gameplay, cette joute s'avérait plaisante de par sa difficulté bien dosée. Passons rapidement sur le niveau s'apparentant à un bout de donjon, celui-ci ne nous ayant pas appris grand chose de plus que nous ne savions, pour nos focaliser sur le boss. Antagoniste de Link, celui-ci nous imposait de contrer ses attaques en conséquences. Ainsi, il nous fallait par exemple renvoyer les lames qu'il lançait en effectuant un geste correspondant à la ligne qu'elles formaient. L'opportunité de confirmer la bonne impression laissée par le Wii Motion Plus lors du niveau du donjon. La Wiimote répondait à merveille à nos gestes, que cela concerne les coups d'épée ou les mouvements du poignet. Excellent et de quoi dissiper toutes les craintes présentes jusque là. En fin de compte, tout le monde était impatient de jouer à la version finale après avoir passée 15 minutes sur la borne de présentation.