Star Trek Online Beta : là où aucun fan n'est encore allé

16 févr. 2010
Rédigé par
Prévu sur

Une chose est sûre : Star Trek a su traverser les étoiles et le temps. Cela fait plus de 50 ans maintenant que l’œuvre de Gene Roddenberry fait rêver de nombreux fans de Starfleet. Un demi-siècle après la première apparition de Kirk sur les écrans de télévision américaine, l'esprit du créateur de la saga perdure toujours. Et ce même après l'annonce, le 2 février 2005 exactement, de l'arrêt brutal d’Enterprise (la dernière série sur le thème de Star Trek). Cette nouvelle attriste et révolte les fans, sauf JJ Abrams en acceptant le projet STARTREK 11. Et maintenant pointe le bout du phaser de Star Trek Online.

Une licence attendue

Peut être est ce effectivement pour surfer sur l'effet du onzième volet de la saga que nous arrive Star Trek Online ? Peu importe car nous allons nous pouvoir nous évader aux confins de l'univers, et ce dans un premier temps en version Beta. Mais aussi incarner à notre tour un capitaine capable de battre un Klingon de la main droite, tout en faisant chavirer le coeur d’une belle extra terrestre d’un simple regard flouté. Ou alors il ne s’agira encore qu'une exploitation de la franchise dont le boîtier aura du mal à se faire une place entre le buste en résine de Picard et la tasse à café à l'effigie de Quark.Apres avoir enfilé un saillant Pyjama Bleu et ressorti de leur tiroir les oreilles de Spock en latex, je lance l’interface et une musique bien familière m’accueille. Pas de doute, nous y sommes : je me lance alors immédiatement dans la création du personnage. Etant pour le moment en version Beta, le choix se limite à la fédération. Qu’a cela ne tienne il faut pour apprécier le jeu créer un membre de Starfleet avant de s'essayer aux puants mais très charismatiques Klingons.
 

Enseigne au rapport mon capitaine

Au sujet des classes de personnages, il faut choisir entre un ingénieur un scientifique ou un tacticien. L’ingénieur possède des qualités de renfort de groupe. Le scientifique soigne et le tacticien est le DPS du lot. De ce choix dépend aussi le type de vaisseau à contrôler un peu plus tard. Partons sur un mode "bourrin" pour commencer et continuons la personnalisation de l'avatar. Voici une agréable suprise car si au départ le choix de 3 classes semble léger c’est sans connaitre ce qui suit. Une dizaine de races au choix dont une entièrement paramétrable sont en fait disponibles. Une fois la race choisie il est possible de booster 2 à 3 caractéristiques supplémentaires afin de se différencier un peu plus de la masse des joueurs. La customisation autant au niveau des graphismes que des caractéristiques est plutôt complète ce qui est très enthousiasmant.
 

Bienvenue à la Starfleet Academy

Apres la création d'un personnage : l'aventure ! Un tutorial aussi simple qu'efficace ouvre les hostilités. Les commandes étant très similaires aux MMO existants, et si vous y êtes habitué, il n'y a aucun problème de prise en main. C’est donc en moins de 2 minutes que vous courrez à la recherche d'une première mission. C'est contre nos chers Borgs que les premières armes de cette Beta se font. Ceux ci sont d'ailleurs assez bête et passifs pour laisser tout loisir de comprendre la mécanique de groupe du jeu. Le corps à corps n’étant pas une technique très apprécié de Starfleet c’est phaser au poing que je descends un par un ces chers drones. Le système de combat est assez similaire à celle d’un chasseur de World of Warcraft à la différence près qu'il est possible de se déplacer en tirant. C'est à la tête d’une petite équipe au sol composée de 4 personnages contrôlés par l’ordinateur que vous évoluez. Ce n’est que très rarement que vous partez seul en mission, si ce n’est dans les missions Diplomatiques. Il est hélas impossible lors des combats de donner quelconques ordres au groupe d'amis vous accompagnant. Ils ne font que suivre, tirer sur les cibles ou se défendre. Ceci limite fortement le coté tactique de ces phases au sol. Espérons que ce point se verra amélioré. Ce n’est qu’un peu plus tard que le jeu en groupe prend de l'intérêt. En effet : au fur et à mesure des accomplissements, en plus de gagner des unités d’énergie (monnaie locale), des point d'aptitude et de réputation, des candidats de Starfleet se présentent afin de faire partie de l'équipage.

Vos premiers pas dans notre système solaire

Mécanique de groupe

Leur présence dans l'équipage apporte des améliorations en fonction de leur classe et du type de combat auquel ils participent. Un Ingénieur élevé booste la défense du groupe. Un tacticien par contre augmente la puissance de frappe. Ces officiers apprennent à vos côtés et gagnent eux aussi quelques niveaux au fil de l’aventure. Situation cocasse : si vous préférez un autre candidat au poste de l'officier actuel, rien n'empêche de le remplacer et de proposer l'ancien officier à la vente tel un simple Item. Star Trek sans étoiles et sans batailles spatiales, c‘est un peu comme une entrecôte sans patates. Fort heureusement, une fois cette mission contre les Borgs terminée le QG m’apprend que mon Capitaine n'a pas survécu à la bataille. Parmi tous les membre de l’équipage une seule personne peut le remplacer... devinez qui ?

Ci dessus la navigation sur la carte spatiale

Toute la puissance vers les boucliers Monsieur Spock

Me voila alors projeté au commande de mon premier vaisseau, les commandes sont encore relativement simples. La prise en main immédiate laisse tout loisir de sillonner les étoiles. Mais bien que la promenade soit des plus agréables, il ne faut pas oublier les Borgs. Ils sont toujours dans un coin à attendre patiemment de manger de la torpille. Les phases des combats spatiaux sont très fidèles à la série. Il faut en effet gérer la position du vaisseau face à l’ennemi afin de déployer un maximum de phasers. Sans oublier de placer le bouclier adéquat au bon endroit. L’interface très claire laisse libre court aux talents de tacticiens. Il ne reste plus qu’a gérer la vitesse pour prendre les ennemis à revers et me voila le digne successeur du grand Tiberius Kirk.
 

Casual Nation

J’ai été un peu surpris au cours de ma première bataille de me voir associé automatiquement à un groupe mais cela est en fait tout à fait logique. Dès que l’on arrive dans une zone de combat et que des joueurs sont déjà présents ils vous sont automatiquement associés. Cela peut être très intéressant pour les joueurs occasionnels qui n’ont pas besoin d’intégrer une guilde ou de s’égosiller dans une station spatiale afin de trouver un groupe. Le côté bien moins agréable risque fort d’apparaître lorsque certains fainéants squatteront une zone et attendront patiemment que le groupe remplisse les objectifs à sa place. Pour au final looter tandis que les vrais joueurs se battent. Voici donc une bonne idée mais qui est à double tranchant. Toujours est il que les premières impressions de ce Star Trek Online sont prometteuses. Les développeurs réussissent à allier un mélange bien sympathique entre combat au sol, combat spatial et exploration. Reste à voir lors de la sortie officielle si l’univers sera assez vaste et les quêtes assez riches. Seulement la richesse de la personnalisation, le craft d’officier, le coté "joueur occasionnel" et les quelques clins d’œil à la série (le personnage en charge de changer votre apparence en jeu est un Tailleur Cardassien : clin d’œil à Garak de Deep space 9) me conforte sur l’avenir du jeu. Ajoutons à cela des graphismes de bonne facture et une musique collant bien à la serie et la mayonnaise à toutes les chances de prendre.