Prédators : le film fait des bulles

06 nov. 2010

Écrit par

Il y a peu, est sorti sur les toiles Predators par Robert Rodriguez. C'est à cette occasion que Soleil a publié le comic adapté du film. L'histoire est fort simple : les Prédators sélectionnent les êtres vivants les plus combatifs et dangereux afin de les chasser comme gibier sur une planète extraterrestre. C'est à partir de ce postulat que la BD s'articule sur deux tome.

Dans le premier volume, une escouade de Navy Seals se trouve en plein combat en Afghanistan lorsqu'elle tombe soudainement dans un blackout total. Les soldats surentraînés reprennent conscience dans un environnement hostile et inconnu. Traqués et décimés un par un, un seul d'entre eux subsiste et, bien entendu, il est prêt à tout pour survivre et échapper à ses impitoyables agresseurs. La seconde partie est quant à elle centrée sur Royce, personnage principal du film, et sur son ultime travail en Afrique avant le grand saut.

Le tome 2 de Prédators raconte l'histoire du film mais du point de vue d'Isabelle, personnage principal féminin de ce second volume. Un groupe d'individus que tout oppose (soldats d'élites, assassins, mercenaires, yakusas...) est mystérieusement transporté sur une planète couverte de jungle. Et une fois de plus, traqués et éliminés un à un, ils vont livrer un combat sans merci pour leur survie.

Il est clair que ce Prédators en BD correspond à une commande et se devait de respecter un certain cahier des charges comme tout bon merchandising de film qui se respecte. Toutefois, on peut dire que l'on ne nous vole pas. L'histoire est suffisamment modifiée et enrichie pour que tout le monde s’y retrouve. Personnellement j'ai apprécié le changement de point de vue per rapport au film. Cela permet de donner à la BD une indépendance et une raison propre. De plus, toutes les histoires annexes permettent d'enrichir le background du film, élément qui devrait être bien apprécié par ceux qui ont aimé le film. Évidemment, les visages des acteurs ont été repris et sont bien reconnaissables. Toutefois, une personne ne connaissant par le casting de départ ne sera pas gêné et pourra n’y voir que des personnages de fiction, ce qui représente un bon point. La mise en page soutient l'action, mais le dessin et la couleur ont peut-être un côté un peu trop propre et lisse qui ne permet pas de ressentir l'oppression de la jungle ou la peur engendrée par la fait d’être une proie traquée.

Toutefois, on passe un agréable moment à la lecture de ces deux tome pour peu qu’on aime ce style d’aventure avec beaucoup d'action et en mode survival. On peut donc difficilement reprocher son côté peu subtile à ce Prédators surtout que la BD fait l'effort de développer l'avant, le pendant et l'après du film. Si vous avez vu le film et que vous l'avez apprécié ces deux livres sont donc faits pour vous et enrichiront votre perception du film. Les autres trouveront dans ces pages une BD d'action pêchue et pas prise de tête.

Prédators - la BD officielle du film est disponible sur internet (Fnac) et en magasins spécialisés aux alentours de 13 €.