Et de deux pour Noob !

14 oct. 2010

Écrit par

Voici le retour de la pire guilde d’Horizon 1.1, la guilde Noob. Bon, ceux qui n’auraient pas lu les interviews (ici et ) ou la critique du premier tome (ici) je vous fais un briefing rapide. Horizon 1.1 est LE jeu vidéo en ligne à la mode. Chaque jour, des millions de joueurs arpentent le monde virtuel d’Olydri, et vivent des aventures épiques sans bouger de leur fauteuil. Voilà un programme auquel, la guilde Noob, aimerait participer pleinement. Mais dans un jeu où la cohabitation est essentielle pour avancer, elle éprouve bien des difficultés pour monter ses niveaux. Entre Omega Zell l’assassin misogyne, Gaea l’invocatrice pingre et Sparadrap le jeune prêtre qui peine à rester concentré, Arthéon le guerrier encyclopédique a bien du mérite de diriger toute sa clique rassemblée sous le blason de la guilde Noob.

Mais concentrons-nous maintenant sur le tome 2. Quatre mois entre deux albums c’est plutôt court, et le plus souvent c’est mauvais signe. Pourtant, ce tome 2 surclasse largement le premier.

Côté histoire, Fabien Fournier nous gâte : une introduction en 6 planches, du gag en une à deux pages, mais surtout une courte aventure de 8 planches. Les histoires sont bien amenées, équilibrées, et les gags bien travaillés. Toutefois, le point fort de ce volume reste le soin accordé aux personnages. Certes, le cross-média aide à avoir un background détaillé mais il est amusant de voir les travers de chaque membre de la guilde être mis en avant sans pour autant écorcher le capital sympathie des personnages.

Personnellement, j’ai apprécié les quelques running gags judicieusement disséminés tout au long de l’album et qui apparaissent parfois comme rappels du premier tome. On retrouve également avec plaisir certains personnages secondaires de l’univers d’Horizon 1.1, d’autant plus qu’ils sont introduits de façon intelligente et sans jamais perturber la compréhension du lecteur occasionnel qui ne serait pas au fait des autres formats (livre et série) racontant les aventures de la guilde Noob.

Côté dessin, Philippe Cardona s’est visiblement fait plaisir : les mimiques des personnages sont un délice, les références pleuvent, le tout servi par un découpage dynamique. Je pense que la patte de Cardona est pour beaucoup dans le plaisir de relecture et de feuilletage de la BD Noob. La simple vision des planches suffit à faire décrocher un sourire, ce qui peut s’avérer être un atout redoutable pour séduire un public qui n’aurait a priori pas été attiré par le thème de départ. Les nostalgiques de la grande BD franco-belge humoristique s’y retrouvent : il y a du gaulois et du Gaston dans ses planches. Bon, on me signale que je lance trop de fleurs au dessinateur… Donc pour le faire revenir sur terre : Mr Cardona, veuillez prendre votre BD, choisir une page au hasard et regarder attentivement vos bordure de cases… Elles ne sont pas toujours très nettes vos lignes noires !

Je ne pouvais pas finir sans parler des couleurs de Florence Torta. Et à vrai dire, je pense qu’elle s’est autant fait plaisir que ses deux compères masculins cités plus haut. De beaux dégradés, des ambiances variées, un habillage reconnaissable… Je suis presque déçu de n’être qu’un humble amateur et de ne pas pouvoir vous expliquer en quoi son travail est de qualité. Je ne peux que saluer l’artiste !

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié la BD Noob ; car au-delà de l’histoire qui est plaisante, on sent que cette BD est issue d’un travail entre amis avec pour objectif d’apporter autant de satisfaction au lecteur qu’aux auteurs. De cette BD ressort une ambiance rappelant une certaine époque dorée de la BD franco-belge. Beaucoup de jeunes auteurs tentent de travailler de façon trop calibrée, et perdent leur originalité ce qui est à l’origine d’histoires sympathiques mais sans âmes. Sur le papier, Noob n’avait rien pour être vendeur et pourtant, je lui promets un avenir radieux tant que ses auteurs garderont leur délicieux esprit "cours de récrée".

Noob T2 : Les filles elles savent pas jouer d'abord est disponible sur internet (Fnac) et en magasins spécialisés aux alentours de 10 €.