Aventure et colonialisme à l’Abbaye

22 août 2006

Écrit par

L’Allemagne fut à l’honneur à l’abbaye des Vaulx de Cernay en région parisienne, où Koch Media nous a convié pour la présentation des dernières créations des studios allemands Piranha Bytes et Sunflowers. Ce fut l’occasion de nous recueillir et de tester le jeu de gestion et stratégie Anno 1701 en solo et en multi, présenté par André Bernhart, Chef de Produit, ainsi que le jeu de rôle Gothic 3 en présence du producer, Michael Paeck.

Anno 1701 représente un bond en avant pour la série Anno mais peut-être aussi pour le genre entier. Ce n’est pas au niveau du gameplay que s’effectue la révolution : il s’agit d’un jeu de stratégie somme toute classique dans lequel vous implantez des colonies sur des îles et veillez à leur expansion à travers le temps. Bien sûr, de nombreuses subtilités sont à découvrir et nous vous les présenterons lors d'une prochaine preview.

Là où Anno 1701 se montre impressionnant, c’est au niveau des détails : vos colonies sont véritablement vivantes. Les voiles des voiliers se gonflent avec le vent, des pirates ivrognes titubent dans les rues, la faune gambade librement sur les îles inexplorées. Dans les villages, ces détails ont une fonction : ils vous indiquent l’état moral de la communauté. Quant tout va bien, les villageois étendent leur linge dans les rues, ils chantent et des histoires d’amour émergent. Lorsque cela va mal des corbeaux rôdent, les rues sont désertes ou accueillent des émeutes. Pas de doute : Anno 1701 postule pour être la référence graphique des jeux de stratégie.

Peu connue en France, la série des Gothic fut un véritable carton en Allemagne. Le troisième volet de la série arrive en force pour tenter de taquiner le monopole d’Oblivion avec une histoire encore plus forte et un plus grand "réalisme". Michael Paeck promet en effet un point de vue différent sur l’heroïc fantasy, plus crédible car plus sombre et moins manichéenne. Le monde de Gothic 3 est envahi par les orcs et vous jouez un humain, mais rien ne vous empêche de prendre leur parti : en fonction de vos actions les villages se repeuplent de l’une ou l’autre race, vous proposant ainsi un choix d’orientation.

Pour le reste Gothic 3 s’annonce comme un jeu de rôle assez classique, avec une vue à la première ou à la troisième personne au choix mais où l’expérience que vous emmagasinez ne peut être dépensée qu’auprès de formateurs qu’il vous faudra rencontrer à travers le pays. Une bonne raison de plus de voyager.

Anno 1701 et Gothic 3 sont tous deux prévus pour octobre 2006 sur PC. Nous vous en reparlerons très prochainement dans des previews détaillées.