Démo de Homeworld 2 dispo - Update

04 sept. 2003

Écrit par Grigann

On vous l'avait annoncé hier, c'est maintenant une réalité : la démo de Homeworld 2 est enfin dispo, partout et pour tous. Rappelons qu'elle contient 1 tutorial, deux missions solo et deux missions multijoueur, histoire d'essayer un peu toutes les facettes du jeu, et qu'elle pèse quand même 141 Mo (une pensée pour nos amis en 56k au passage).

Le premier truc qui frappe d'emblée, ce sont les graphismes. Evidemment, l'effet de surprise n'est plus le même qu'il y a quatre ans, date de sortie du premier Homeworld, mais waouh ! C'est surtout le jeu des couleurs qui impressionne le plus, les traînées lumineuses des vaisseaux venant se superposer au background majestueux que représente l'espace intersidéral. Les intercepteurs et les bombardiers sont pour leur part un peu chiche en polygones, mais leur design est tellement réussi qu'on oublie très vite ce détail. Un style graphique très affirmé pour ce qui est sans aucun doute le RTS le plus beau de l'univers. Et comme les musiques sont tout aussi réussies, on peut dire que techniquement, c'est une grande claque.

Le tutorial (incomplet) nous apprend vite fait à contrôler la caméra, ce qui n'est pas du luxe, parce que, quand on est habitué à la terre ferme, il n'est pas toujours évident de s'orienter dans la 3ème dimension. Disons qu'on patauge un peu. Heureusement les deux missions proposées sont des missions qui prolongent le tutorial, donc on s'en sort sans trop de mal. Côté gameplay, pas de doute, on est bien face à un RTS, un vrai, un pur, un dur, avec ses ressources à collecter et ses bâtiments à construire (techniquement des améliorations du vaisseau mère). Mais comme on a pas des centaines de peons à diriger, on se concentre plus sur le côté "action" du genre, et c'est tant mieux, car les affrontements sont vraiment grandioses, avec notamment des explosions de toute beauté.

A noter que la démo se finit en une demi-heure, mais comme les 141 Mo du fichier contiennent deux cinématiques (superbes, encore une fois), le téléchargement vaut largement le coup.