Agatha Christie : The ABC Murders

20 avr. 2016
Testé par sur
Disponible sur
1

Un Poirot qui manque de saveur

Agatha Christie : The ABC Murders est un mauvais jeu qui propose une histoire relativement intéressante. Le paradoxe est là : voilà un titre qui possède de nombreux défauts (entraînant parfois des crises de nerfs à répétition), mais qui se "laisse jouer" grâce à sa trame scénaristique. Pas de quoi mettre une note décente (ça serait beaucoup trop facile), mais de quoi réconforter les plus pessimistes après avoir reçu un tel cadeau.

À l'instar de Sherlock Holmes, Hercule Poirot a inspiré de nombreux jeux vidéo. Agatha Christie : The ABC Murders reprend justement la trame du roman du même nom, initialement publié en 1936 au Royaume-Uni. Un bon jeu d'aventure en perspective ?

L'histoire

Hercule Poirot reçoit une étrange lettre à son bureau : un certain "ABC" l'informe d'un meurtre à venir le 21 du mois. Le 22, Poirot apprend qu'une buraliste a été sauvagement assassinée, ce alors qu'elle prenait un paquet de cigarettes à l'arrière de son comptoir. Sur place, un annuaire estampillé de trois lettres est présent : "ABC".

Évidemment, le matériel d'origine de The ABC Murders plaide en sa faveur et se révèle être son point fort. L'histoire est donc intéressante à défaut d'être correctement mise en valeur. En effet, difficile de ne pas regretter le manque d'ambition du doublage, qui tire inévitablement le jeu vers le bas et nuit à votre immersion. Il n'est pas rare de voir un cinquantenaire parler avec une voix de jeunot. Même avec un budget restreint, il aurait peut-être été préférable d'avoir affaire à un jeu à l'ancienne : avec de simples textes. Il est d'ailleurs possible de désactiver les voix dans les options...

Si le jeu n'est pas fondamentalement immonde, les animations sont beaucoup trop rigides.

Le principe

Pour ce qui est du gameplay, The ABC Murders est terriblement classique. Comme de coutume dans les jeux d'enquête récents, le gros de l'aventure se résume à quelques interrogatoires, des énigmes ici et là, ainsi que des séquences à reconstituer. Dans les faits, il vous faut d'abord observer les scènes de crime avant de sélectionner des indices pour répondre aux questions nécessaires au bon déroulement de l'enquête.

Si ce pan du jeu pèche par son classicisme exacerbé, un problème bien plus gênant pointe rapidement le bout de son nez. Effectivement, le titre propose aussi son lot d'objets à manipuler. L'occasion de se rendre compte que l'interface est tout sauf pratique. C'est particulièrement vrai pour certaines énigmes, lors desquelles la pression malencontreuse d'une touche peut stopper l'écran durant quelques secondes, le temps que Poirot vous informe que "cet élément ne peut pas être déplacé". Au cas où vous ne l'aviez pas compris...

Touchez par mégarde le cercle où se situe la fleur, et Poirot vous reprendra.

Pour qui ?

Ces quelques soucis peuvent vite énerver. Toutefois, The ABC Murders est un jeu assez étrange à conseiller. Dans un sens, il est juste impensable d'inciter quelqu'un à investir dedans, et ce pour la simple et bonne raison que de nombreux jeux d'aventure lui sont supérieurs (c'est notamment le cas du dernier Sherlock Holmes, ou même de Blues and Bullets). De plus, le seul intérêt du titre étant son intrigue, difficile d'imaginer quelqu'un ayant lu le livre d'Agatha Christie parvenir à se consoler avec la trame scénaristique du jeu. Finalement, nous assistons à une sorte de paradoxe : un jeu que l'on ne peut conseiller, pas forcément réussi... mais pas complètement catastrophique si vous parcourez ces lignes en quête de réconfort, après avoir acheté The ABC Murders "fortuitement" en grande surface.

Les phases d'observation se résument au minimum : passer le curseur sur des éléments.

L'anecdote

En parcourant les options, les plus malins auront probablement l'idée de mettre le jeu en anglais. Hélas, celui-ci est tout aussi catastrophique que le doublage français, si ce n'est plus... Rien d'étonnant pour un titre qui a été développé en France. En effet, The ABC Murders a été créé par Artefacts Studio, un studio lyonnais qui peine visiblement à convaincre et qui représente une part sombre de l'industrie : tous ces petits studios souvent cantonnés aux "jeux de commande" et qui ne parviennent pas à tirer leur épingle du jeu. Nous sommes bons joueurs (car des joueurs avant tout) et nous espérons vivement qu'ils rebondiront après The ABC Murders.
Les Plus
  • Un scénario qui se laisse suivre
Les Moins
  • Une trame pas forcément mise en valeur (mise en scène, etc.)
  • Un doublage qui impacte l'immersion
  • Une interface pas toujours pratique
  • Des énigmes susceptibles de vous faire péter un câble (même avec l'aide d'indices)
  • Un gros sentiment de déjà-joué