Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence

10 oct. 2015
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Koei
  • Développeur Koei
  • Sortie initiale 4 septembre 2015
  • Genre Stratégie temps-réel

Un jeu de gestion particulièrement ambitieux

Pour nous autres Européens, la sortie de Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence est une excellente surprise, et probablement la meilleure idée qu'a eu Tecmo Koei ces derniers temps. Ainsi, les possesseurs de PlayStation 4 peuvent désormais s'adonner à un jeu de stratégie à la fois intéressant et très complet. Avec ses nombreuses subtilités et son cadre historique certes romancé mais intrigant, Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence dispose à la fois de la profondeur et de l'exotisme des grands jeux. Un excellent jeu de niche.

Méconnue des joueurs français, Nobunaga’s Ambition est une série populaire au pays du Soleil-Levant. Mêlant contexte historique et stratégie, celle-ci a traverse les supports et les générations depuis 1983. Il aura finalement fallu attendre l'arrivée de Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence sur PlayStation 4 pour trouver une version physique du jeu dans nos magasins.

L'histoire

Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence vous plonge au cœur de l'histoire avec un grand "H". En effet, à l'instar d'autres séries de Tecmo Koei, le jeu vous entraîne dans le japon féodal. Toutefois, son orientation stratégique confère à Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence une authenticité assez surprenante. Vous vous retrouvez donc à la tête d'un clan féodal avec pour but - si toutefois vous le souhaitez - de retracer la véritable histoire du Japon de l'époque. Ici, la plupart des protagonistes (si ce n'est tous) ont existé, et c'est à vous qu'il incombe de simuler ou non la véracité des fais. Le jeu vous indique des objectifs (tisser des liens avec des clans, prendre un château, etc.) mais vous pouvez très bien passer outre et effectuer votre propre conquête du territoire. Sachez néanmoins que cela vous empêchera parfois de connaître la suite des faits historiques, et donc en quelque sorte de l'histoire.

Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence a donc le mérite d'attiser la curiosité de ceux qui ont soif d'apprendre. Ainsi, ces derniers se surprendront à aller chercher des renseignements sur internet, cela dans le simple but de savoir si telle figure a existé ou non, ou comment s'est réellement déroulé avec exactitude tel événement ou telle bataille. Un point assez rare pour être souligné et stabiloté.

Bien que parfois romancés, les faits historiques suscitent la curiosité du joueur.

Le principe

Sans compter que Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence est particulièrement complet en matière de mécaniques de gameplay, en particulier pour un jeu sortant (notamment) sur consoles. Le titre vous place aux commandes d'un daimyo, le gouverneur d'un clan. C'est vous qui prenez toutes les décisions économiques, militaires et politiques du territoire. Si vous gérez les ressources de vos châteaux, c'est surtout à vous qu'il incombe de soigner la politique avec les tribus et factions adjacentes. Pour se faire, il vous faudra gérer votre territoire et votre personnel avec intelligence. S'il est parfois nécessaire d'assigner une personne à un château, il aussi bon, de temps en temps, de la faire sortir de sa bâtisse afin de lui faire effectuer des recherches ou des travaux, de la faire participer à des conquêtes, ou encore de l'envoyer mener à bien des négociations primordiales pour vos ambitions. Ainsi, chaque protagoniste dispose de caractéristiques et compétences qui lui sont propres et qui peuvent évoluer, et il est évident qu'il sera préférable d'envoyer un officier plutôt diplomate pour aboutir à des négociations rapides avec d'autres clans.

Mais ce n'est pas tout, puisque le jeu vous demande également de faire attention à vos propres pions. Bien que vous puissiez négocier le plus simplement du monde, il est également possible de s'emparer d'officiers adverses en leur faisant tourner le dos à leur clan d'origine. C'est également vrai pour les vôtres, et il vous faut donc observer leur loyauté afin de parfois les brosser dans le sens du poil, en leur offrant par exemple des trésors. Toute la difficulté de Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence réside donc dans votre capacité à ménager la chèvre et le chou, et à jouer sur tous les tableaux. Rien n'est moins simple puisque certains objectifs devront être remplis en un temps limité. De même, si le jeu se joue au tour par tour, il implique également une phase d'action. Pour faire simple : vous avez tout le temps de préparer vos manœuvres, mais celles-ci s'exécutent lors d'une phase d'action. De ce fait, vous n'êtes pas non plus à l'abri d'une attaque, même si vos ennemis auront évidemment tout autant à faire que vous sur le plan diplomatique.

Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence n'est donc pas un jeu d'action à proprement parler, mais il propose néanmoins tout l'attirail du parfait chef de guerre. Vous pouvez autant fortifier vos positions qu'envoyer des troupes sur l'ennemi. Si le tout se joue automatiquement, il vous est tout de même possible de prendre directement part aux batailles. C'est d'ailleurs la meilleure solution pour prendre l'ascendant quand vos troupes sont en faible nombre, ou plus généralement en vue d'économiser quelques unités qui pourraient s'avérer précieuses pour faire tomber un château. Lors de ces batailles, vous définissez les mouvements de vos troupes mais également leur style de combat (distance ou mêlée, par exemple), ainsi que d'éventuelles charges. Autrement dit, il y a de quoi s'occuper et la vie de daimyo est tout sauf paisible.

Le travail qui vous attend est véritablement colossal.

Pour qui ?

Aussi intéressant soit-il, Nobunaga’s Ambition : Sphere of Influence pâtit d'un début peu engageant. Premièrement, sachez que le jeu n'est pas traduit en français. Un point qui n'est pas étonnant mais qu'il convient vraiment de souligner ici, tant les subtilités sont nombreuses. En effet, le jeu propose un didacticiel particulièrement long. D'une durée de presque 90 minutes, ce dernier alterne entre textes relativement bavards et actions à effectuer ; le tout sans possibilité de sauvegarder. Bien que cela soit relativement anecdotique, on aurait aimé pouvoir faire une pause à l'intérieur de celui-ci, ou du moins être prévenu qu'entrer dans ce didacticiel impliquait un tel investissement. C'est toutefois un passage nécessaire pour comprendre ce titre plutôt complet, et qui devrait séduire les amateurs de stratégie sur consoles... à condition que ces derniers s'investissent.

En effet, il faut bien avoir conscience qu'un tour dans le jeu équivaut à un mois, et qu'une campagne peut s'étaler sur plusieurs dizaine d'années. Un peu à l'instar de jeux comme Football Manager, on parle de parties qui peuvent s'étaler sur des semaines, des mois et pourquoi pas plus. C'est d'autant plus vrai que le jeu propose un contenu absolument colossal. Il vous est ainsi possible de choisir votre daimyo parmi l'ensemble des clans présents (soit plusieurs dizaines), et donc de suivre les péripéties qui y sont liées. Autant vous dire que si vous en voulez pour votre argent, vous savez quel jeu acheter, surtout que le genre est presque inexistant sur consoles.

Construire des routes décentes améliore votre politique et favorise le déplacement de vos troupes.

L'anecdote

Peu connue en Europe, la série Nobunaga’s Ambition est très populaire au Japon. Celle-ci a vu le jour en 1983 et Sphere of Influence est le quatorzième titre de cette série fréquemment apparue sur PC. Toutefois, certains ont peut-être déjà joué au deuxième épisode ayant vu le jour sur console. En effet, l'épisode Super Nintendo est notamment sorti sur la Virtual Console de la Wii et de la Wii U. L'occasion de prendre un bon coup de vieux.
Les Plus
  • Une profondeur surprenante
  • Relativement bien adapté à la manette
  • Des artworks somptueux et un certain cachet esthétique
  • Les musiques
  • Un contenu gargantuesque
Les Moins
  • En anglais uniquement
  • Demande un peu d'investissement (il faut en avoir conscience)