Sword Art Online : Re Hollow Fragment

07 sept. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Une adaptation plutôt ingénieuse

À défaut d'être parfaite, Sword Art Online Re : Hollow Fragment est une adaptation plutôt réussie et qui pâtit simplement d'erreurs de jeunesse. Le titre assure le principal avec son orientation RPG et l'univers caractéristique de la série. Si quelques séquences animées sont présentes, il est toutefois regrettable que le jeu se contente majoritairement de dialogues bavards et peu passionnants. De même, cette mouture PlayStation 4 est évidemment sortie trop tard, avec des graphismes certes colorés mais qui manque cruellement de détails compte tenu du support. Sword Art Online Re : Hollow Fragment reste donc un jeu sympathique mais avant tout destinés aux fans. Cela tombe bien, puisque le titre est vendu à prix réduit, sûrement grâce à l'arrivée de sa suite prévue chez nous pour le mois de novembre (et qui sera cette fois-ci localisée en français). Reste un jeu plutôt ambitieux, proposant un gameplay intéressant mais pas forcément bien mis en valeur.

Après une sortie sur PlayStation Vita, Sword Art Online : Hollow Fragment arrive sur PlayStation 4. Portage fainéant ou occasion rêvée de se replonger dans ce dessin animé populaire ?

L'histoire

Avant de commencer, attardons-nous un peu sur le dessin animé japonais dont est issue cette mouture vidéoludique. Sword Art Online est avant tout un roman pour adolescent qui a trouvé son succès dans son adaptation animée. L'histoire nous conte les péripétie de Kirito, un garçon qui se retrouve bloqué dans un MMORPG du nom de... Sword Art Online. Se jouant à l'aide d'un casque de réalité virtuelle, le jeu en question empêche les joueurs de revenir dans la réalité, ce à moins que l'un deux ne vienne à bout du dernier niveau et de son boss final. Évidemment, le créateur du jeu a pensé à tout, et une mort virtuelle équivaut ici à mourir dans la réalité. D'ailleurs, quand bien même un proche parviendrait à enlever le casque de Kirito, ce dernier mourrait de suite.

Sword Art Online : Re Hollow Fragment prend place dans une version alternative de l'animé. Ainsi, ne nous attardons pas trop sur la trame du dessin animé pour ne pas vous gâcher les meilleurs passages de celui-ci. Toutefois, rien ne nous empêche d'approcher le scénario du jeu. Alors qu'il cherche à gagner de l'expérience, Kirito se retrouve dans une zone cachée : la Hollow Area. C'est dans celle-ci qu'il fait la rencontre de Philia, une joueuse solitaire au curseur orange (qui signifie qu'elle a déjà tué un autre joueur). La zone étant peuplée de monstres en tous genres (et de tous les niveaux), notre héros voit en ce lieu l'endroit rêvé pour obtenir des objets rares. Alors qu'il rentre au village pour se reposer et prévenir ses amis, il s'aperçoit qu'il ne peut en emmener qu'un à la fois. Qui plus est, une étrange marque est présente sur sa main, ce depuis qu'il a éliminé un monstre de la Hollow Area avec Philia...

Bien que bavard, le scénario de Sword Art Online : Re Hollow Fragment est sympathique. On ne peut pas dire que le jeu brille réellement par la mise en scène de ses dialogues, ceux-ci se résumant la plupart du temps à des plans fixes. D'ailleurs, certains regretteront probablement que le ton du jeu soit globalement très léger, et plus orienté vers le fan-service que la série éponyme. Heureusement, quelques séquences animées viennent un peu dynamiser tout ça. À noter que les joueurs ne connaissant pas la série pourront avoir un bref résumé de cette dernière. Nous leur conseillons tout de même de la regarder, surtout que Sword Art Online est une série assez courte (une cinquantaine d'épisodes pour l'instant).

La gestion des capacités, des attaques à plusieurs ainsi que de l'épuisement est au centre du jeu.

Le principe

Sword Art Online Re : Hollow Fragment prend évidemment la forme d'un jeu de rôle. Étonnamment, le titre propose des mécaniques de gameplay plutôt nombreuses. Vous parcourez des donjons dans lesquels vous pouvez attirer l'attention des monstres. Une fois cela fait, le combat commence et il vous est alors possible d'attaquer, de donner des ordres à vos compagnons ou encore d'utiliser des attaques spéciales en tous genres. La subtilité vient notamment de la présence d'une jauge symbolisant plus ou moins votre endurance, et qui vous permet de réguler la puissance de vos combos ainsi que les dégâts adverses. En tapant en rythme, la jauge se vide mais les combos s’enchaînent. Une fois réduite à néant, les coups se font toutefois moins efficaces, alors que ceux des ennemis montent en puissance. C'est donc le moment idéal pour switcher avec votre partenaire, afin que celui-ci attire l'attention de l'ennemi pour vous laisser souffler quelques secondes. Globalement, vous serez surpris par les nombreuses mécaniques de gameplay présentes dans cette adaptation, même s'il aurait été agréable d'avoir une progression un peu plus corsée et moins redondante pour les mettre en pratique. Et si toutes ne sont pas parfaites (la façon d'attirer les monstres, par exemple, particulièrement simpliste sur le plan visuel), l'ensemble confère au jeu des bases convaincantes, surtout pour un premier épisode.

Un système d'affinité entre les personnages est présent. Hélas, celui-ci est très basique.

Le multi

Cette version PlayStation 4 a pour ainsi dire un bon atout en comparaison de son homologue Vita. En effet, alors qu'il n'est jouable qu'en multijoueur local sur la portable de Sony, Sword Art Online Re : Hollow Fragment propose un multijoueur en ligne sur la console de salon de la firme japonaise. Après, l'expérience reste identique ; et compte tenu du côté un peu brut du jeu (qui finalement, comme dans l'œuvre d'origine, se résume à faire du level au sein d'environnements), difficile d'être fondamentalement emballé par ce pan du jeu. À vrai dire, nous sommes plutôt curieux de voir ce que donnera le multi de sa suite d'ores et déjà prévue, et qui devrait véritablement s'orienter vers le multijoueur, comme en atteste la présence de PvP en équipe.

Cette mouture PS4 fait le strict minimum sur le plan technique.

Pour qui ?

Sword Art Online : Re Hollow Fragment se destine quand même, avant tout, aux fans de la série. Ces derniers pourront plus facilement assimiler l'histoire. Pour les autres, il pourrait s'avérer compliquer de comprendre le background du jeu et les relations qui lient les différents personnages (d'autant que sans rentrer dans les détails, le jeu inclut des personnages de deux arcs distincts de la série). En dehors de cela, Sword Art Online Re : Hollow Fragment reste avant tout un jeu de rôle sympathique. Pour les possesseurs de la version Vita, il semble inutile de repasser à la caisse : cette version PlayStation 4 se contente du minimum sur le plan graphique. Toutefois, si l'envie vous prend, sachez que vous pourrez importer vos sauvegardes de la version portable.

Les fans de la série reconnaitront l'interface.

L'anecdote

Chose judicieuse : Sword Art Online Re : Hollow Fragment reprend l'interface présente dans l'animé. Le joueur connaissant le dessin animé sourira en voyant ce détail qui ajoute logiquement une touche d'immersion. Il vous est par exemple possible de contacter d'autres joueurs, tandis que la case "log-out" est inaccessible. Rassurez-vous, contrairement à Kirito, vous pouvez quand même sortir du jeu !
Les Plus
  • Relativement fidèle à l'animé
  • De l'ambition et des vraies idées de game designn
  • Un contenu assez riche
  • Le multi
  • Le prix réduit
Les Moins
  • Bavard et un peu trop fan-service sur les bords
  • Un gameplay qui met du temps à rendre ses subtilités utiles
  • Techniquement faiblard
  • Un essai qui appelle une suite pour être concrétisé
  • En anglais uniquement