EA SPORTS Rory McIlroy PGA TOUR

23 juil. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Sur le fairway, rien de nouveau

Rory McIlroy PGA TOUR est un bon jeu de golf, ni plus, ni moins. S'il ne dispose pas de l'excellent éditeur de parcours de The Golf Club, le jeu profite d'un mode Carrière un peu plus engageant. Il est toutefois dommage que le titre ne brille pas plus sur le plan graphique, notamment compte tenu de la puissance et des moyens d'Electronic Arts. De même, certains se demanderont si Rory McIlroy PGA TOUR ne se perd pas dans son orientation étrange, le jeu se voulant réaliste tandis qu'il propose des défis et golfeurs annexes qui tranchent avec cette ambition. Un bon jeu, plutôt généreux mais pas révolutionnaire, et ce sur tous les plans.

Malgré une discrétion certaine, Electronic Arts ne comptait pas délaisser le segment des jeux de golf sur Xbox One et PlayStation 4. Comme un symbole, le partenariat avec le célèbre et sulfureux Tiger Wood prend fin. C'est maintenant au tour du prodige Rory McIlroy de porter la culotte de golf pour l'éditeur. Analyse de ses premiers swings dans EA SPORTS Rory McIlroy PGA TOUR.

L'emballage

Que doit-on espérer d'un jeu EA Sports ? Des graphismes qui en mettent plein la vue diront certains. Si la remarque peut paraître superficielle, elle prend tout son sens dans un secteur sclérosé tel que celui des jeux de golf. Un genre qui peine décidément à se renouveler, et qui gagnerait donc beaucoup à franchir quelques paliers techniques pour faire illusion. Hélas, Rory McIlroy PGA TOUR est un peu décevant sur ce plan. Si les personnages, et notamment la star vedette du jeu, sont assez bien modélisés, le titre a du mal à impressionner, surtout avec son clipping et ses décors qui scintillent "comme au bon vieux temps". Un constat avant tout valable pour la végétation, en particulier le rough ou les arbres environnant. Heureusement, l'ambiance sonore reste convaincante, que ce soit les réactions du public, les bruitages et, surtout, les commentaires (uniquement en anglais).

Ne vous y trompez pas : c'est quand vous bougez la caméra que certains éléments scintillent.

Le principe

Comme nous pouvions le craindre, Rory McIlroy PGA TOUR ne révolutionne pas le jeu de golf. À vrai dire, niveau gameplay, vous vous retrouvez avec du très classique. Dans le mode le plus réaliste (d'autres destinés aux débutants sont présents), vous frappez la balle à l'aide du stick gauche, en le baissant puis en le poussant vers le haut. Évidemment, il est aussi possible de mettre de l'effet en effectuant des diagonales, ainsi que de sélectionner toutes sortes de club ou de putter.

Les parcours, pour leur part, font une fois de plus la part belle à l'exotisme, avec des cartes "classiques", des canyons ou même un parcours inspiré de Battlefield 4. Si des golfeurs tels que McIlroy ou Miguel Angel Jiménez sont de la partie, dommage que le jeu ne tire pas plus vers le réalisme, en intégrant plus de golfeurs (la plupart sont logiquement américains) ou plus de parcours issus de la réalité. De ce fait, difficile de voir l'intérêt d'un partenariat avec le PGA Tour. D'ailleurs, des épreuves annexes auraient aussi été les bienvenues. Après tout, NBA 2K se met bien à l'Euroligue...

L'éditeur de golfeur est trop basique. Notez que vous gagnez de l'expérience à chaque trou.

La carrière

Bien que contrairement à The Golf Club il ne dispose pas d'un éditeur de parcours, Rory McIlroy PGA TOUR propose un mode Carrière assez efficace. Après avoir créé sommairement votre golfeur, vous voilà lancé dans le bain professionnel où il vous faudra cumuler les coups réussis pour améliorer vos attributs et gagner des niveaux. Des paliers qui vous permettront entre autre de débloquer de l'équipement (vêtements, clubs, etc.). Si le mode Carrière s'en sort bien, c'est notamment en raison de son rythme convaincant. Il n'est pas rare, lors des premières parties, de finir au-delà de la centième place et de ne pas réussir à franchir le cut. C'est donc à vous qu'il incombe de progresser en améliorant votre avatar. De plus, les commentaires réussis (et qui n'hésitent pas à évoquer les trous précédents) ajoutent un peu de réalisme à l'ensemble. Divertissant à défaut d'être révolutionnaire.

En fonction de votre style de jeu, plus ou moins d'indications sont présentes à l'écran.

Le multi

Rory McIlroy PGA TOUR dispose évidemment d'un mode en ligne. Celui-ci vous permet de vous adonner à des parties classées ou non, ainsi qu'à des tournois. Les parties se déroulent avec tous les joueurs parcourant un trou en même temps, et ce en un temps limité. Un parti pris finalement pratique et qui rend les oppositions relativement courtes. De plus, le jeu permet sans surprise de faire des parties rapides en local à travers son mode Play Now. Ici, les joueurs choisissent leurs golfeurs et jouent chacun leur tour. Bien sûr, une seule manette suffit. Rien de bien original au final, mais Rory McIlroy PGA TOUR remplit le cahier des charges.

Les stats évoluent en fonction de votre jeu, et des palliers vous permettent d'accorder des bonus.

Pour qui ?

Sans vouloir condamner le jeu, Rory McIlroy PGA TOUR pâtit probablement de son prix. Pas fondamentalement original, il coûte pourtant plus cher que The Golf Club ou Powerstar Golf (qui malgré son orientation arcade possède un gameplay commun au genre). En ce sens, il trouvera probablement une place de choix dans le programme EA Access de la Xbox One, permettant ainsi à des joueurs de découvrir la série à moindre frais. Les férus de golf, eux, pourront toujours être séduits par la présence de vrais joueurs du circuit américain.

Les défis annexes sont plutôt amusants et vous permettent d'octroyer des bonus ou capacités.

L'anecdote

En plus d'une carte dédiée à Battlefield 4, Rory McIlroy PGA TOUR propose un mode Night Club Challenge constitué de défis en tous genres. Dans celui-ci, vous devez remplir divers objectifs avec des personnages pour le moins originaux. Ainsi, il vous sera possible de débloquer et de jouer avec des vieillards ou même un soldat de Battlefield. Un bonus plutôt quelconque, qui tranche une fois de plus avec le sérieux de la licence pro, mais qui donne un peu de piment à un mode assez amusant.
Les Plus
  • Le mode Carrière
  • Les commentaires
  • Du contenu plutôt conséquent
  • Le mode Night Club Challenge, un plus tout de même sympa
Les Moins
  • Peut faire beaucoup mieux graphiquement
  • Dommage de ne pas jouer la carte du réalisme à fond (golfeurs, parcours, gameplay, etc.)
  • Les persos bonus, assez ridicules
  • En anglais seulement
  • Un multi convenu mais qui fait le job