Tour de France 2015

07 juil. 2015
Testé par sur
Disponible sur
2

Passion : suceur de roues

Tour de France 2015 tente chaque année de se rapprocher de son aîné, Pro Cycling Manager. Cependant, en faisant constamment l'accordéon entre les phases de gestion et de course, il se retrouve complètement assis entre deux chaises. De plus, l’absence de mise en place de stratégie ainsi que les problèmes d'interface rendent les courses assez longues et monotones et l'option d'accélération du temps deviendra rapidement votre meilleure amie. Heureusement, les fins de courses sont assez réussies (mention spéciale pour les étapes de montagnes) et il faut tout de même l'avouer : on prend un certain plaisir à parcourir les routes du Tour en espérant ramener l'un des précieux maillots.

Les passionnés de cyclisme attendent chaque année le début du mois de juillet avec beaucoup d’impatience. Le temps est tout d’abord plus clément pour enfourcher sa bicyclette mais c’est surtout le départ du Tour de France, la plus prestigieuse des épreuves cyclistes. Et depuis quelques années, Cyanide décline avec plus ou moins de réussite sa licence sur console avec le jeu officiel Tour de France 2015.

Le principe

Tour de France 2015 vous met dans la peau de votre coureur préféré (un peu dans celle d’un directeur sportif également) et vous permet de revivre les différentes étapes de l’épreuve du même nom. Car oui, contrairement à Pro Cycling Manager, vous ne pouvez, ici, contrôler qu'un seul coureur à la fois. Mais grande nouveauté, cette année, il est possible de donner des ordres à ses coéquipiers via l’oreillette à travers une interface qui rendrait l’inventaire de The Witcher 3 fonctionnel. Vous pouvez aussi switcher d'un cycliste en pleine course mais le temps de chargement entre chaque changement vous fera rapidement oublier cette possibilité.

Durant la course, vous devez garder un œil sur différentes jauges : celle d’énergie et celle d’attaque. Si votre jauge d’énergie se vide complètement, vous explosez et il n’est plus possible de suivre le rythme imposé par vos adversaires. Vous gérez votre effort suivant la pression que vous effectuez sur la gâchette droite de votre manette : plus vous l’enfoncez, plus vous pédalez vite et plus votre énergie diminue. Il est également impératif de bien se positionner dans le peloton afin de se mettre à l’abri du vent et ainsi économiser ses forces. Les contrôles, pas spécialement intéressants, vous obligeront rapidement à utiliser la fonction de suivi automatique d’un adversaire rendant les courses longues et monotones. Heureusement, une option permet d'accélérer la course et de reprendre le contrôle de votre cycliste quand vous le souhaitez. Comme en vrai, les étapes de montagne restent les plus intéressantes.

Les favoris du Tour sont souvent aux avant-postes.

Les modes

Le mode principal, le Tour de France, vous permet de participer à un Tour complet (21 étapes) ou à un mini-tour composé uniquement de 8 étapes sélectionnées en fonction du profil de votre équipe. Chaque équipe possède trois objectifs différents à atteindre en fonction du niveau de ses coureurs. Celles possédant un favori dans leur rang vous demanderont de gagner le Tour, d’autres, moins ambitieuses, vous obligeront à gagner au moins une étape ou à ramener le maillot à pois. Ces objectifs sont assez intéressants et réalistes. Ce réalisme est d'autant plus renforcé par le comportement amélioré de l’intelligence artificielle. Il n’est pas rare, par exemple, de voir les coéquipiers du maillot jaune rouler pour revenir sur un adversaire dangereux au classement général.

Au rayon "Nouveautés", vous remarquerez l’arrivée de deux nouveaux modes : le mode "Défi" et le mode “Pro Team”. Le premier vous demande simplement de descendre des cols le plus rapidement possible et est assez vite lassant. Le second, quant à lui, est beaucoup plus intéressant et c’est certainement sur ce dernier que vous passerez la plupart de votre temps. Ce mode vous met dans la peau d’un directeur sportif d’une équipe fictive et ajoute d’autres épreuves que le Tour de France : le Critérium International et le Critérium du Dauphiné pour un total de 61 épreuves. Vos résultats vous permettront de gagner de l’argent et de transférer de meilleurs coureurs.

Porter le maillot jaune implique certaines responsabilités.

L'emballage

Malgré qu’il soit techniquement dépassé, le jeu arrive assez bien à retranscrire l’ambiance du Tour. En pleine montée d’un grand col, il est assez jouissif de voir la foule s’écarter sur notre passage et nous encourager. Tour de France 2015 garde cependant les mêmes défauts que les années précédentes : des coureurs qui ont tous le même gabarit, des animations assez rigides, des problèmes de collisions, etc. Un effort a cependant été fait sur la présentation. Chaque étape débute par une courte introduction vidéo agrémentée de vraies images de l’épreuve. À noter également que l’interface d’informations en course a été entièrement revue et donne enfin des informations claires et intéressantes.

Quel plaisir de se retrouver seul en tête dans la montée du dernier col !

Le multi

Un second joueur peut rejoindre votre partie avant chaque étape. Il prend alors le contrôle d'un coéquipier et peut vous aider dans votre conquête du maillot. Avec un peu de jugeote, il est possible de mettre en place quelques stratégies de courses intéressantes. Un des joueurs peut, par exemple, jouer le rôle du coéquipier modèle, capable de protéger son leader durant l'ascension des plus grands cols. Tour de France 2015 propose, en outre, un mode versus dans lequel, cette fois, chaque joueur prend le contrôle d'un coureur d'une équipe différente.

L'utilisation de l'oreillette permettant de donner des ordres est un véritable calvaire.

Pour qui ?

Si vous êtes fan de cyclisme et que votre plus grand rêve est de ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées sans vous soucier du reste, vous risquez de prendre du plaisir à incarner votre champion préféré à travers les routes de France. Les autres resteront sur leur faim. Beaucoup moins complet et complexe qu’un Pro Cycling Manager, Tour de France 2015 vous permettra de réaliser votre rêve sans vraiment vous souciez de tout ce qui touche à la gestion. Une bonne mise en bouche.

Chose promise, chose due : j'ai ramené le maillot à pois sur les Champs-Elysées.

L'anecdote

Lorsque le Rédacteur en Chef m’a confié le test de Tour de France 2015, il m’avait demandé de lui ramener au moins le maillot à pois. Lors de ma première tentative, j’ai enchaîné les problèmes. Entre les chutes et les crevaisons, ce fût un échec cuisant. Mais comme je ne peux rien lui refuser, je me suis remis en selle et je suis reparti avec comme seul objectif en tête : la conquête du Grand-Prix de la Montagne. Et cette fois, ce fût avec plus de réussite. Quelle fierté de pourvoir arborer fièrement ce maillot à pois sur le podium des Champs-Elysées. En prime, j'ai aussi remporté le maillot blanc (celui du meilleur jeune) en finissant sur la troisième marche du podium. J'espère que je ne me ferai pas prendre au contrôle anti-dopage.
Les Plus
  • La gestion de l’effort en course
  • Le plaisir de rouler au milieu du peloton
  • La tension de fin de courses bien retranscrite
  • Le comportement assez réaliste des coureurs
  • L’arrivée du mode Pro Team
Les Moins
  • Trop de gestion (ou pas assez)
  • L’interface de gestion des coéquipiers
  • Les temps de chargement
  • Techniquement daté
  • Tous les coureurs ne sont pas sous licences officielles