Gardening Mama : Forest Friends

10 mars 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Un plaisir solitaire et champêtre

Gardening Mama : Forest Friends est plutôt réussi. Alors que certains pouvaient douter de l'intérêt d'un tel épisode, le jeu se place en alternative légitime à Cooking Mama : Bon Appétit !. Exclusivement basé sur le solo, il séduira les joueurs solitaires en quête d'ambiance bucolique et de progression efficace. De ce fait, Gardening Mama : Forest Friends est bien différent de son cousin culinaire, qui repose avant tout sur le multijoueur. Toutefois, les mauvaises langues diront - pas forcément à tort - que les deux jeux auraient pu être rassemblés en un seul, et ainsi constituer une réussite encore plus franche.

N'allez pas croire que Gardening Mama : Forest Friends est une simple déclinaison de Cooking Mama : Bon Appétit !. En réalité, ce spin-off de la série principale prend une orientation particulière, plus proche d'un Animal Crossing simplifié que d'un jeu culinaire convivial.

Le principe

Contrairement à Cooking Mama : Bon Appétit !, ce volet axe son concept sur le jardinage. Vous jouez un jardinier censé égayer un triste jardin. D'abord sous les ordres de Mama, vous vous retrouvez vite livré à vous-même. Le but : planter des plantes, les arroser, les cueillir, faire évoluer votre jardin petit à petit, repeupler les environs et acheter des éléments décoratifs dans une boutique. Gardening Mama : Forest Friends se différencie donc radicalement de son camarade culinaire, l'intérêt venant plus de la personnalisation de votre jardin et de la progression que des mini-jeux à proprement parler. Ceux-ci sont toutefois présents et nombreux. Bien que passant au second plan, ils vous permettent souvent de récolter des graines et autres objets nécessaires à votre progression. Comme dans la série principale, ils sont également variés, allant de la cueillette de fruit à l'aide du stylet au tri sélectif de légumes, en passant même par le pressage d'orange pour faire du jus de fruit. Bah oui, fallait bien faire un peu de cuisine quand même !

Le chronomètre est souvent votre pire ennemi.

Le multi

Symbole de l'orientation solo du titre : le mode multijoueur a disparu. Bien que sa présence soit impérative au succès de la franchise principale, son absence est beaucoup moins problématique dans ce spin-off. En effet, la progression au sein du jeu, à la fois simple et rapide, apporte un certain côté addictif - presque absent de son cousin. C'est d'autant plus vrai que le jeu ne manque pas de rythme, bien aidé par le cycle jour/nuit plutôt court.

S'ils sont satisfaits, les commerçants vous donnent des bons d'achat à dépenser dans la boutique.

Pour qui ?

Gardening Mama : Forest Friends se destine aux joueurs solitaires, et qui n'ont pas d'amis disposant de 3DS. Ces derniers verront en Forest Friends une expérience solo sympathique. Si le jeu n'est pas aussi profond et extrême qu'Animal Crossing (véritable simulation de vie déguisée), il tire son épingle du jeu grâce à une accessibilité rafraichissante. Plutôt nombreux, les mini-jeux empêchent également une redondance trop précoce. De façon générale, et comparé au succès de Nintendo, le titre reste réservé aux plus jeunes sans pour autant se priver totalement de la cible adulte. D'ailleurs, ce jeu pourrait bien vous donner goût au jardinage...

Les commerces marchent plus ou moins bien en fonction de votre aide.

L'anecdote

Gardening Mama : Forest Friends possède un mode annexes convenant aux plus jeunes. Un peu comme certaines applications pour smartphone, celui-ci permet de prendre des photos et de les modifier avec des éléments issus du jeu (légumes, etc.) avant de les sauvegarder. De plus, SpotPass permet aussi de recevoir de nouveaux éléments décoratifs pour son jardin. C'est toujours ça de pris !
Les Plus
  • L'esprit mignon
  • Des mini-jeux toujours variés
  • Un vrai spin-off
  • Un système de progression efficace
  • Plutôt long
Les Moins
  • L'impression que les deux jeux (lui et Bon Appétit !) ont été scindé en deux
  • Un jeu qui manque toujours un peu de pédagogie