Hatsune Miku : Project Diva F 2nd

07 janv. 2015
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur SEGA
  • Développeur Silicon Studio
  • Sortie initiale 20 novembre 2014
  • Genre Musical

Le jeu de rythme indispensable sur PS3

Hatsune Miku : Project Diva F 2nd est tout bonnement l'un des meilleurs jeux de rythme. Exotique, joli et incroyablement complet, le jeu est en plus assez subtil pour convaincre les joueurs chevronnés. Project Diva F 2nd fait partie de ces jeux japonais indispensables, mais qui peinent encore à sortir chez nous. Alors pourquoi ne pas les soutenir ? Project Diva F 2nd c'est donc beaucoup de plaisir, un peu de folie et (en quelque sorte) une bonne action.

En moins de 10 ans, Hatsune Miku est devenue la première égérie virtuelle. Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s'agit de la plus populaire des vocaloids, ces popstars qui ont jusqu'à leurs voix de synthétiques. Project Diva F 2nd met donc en scène celle qui représente "le premier son du futur" (traduction littérale de son nom), le tout concocté par SEGA et Crypton Future Media, société à qui l'on doit des idoles virtuelles comme Miku.

Le principe

Hatsune Miku : Project Diva F 2nd est sans surprise un jeu de rythme. Vous vous retrouvez donc à devoir appuyer sur des touches lorsque des indications apparaissent à l'écran. La différence avec les autres jeux du genre se résume en une notion : l'exigence. Qu'elle soit appuyée d'une direction ou maintenue, chaque note nécessite un timing chirurgical afin d'obtenir un "Cool", la sainte notation du barème. Si la tâche est relativement corsée (même en normal), c'est parce que vous devez obligatoirement atteindre un certain score pour valider la chanson. Ainsi, les "zones techniques" et autres "zones chances" (qui confèrent des bonus de points conséquents) s'avèrent primordiales.

Mais si Project Diva F 2nd est délicieux, c'est autant pour l'exigence de son gameplay que pour son bel enrobage. En plus de la quarantaine de chansons plutôt réussies (la moitié sont issues des anciens épisodes PSP), le jeu profite d'un visuel aussi "kawai" que loufoque. Evidemment, tout ne s'arrête pas là. Les vocaloids sont des sortes de programmes libres et avec lesquels chacun peut créer sa chanson. Dans Project Diva F 2nd cet aspect se distingue notamment par un haut niveau de personnalisation, notamment présent à travers la boutiques permettant d'acheter des cotumes ou du mobilier pour égayer les chambres de vos personnages.

Et ça ne s'arrête pas là. Le petit truc génial de Project Diva F 2nd, c'est sans nul doute son éditeur de clips. Ce dernier vous permet de créer vos propres défis en reprenant les chansons du jeu, mais aussi en important des pistes issues de votre dossier MP3. Dans le logiciel présent (visuellement identique à n'importe quel outil de montage), vous choisissez les personnages, les décors, les angles de caméra... mais surtout la partition de notes à jouer. Le tout est très complet et étonnamment "simple" à prendre en main. Evidemment, pour des raisons juridique, il est impossible de partager ses créations en ligne, mais c'est avec plaisir que vous les ferez jouer à vos amis lorsqu'ils viendront chez vous.

Les étoiles nécessitent de bouger les sticks.

Pour qui ?

Les jeux de rythme ayant mystérieusement disparu, Project Diva F 2nd aura les faveurs des fans du genre. C'est d'autant plus vrai que le jeu est plutôt difficile (plus encore si vous corsez le challenge - en vous privant d'items par exemple). L'ambiance, typiquement japonaise, en rebutera certains mais confère au titre une certaine atmosphère. Si vous aimez PaRappa The Rapper, Space Channel 5 ou Guitaroo Man, Project Diva F 2nd a toutes les chances de vous séduire.

Le challenge est plus relevé que dans l'épisode précédent.

L'anecdote

Project Diva F 2nd est un jeu hypnotique, surtout si vous commencez à vous lancer vos propres défis. Avant chaque chanson, il est possible d'acheter des objets pour vous aider ou corser le challenge (les fous !). Pour ma part, je me suis justement lancé pour défi de n'utiliser aucun objet. Rapidement, je me suis rendu compte de la difficulté du jeu et de l'importance (peut-être un peu trop grande) des "zones chance" accordant des bonus de points. Toujours est-il que recommencer dix fois telle ou telle chanson peut aisément rendre fou. D'ailleurs, merci à la quasi absence de temps de chargement une fois le jeu installé, ce qui renforce encore un peu plus le côté addictif.
Les Plus
  • Un gameplay simple mais exigeant
  • L'esprit vocaloids
  • La playlist, fournie et vraiment sympa
  • Le contenu annexe (personnalisation, etc.)
  • L'éditeur
  • La cross-save Vita et l'import de sauvegarde
Les Moins
  • Peut-être la (trop) grande importance des "zones chance"