Disney Magical World

25 nov. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Bandaï
  • Sortie initiale 24 octobre 2014
  • Genres Action, Aventure, Simulation

Trop inspiré, mais pour les jeunes

Disney Magical World s'inspire un peu trop facilement des ténors du genre. Pourtant, le jeu s'en sort assez bien, notamment parce qu'il parvient à toucher une cible différente : les plus jeunes. Bien sûr, l'univers enchanteur de Disney participe à cet avis positif. Disney Magical World n'est peut-être pas le premier de la classe, encore moins un surdoué, mais il fait tout de même office de bon élève. On se surprendrait même à espérer une suite.

Probablement inspiré par les succès d'Animal Crossing et Tomodachi Life, Disney nous propose Disney Magical World. Un jeu qui porte bien son nom puisqu'il vous invite, vous et votre mii, à entrer dans le mode merveilleux de Mickey Mouse.

L'histoire

Comme ses modèles, Disney Magical World ne propose pas d'histoire à proprement parler. Une fois votre mii créé/importé, vous voilà plongé dans le monde magique de Disney. Après avoir fait la connaissance de Mickey, Donald ou encore Dingo, vous êtes embarqués dans un prologue vous expliquant les possibilités qui s'offrent à vous, et qui se débloquent à l'aide d'autocollants remportés en accomplissant des objectifs. Cette linéarité, c'est probablement le souci de Disney Magical World, et le point qui le démarque le plus des succès dont il s'inspire.

L'univers Disney apporte un réel plus en matière d'ambiance.

Le principe

Car contrairement à des titres comme Animal Crossing, Disney Magical World se sent toujours obligé de tenir la main au joueur, probablement en vue de toucher une cible plutôt jeune. Ainsi, tout se débloque petit à petit alors que le challenge est relativement inexistant. C'est dommage de ne pas laisser le joueur apprendre par lui-même, surtout que les choses à faire (aussi futiles que dans les autres titres du genre) sont au rendez-vous : acheter ou vendre des vêtements, meubles et objets, tenir un café, confectionner ses habits à l'aide de matériaux, pécher... les activités sont nombreuses mais vous ne semblez jamais être libres de vos actions, ou plutôt de la progression.

Daisy est un peu la Cristina Cordula de Disney Magical World. Une pro de la mode et de la couture.

Pour qui ?

Évidemment, les jeunes y trouveront leur compte, justement à cause de ce côté dirigiste. En ce sens, Disney Magical World constitue un cadeau tout à fait honnête pour votre bambin. Si le jeu est moins putassier qu'un Tomodachi Life, il est aussi moins addictif qu'Animal Crossing : New Leaf, dont la vacuité et la démesure du contenu ont quelque chose d'aussi extrême qu'hypnotique. En somme, avec ces trois jeux, tous les membres de la famille devraient trouver chaussures à leurs pieds, ou plutôt jeux à leurs mimines.

Certains éléments (comme la pêche) font clairement penser à Animal Crossing.

L'anecdote

Bien que son système de progression soit différent, Disney Magical World fait beaucoup penser à Animal Crossing : New Leaf, au point que certains n'hésiteront pas à le qualifier de clone. Entre la gestion de la pêche (quasi identique) ou le renouvellement des boutiques de fringues, le jeu ne dissimule pas son intention de copier son modèle. Pourtant, ce côté sans-gêne n'est pas dérangeant outre mesure, ce en raison d'une générosité tout de même présente (nombre d'objets, vêtements et accessoires, etc.). Comme quoi, quand c'est bien fait...
Les Plus
  • Un clone, mais qui fait bien le travail
  • Généreux (pas mal de contenu)
  • L'univers Disney
  • C'est joli
  • Les plus jeunes seront satisfaits
Les Moins
  • Moins extrême et moins profond qu'Animal Crossing
  • Trop dirigiste pour les adultes